Cher monsieur Didier Raoult.

Tout d’abord permettez moi de vous remercier d’avoir distrait un peu de votre précieux temps pour m’écrire sur le journal Le Point.
Bien que votre  courrier n’ait étrangement pas commencé par la formule classique  » chère madame », j’ai compris qu’il m’était personnellement destiné car je suis une française de souche.
Si j’ai bien lu ce que vous me dites, les français de souche, dont j’ai l’honneur de faire partie, n’existent  pas en tant que tels car le souchien français ( je ne sais s’il en va de même pour les souchiens étrangers des pays étrangers) ne serait que le résultat d’un métissage échelonné sur plusieurs siècles de gens qui se sont mélangés ici, et sans même que cet « ICI  » lui même ne corresponde à grand chose.
Pardon, mais il me semble, que vous démontrez simplement, avec ces arguments, que le français de souche ne constitue pas une  » race pure ».

Mais ceci tombe parfaitement à point puisqu’on n’ a jamais prétendu celà.

Qui vous dit que le français souchien se définirait par l’existence d’un arbre généalogique dont tous les membre seraient issus d’un seul village ?
Le français de souche est une notion, un ressenti, c’est le fruit effectivement d’une histoire, d’une géographie et du temps qui passe, et il est bien difficile de le définir avec précision.

Cependant il est des choses essentielles, qui de la même façon se définissent très mal, et qui pourtant existent.
Ainsi monsieur Raoult bien que vous ne soyez plus l’enfant que vous avez été, ni même je crois le jeune homme, il y a bien quelque chose en vous qui fait que vous savez qui parle lorsque vous dites « MOI » (Et pourtant il est fort difficile de dire exactement ce qu’est, « un Didier Raoult »).
Le fil de votre pensée s’enrichit probablement d’apports divers et variés, mais que votre cerveau accepte, modifie et intègre, de telle façon que vous évoluez certes, mais en restant vous même, ou en tout cas en en ayant l’impression.
L’irruption brutale dans votre monde intérieur, du monde intérieur de quelqu’un d’autre, et  qu’une machine assez diabolique vous transmettrait par télépathie, vous déstabiliserait certainement.
On a du mal à croire que dans ce cas, vous supporteriez une telle intrusion, en vous consolant d’un  » Et oui, c’est encore moi Didier Raoult, j’ai déjà changé, pourquoi ne pas changer encore« .

Ainsi je suis française de souche, et bien certaine de l’être simplement parce que je le ressens profondément. C’est une identité, comme celle qui fait  que lorsque j’ai mal aux dents, je sais bien que je n’ai pas mal aux dents des autres.
J’ai des amis dont les parents étaient polonais, espagnols, italiens, russes et que sais je encore et qui sont d’authentiques  français de souche,  d’une souche récente et voilà tout.
Non seulement ils le prouvent, mais surtout ils le savent !
Par contre, certains qui vivent ici ( sur le territoire  sans doute provisoire à la grande échelle de l’histoire  mais qui peut encore nous faire quelque usage un certain nombre d’années voire plus, et qui s’appelle France) ne se déclarent français que lorsqu’ils s’adressent à une administration.
Il arrive même assez souvent, qu’ils parlent de nous en disant  » les français ».
Ils ne se sentent pas français de souche. Et ils ont raison.
C’est une sorte de greffe, et elle ne prend pas.
L’existence de limites floues entres les uns et les autres n’exclue pas qu’il y ait effectivement un eux et un nous.
Je parie même qu’ils se définiront eux mêmes, bien avant qu’on ait trouvé la formule parfaite qui nous permettrait de nous identifier et de pouvoir vous dire : « le français de souche existe, je l’ai rencontré et voilà exactement et très précisément ce  que c’est« .

Publicités

38 commentaires on “Cher monsieur Didier Raoult.”

  1. fredi m. dit :

    Didier Raoult……

    • dxdiag2 dit :

      Damned !!! ce doit être un lapsus révélateur. Je ne voulais pas que ma deuxième « victime » du jour se prénomme aussi Didier. 😉
      J’ai rectifié…mais du coup votre com parait un peu bizarre.

  2. carine005 dit :

    « Je parie même qu’ils se définiront eux mêmes, bien avant qu’on ait trouvé la formule parfaite qui nous permettrait de nous identifier »
    Il y a effectivement de très gros risques pour qu’ils soient plus rapides que nous.

  3. jacquesetienne dit :

    L’article que vous citez est ridicule. Ce Didier ne prouve rien et commet des erreurs historiques (concernant le statut de l’Algérie notamment). Ce n’est pas rédhibitoire mais cela témoigne d’une légèreté qui nuit au crédit du reste. J’ai lu de nombreux commentaires et la plupart vont dans le sens de l’existence d’un français de souche non pas génétique mais culturel.

    J’approuve donc votre réponse, sed in cauda venenum, jusqu’à ses trois derniers paragraphes. Il ne me semble pas que la greffe ne prenne pas. Le problème est davantage une question de nombre et de remplacement d’une politique d’assimilation (que le nombre rend difficile voire impossible) par une politique multiculturaliste. J’ai connu des gens d’origine maghrébine totalement assimilés donnant des prénoms chrétiens à leurs enfants et souhaitant même changer le leur officiellement afin de parachever la fusion. Ce n’est pas si rare, heureusement.

    Ce contre quoi il faut se battre est donc, selon moi, l’émigration de masse, le multiculturalisme et son corolaire le communautarisme; ce pour quoi il faut lutter, c’est l’assimilation et non je ne sais quelle pseudo-intégration.

    • Pakounta dit :

       » ce pour quoi il faut lutter, c’est l’assimilation et non je ne sais quelle pseudo-intégration »
      Dans l’idéal, bien sûr. Et ça s’est fait tout naturellement avec les Polaks, les Ritals, et autres Portos (un peu moins, d’ailleurs). Mais il n’y a pas d’assimilation possible pour des millions d’arabes musulmans. Un arabe, bien sûr. Surtout chrétien. Mais des millions d’arabes musulmans, c’est impossible, ça va contre la nature humaine, la logique de groupe qui fait que tout le monde fonctionne en « eux » et « nous ».
      Je n’y crois pas une seconde, à l’assimilation. Pareil pour les Noirs, même chrétiens (kimbanguistes ?). Un peu, pourquoi pas (moins de 0,1%), c’est pittoresque. Au-delà, non.

    • dxdiag2 dit :

      On peut toujours regretter (je le fais) l’assimilation mais dans le cas qui nous préoccupe tant elle est impossible, du fait du grand nombre d’immigrés qui arrivent, bien entendu, mais SURTOUT par le fait qu’on y ait renoncé officiellement.
      Les traités européens que nous avons signé (enfin, qui ont été signés en notre nom) ont enterré l’assimilation en toute discrétion, sans cérémonie d’adieu.
      N’étant pas du tout tenus de faire d’autres efforts que celui de modifier leur pays d’accueil à leur convenance, on ne voit pas comment les nouvelles populations feraient autre chose.
      Nous sommes donc bien en face d’une tentative de greffe : on nous accroche un morceau venu d’ailleurs…. et on nous bourre de médicaments anti-rejets, avec des dosages d’autant plus importants que le greffon est incompatible.

  4. Pakounta dit :

    Cette histoire de « français de souche », ça me rappelle la ligne droite. QUand j’étais jeunot, en seconde, je me rappelle notre prof de maths qui nous avait demandé (on était tous blancs, tous les 34, les classes étaient surchargées, ça n’a rien à voir, mais ça me fait bizarre vu le contexte d’aujourd’hui…) de définir la droite… Impossible. Dans ma candeur, j’avais proposé « une ligne qui n’a ni origine ni extrémité », mais c’est vrai aussi de la parabole, de l’hyperbole, de la cissoïde de Dioclès, bref, de milliers de « courbes », dont une seule est droite, la droite.
    Et notre prof nous avait asséné la vérité : on ne peut pas la définir, « c’est une notion première », on a la « notion » de droite, ça parle aux boyaux de notre tête. Après, on peut en donner des tas de descriptions, vectorielles, algébriques, n’importe quoi. Mais la notion de droite n’est pas formulable.
    Eh bien, le français de souche, c’est pareil. On peut pas le définir, MAIS ON SAIT QUI C’EST, et c’est pas arabe, pas noir, pas musulman, et pas descendu de la dernière barcasse des Canaries.
    Vu, M. Raoult ? Pauvre type…

    • concombre_masqué dit :

      Vous avez tout à fait raison Pakounta : discuter avec la vermine antiraciste de ce qu’est un français de souche, c’est tomber dans le piège qu’elle nous tend.
      D’ailleurs d’une manière générale, il ne faut pas discuter de quoi que ce soit avec la vermine antiraciste, sauf peut être de ce qui l’attend quand le vent tournera.

    • dxdiag2 dit :

      Belle comparaison Pakounta.

      Il me semble aussi qu’on est encore et toujours dans cet argument auquel vous avez répondu su votre blog : l’idée que si les choses sont difficiles à définir et qu’en plus les limite sont floues, ces choses n’existent pas
      C’est pour cela que j’ai choisi d’illustrer mon billet par un tableau surréaliste car personne ne peut définir le passage exact de la nuit au jour et pourtant on ne confondrait pas les deux (et on voit qu’une tentative de les faire coexister donne une impression de bizarrerie).

      • bonhomme68 dit :

        Bonjour Dixie,
        Si, on peut définir ce moment, il s’agit de l’aube (dorée ?).
        Il y a un mot pour toute chose : « Au commencement était le Verbe… », disait Saint-Jean.

        • dxdiag2 dit :

          l’aube existe certes, mais l’instant exact de son début et de sa fin est loin d’être précise. De même que l’orange fait bien le passage entre le jaune et le rouge mais que la transition est continue…ce qui n’empêche pas qu’on reconnaisse bien ces deux dernières couleurs.

  5. G.Mevennais dit :

    Bonjour Dixie
    Jacquesetienne a bien résumé la situation. J’émets un bémol cependant, c’est sur la volonté d’assimilation et de respect de notre culture de la part « des arrivants » d’aujourd’hui (et d’hier ). Bien entendu, il y a des ressortissants de nos anciennes « colonies » qui sont Français, et même plus Français que certains Français de souche. A ce sujet, le remarquable Alain Mimoun en est un des plus beaux exemples. Mais qui, maintenant, parmi les « Africains » prénomme ses enfants Alain Patrick Roland ou Sylvie alors, ne parlons même pas de francisation de leur patronyme !
    Amitiés. Gilles

    • dxdiag2 dit :

      Vous avez raison de douter de la volonté d’assimilation : Pourquoi voudraient-ils s’assimiler puisque les pays d’accueil ne leur demandent pas et que les pays d’origine (dont ils ne se sont éloignés que géographiquement) leur interdisent ?

  6. Jazzman dit :

    Il est très bien ce nouveau site.

  7. dxdiag dit :

    Je vais faire comme d’autres : vous dire, merci à tous, excusez moi je vous laisse je répondrai demain. 🙂

    J’ai du monde et c’est moi qui m’y colle en cuisine ( ça vaut peut-être mieux^^)

    • NeverMore dit :

       » ça vaut peut-être mieux^^  »

      On voit que vous ne savez pas combien certain souffrent de laisser les autres faire de ce qu’ils n’osent rêver de faire eux-même (si on leur faisait confiance !), et au lieu de celà se sacrifient à faire patienter les invités, quelquefois même en feignant d’y prendre plaisir.

  8. NeverMore dit :

    Tout s’explique

    http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/eric-raoult-cherche-du-travail-24-08-2012-2135504.php

    Il y a des façons beaucoup plus honorables de gagner sa croûte, disait récemment à la télé une promeneuse dans les allées du bois de Boulogne, en parlant des politiques.

  9. Pangloss dit :

    Le Point + Eric Raoult, c’est trop pour moi. Le plus triste, c’est qu’il y a des gens qui paient pour lire Le Point et des gens qui votent pour des turlupins comme Eric Raoult (normal: il est plus intelligent qu’eux).

    • dxdiag2 dit :

      Ah Ah Ah Ah, je vois que je ne suis pas la seule à avoir confondu dans un premier temps Eric et Didier.
      CE Didier Raoult qui nous écrit sur le point a déjà du boulot et n’a pas été élu.
      et voyez que ce n’est pas la moitié d’un couillon.
      Il se sert d’un QI sans doute élevé pour tenter de lutter contre ce qu’il croit être la bête immonde.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Raoult

  10. fredi m. dit :

    Didier Raoult….

  11. Majeur dit :

    « … la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble.
    … Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage… »

    Eric BESSON

    Je ne parviens pas à commenter.

    Ce type sait la putasserie de son propos. Comme il sait que, pour l’assistance, son statut de ministre le protège de se faire claquer la tronche.
    A cette hauteur d’immondices il ne sert à rien de discuter.

    • Majeur dit :

      France terre de métissage et d’immigration depuis 3000 ans et plus…
      Que peut-on dire à ce sinistre salop, qui dénature les mots qu’il emploi, pour le convaincre d’un minimum de probité?

    • dxdiag2 dit :

      Oui Majeur, Ils sont plusieurs à essayer d’enfoncer le même clou. Et plus ils sont nombreux plus ça parait vrai. Les gens finissent par croire ce qui est répété, et ce d’autant plus que ça leur est dit souvent, par des gens différents, sur toutes sortes de tons. 😦

  12. Voglio dit :

    « J’ai des amis dont les parents étaient polonais, espagnols, italiens, russes et que sais je encore et qui sont d’authentiques français de souche, d’une souche récente et voilà tout.
    Non seulement ils le prouvent, mais surtout ils le savent ! »

    -C’est exactement mon cas, et je ne cesse de le répéter et de l’écrire: on se fout des gènes du « Français de souche » comme de notre première Pampers. Ce qui compte, c’est le coeur, l’adhésion pleine et entière à ce pays, à son Histoire et à ses moeurs.

    Plutôt que « de souche », je préfère « Français de coeur et de moeurs ».

    • NeverMore dit :

      Et encore, l’homogénéïté génétique des Français de France et de ses régions est mesurée et connue Soit Didier Raoult ne sait pas de quoi il parle, (il n’est pas généticien, et sa caution scientifique sur ce sujet ne vaut alors pas plus que celle d’un astronome), soit il fait semblant d’ignorer des résultats connus. On sait aussi que les invasions ont finalement eu un impact limité, c’est le cas des Francs par exemple, qui ont laissé peu d’empreintes.

      Quoi qu’il en soit, nous sommes (nous étions) Européens, de façon extrêmement nette, les études génomiques à grande échelle le montrent indiscutablement, et Didier Raoult ne peut pas être autre chose qu’un menteur et un négationniste.

      A VOIR ABSOLUMENT, cette vidéo longue d’une conférence de Bertrand Jordan, donc avec une vraie caution scientifique, est édifiante. La gêne et les précautions de langage du conférencier sont dues au fait qu’il est antiraciste, mais ne peut s’empêcher de rester honnête.
      http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/les_nouvelles_donnees_sur_la_diversite_genetique_humaine_reintroduisent_elles_la_notion_de_race.3792.

      Pour le plaisir une autre conférence pas trop loin du même sujet,
      http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/l_homme_et_le_singe_michel_morange.3800.

      • Robert Marchenoir dit :

        « Soit Didier Raoult ne sait pas de quoi il parle… »

        Evidemment qu’il ne sait pas de quoi il parle. Cherchez sa bio sur le Web. Il est spécialisé dans les maladies tropicales. Il n’a aucune expertise reconnue sur l’histoire, la géographie ou la génétique des populations, les trois domaines dans lesquels il prétend nous donner des leçons.

        C’est un vieux truc de la propagande Degauche. Prenez un type qui est « professeur » de quelque chose, par exemple professeur de colles et enduits, demandez-lui de pondre un texte « anti-raciste », publiez-le avec la mention « professeur », et roule ma poule.

      • dxdiag2 dit :

        Merci pour ces liens…
        ça me donne envie d’ ouvrir une rubrique avec des documents à garder de coté.

    • bonhomme68 dit :

      C’est un peu facile de dire ça. Il y a bien des Français de souche et oui, aussi des Français « de cœur et de mœurs », selon votre expression, qui feront souche sans problèmes.

    • dxdiag2 dit :

      Ce qui est surprenant, c’est même la virulence avec laquelle certains de mes amis  » français de souche très récente » s’énervent de voir les françaiscommevouzémoimonsieur transformer le pays : ça insulte la mémoire de leurs propres parents qui eux avaient fait l’effort difficile de l’assimilation complète.

  13. shalkface dit :

    J’adore votre blog que j’ai découvert sérendipitivement il y a peu, au gré de vagabondages sur le site fds.

    Votre fraîcheur, votre ironie sarcastique, tout cela est savoureux et a finalement bien plus de poids qu’une argumentation platement professorale.

    Bref, bravo, continuez !

    Et pour ce qui est de ce billet en particulier… Vous trouvez les mots justes, que j’aurais voulu pouvoir sortir maintes fois lors de débats sur ce sujet (sujet pour le moins nauséabond bien sûr !)

    • dxdiag2 dit :

      Merci Shalkface.
      J’aime beaucoup votre avatar ( que j’aurai utilisé s’il avait été disponible…. et un peu plus féminin 😉 ), pour moi Gotlib est une sorte de star, en plus.

  14. Pangloss dit :

    J’ai confondu Eric et Didier. Mais grâce à votre lien, j’ai appris que Didier « Didier Raoult dirige l’URMITE soit l’Unité de Recherche en Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes3 à Marseille ».
    Unité de Recherche en Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes à Marseille! Tout est dit!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s