Une pincée, ça va…

 

J’ai lu sur « Le monde » ( qui pour moi est  à France Inter ce que le Subutex est à l’héroïne) que le pire souvenir politique de Brice Hortefeux, est ce qui arriva l’été 2009, un jour qu’entouré d’amis, dont l’un d’origine arabe, il  dit cette phrase restée célèbre  » Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »

Le mauvais souvenir qu’en a Hortefeux, est sans doute moins la phrase elle même, que les conséquences de ce qu’elle déclencha, c’est à dire un tollé.
Quatre ans plus tard, à l’aube de ce qui ne sera sans doute pas une véritable guerre civile, au moins dans un premier temps, mais probablement une période de conflits ouverts, plus ou moins sanglants, entres différents français , il peut sembler étrange que l’on en parle encore.
On me dira que c’est Hortefeux qui en parle, mais j’imagine que si les journalistes du monde avaient considéré que le sujet n’intéressait plus personne, ils n’en auraient pas fait un titre.

J’adore cette phrase, particulièrement.
Parmi les nombreuses phrases qui ont fait trembler d’horreur  les associations antiracistes , c’est ma préférée.
Je considère que c’est la meilleure, parce que c’est la remarque la plus juste et la plus essentielle que l’on puisse faire concernant l’invasion musulmane si vous voulez mon avis.

Ainsi aux réflexions parfois trop généralisantes qu’il nous arrive de  faire sur les africo maghrébins (emportés par notre élan, c’est bien naturel) , il est toujours possible à un gauchiste de nous contredire.
Par exemple, il  nous dira qu’il  existe au moins un musulman fréquentable, voire un ou une qui ne ferait pas de mal à une mouche ( mais, si, allez, guys, on doit bien en trouver un, pas forcément deux, un seul…un tout ptit ), on pourra nous trouver un exemple, détourner la conversation sur des cas très particuliers.
On nous trouvera, aussi, des Chagalls pour nous dire que les immigrés sont créatifs, des Harry Roselmack pour nous prouver que les présentateurs noirs n’ont pas l’air de crétins, des MC Solaar pour qu’on ne puisse pas dire que les rappeurs ont (toujours) des paroles de haine à l’égard de la France.
On nous trouvera des tas d’exemples qui ne seront souvent que des poissons volants mais qui détourneront la conversation pour nous entraîner à parler de choses et d’autres, nous fatiguer un peu pour qu’on se taise, pour enfin permettre au gauchiste de repartir avec l’air satisfait qu’il a l’habitude d’arborer et que j’abhorre.

Aussi, j’ai l’habitude de reprendre à mon compte la phrase scandaleuse de monsieur Hortefeux, mais en n’omettant pas ma petite sauce.
Afin d’illustrer mes propos, j’ajoute  que j’ajoute toujours une petite pincée de sucre à la vinaigrette des carottes râpées ainsi qu’aux coulis de tomates que je fais mijoter.
Un tel ajout n’est pas indispensable mais j’aime bien diminuer discrètement  l’acidité de ces deux préparations sans en dénaturer le goût.
Mais comment pourrait-on nier que deux cuillers à soupe pour 250 g de carottes en feraient quelque chose d’immangeable et qu’un coulis vraiment confituré gâcherait toutes les sortes de plats qu’on peut faire avec des tomates, et je dirai même plus,  y compris les moussakas.

Une pincée ça va, plusieurs cuillerées bonjour les dégâts.

Oseront-ils me dire que je suis sucrophobe ?
Moi qui aime bien en mettre  une pincée dans des préparations dans lesquelles d’autres s’en passent ?
Ils en sont bien capables, remarquez.

Publicités

31 commentaires on “Une pincée, ça va…”

  1. Aristide dit :

    Bien sûr que c’est vrai!
    C’est exactement comme lorsque Le Pen disait qu’il préférait sa famille à ses voisins, etc.
    Tout les degôche poussaient des cris d’orfraie et pourtant personne ne pouvait sérieusement nier la vérité de cette affirmation.
    Non, moi ce qui me surprend le plus dans cette affaire c’est que (si je me rappelle bien), cette phrase était censée être drôle.
    Ou faut-y rire? comme disait ma grand-mère.

    • dxdiag2 dit :

      Je pense que c’est parce que c’est si vrai (et limpide même pour madame Michu) que ça a déclenché un tel scandale ( il n’ y a qu’à lire les commentateurs du monde pour constater à quel point Hortefeux s’est fait haïr pour cette petite phrase anodine).
      Les progressistes préfèrent toujours que leurs ennemis tiennent des propos plus abrupts. Ah, un bon  » tous les arabes sont des ordures« , voilà qui est plus facile à combattre.

      En lisant la phrase dans son contexte, je crois que l’humour consistait à le dire devant son copain arabe, en faisant du second degré, pour le féliciter de son intégration exemplaire de façon détournée, et croyant qu’on verrait qu’il se moquait des authentiques « xénophobes »…enfin, c’est mon interprétation.

      • shalkface dit :

        Votre interprétation est bonne, et ça me rappelle le tollé du fameux « Ah vous en avez marre de la racaille ? On va vous en débarasser » de Nabot Ier (d’ailleurs en 5 ans, on l’a pas vu, le karcher…). Les chantres de la tolérance qui n’ont que le mot d’amalgame à la bouche sont les premiers à le commettre, disant qu’il a alors stigmatisé les « jeunes », alors qu’il ne faisait que reprendre les propos d’une brave dame excédée à juste titre !

        Ah, ces journalopes et leur désinformation chérie !

    • Fikmonskov dit :

      « C’est exactement comme lorsque Le Pen disait qu’il préférait sa famille à ses voisins, etc. »

      Le plus drôle, c’est que cette phrase est en fait un proverbe… arabe.

      Cocasse, non ?

      • dxdiag2 dit :

        Un proverbe arabe ! c’est intéressant.
        Cette approche arabe ou lepenisante me plait, et je pense que la plupart des gens ne peuvent qu’approuver cette expression de bon sens. Par contre je connais des gauchistes d’un genre très pur qui aiment l’image qu’ils ont d’eux mêmes plus encore que leur propre famille. Dans le style du colonel Mac Straggle dans Lucky Luke qui punissait presque exclusivement, et souvent injustement son fils Grover …pour montrer à quel point il était juste et droit.

  2. grandpas dit :

    Ben , c’est que je disais , un Rom ça , trois Rom bonjours les dégâts!

    Quoiqu’ il en soit (comme on dirait dans le Pas de Calais), le métissage en petite quantité c’est bien mais à forte dose, c’est remplacement de la population.

    C’est comme le Pastis, une dose de jaune pour 5 de flotte, là ça rafraîchit, 5 de pastaga pour une château la pompe, on est bourré. et ‘est un peu ce qui attend la France, le gueule de bois enfin tant qu’on pourra se saouler comme un polonais.

    • dxdiag2 dit :

      Ah ah ah, j’aime bien aussi la métaphore du pastis. (mais comme je ne bois que du champagne et du vin rouge, je n’y avais pas pensé).

      • grandpas dit :

        Toujours dans le pastaga, ajoutez au jaune une dose de grenadine, on obtient un  » ricard-tomate « , une dose menthe  » un perroquet » mais ajoutez une dose de grenadine et une dose de menthe, on obtient une mélange qui est marron et se nommant  » Une feuille morte  » ou un  » cercueil  » ; le nom selon les régions mais dans les deux cas, c’est la mort au bout du mélange.

        Travailler dans un café, vous apprend beaucoup de choses sur l’avis des français, l’ouvrage  » Brèves de comptoir  » n ‘est pas qu’une idée amusant sortie du cerveau d’un journaliste alcoolique mais bien des bas-fonds d’un comptoir .

        Demandez à Jegoun, il a appris la politique en usant ses manches sur le zinc.

        • dxdiag2 dit :

          Vous croyez sincèrement que je peux encore demander quelque chose à Jegou après le coup du Bichon ????? (qu’il n’a pas du lire mais qu’on lui a sans doute rapporté).

          • grandpas dit :

            Ne vous inquiétez pas quand il s’agit de boisson dont le taux d’ alcool dépasse 1 % celui de l’eau plate, le bon Jegoun est intarissable

  3. dominique dit :

    Dixie, vous cuisinez comme vous écrivez: dans vos billets comme dans vos sauces, les ingrédients sont dosés avec justesse, finesse et pertinence. Vous êtes une perle.

  4. shalkface dit :

    Belle métaphore, cette histoire de sucre ! Je me permettrai donc de la filer, si vous le permettez, car si ça marche pour les carottes rapées ou le coulis de tomates, ça fonctionne très bien aussi avec le café !

    Nous qui sommes « nauséabondement » éveillés connaissons la différence entre un café sucré et le sucre au café (qui lui est imbuvable), mais pour notre grand malheur, la masse bien pensente ne goûte pas, et de fait ne voit pas (et ne veut pas voir) la différence entre ces deux brevages.

    Ce qu’il faut finalement, c’est une rééducation du réflexe vomitif !

    • shalkface dit :

      Quel dommage de ne pouvoir éditer nos commentaires, je déteste quand une faute d’orthographe passe entre les mailles du filet de ma vigilance… Il fallait bien sûr lire « la masse bien-pensante »… Au temps pour moi !

      • dxdiag2 dit :

        Tiens, vous avez critiqué WP en protestant contre l’absence d’option « éditer »….du coup votre com était dans les indésirables ( dingue non ?)

        • shalkface dit :

          Dingue à plus d’un titre ! C’est bien un robot qui « spamme » certains commentaires non ? Ce robot est donc fin lettré pour avoir compris l’attaque indirecte (qui n’était d’ailleurs pas une attaque, mais un simple constat) !

    • dxdiag2 dit :

      « Rééducation du reflexe vomitif » : excellent, je crois que je vous le piquerai pour un futur billet !

  5. Charles Robert dit :

    Tandis que j’évoquais la notion de dosage en commentant chez Yahoo un article traitant indirectement des méfaits dans notre pays, de l’immigration venant du sud de la Méditerranée, il me fut répondu quelque chose comme :  » Cela fait des années que vous (les fachos) dites ça « . Et, hop le tour est joué.

    • Charles Robert dit :

      Je trouve  » tandis que  » très classe, mais dans les faits la réponse m’a été adressée peu après mon délit.

    • dxdiag2 dit :

      C’est un sacré argument que de dire à l’autre qu’il a déjà dit cela auparavant, en guise de contradiction !
      Ils sont culotés en plus du reste.

      ps: oui « tandis que« … j’aime bien aussi (mais les « puristes « diront certainement que ce sont des expressions trop peu littéraires tandis que nous continuerons à les employer 😉 )

    • shalkface dit :

      Ah la bonne vieille attaque ! « Fascistes ! nazis ! » Les fascistes étaient pourtant socialistes, et les nazis des national-socialistes, il va être temps que les gauchos appliquent à eux-mêmes leur cher principe de repentance.

      Après je serais tenté de leur asséner qu’historiquement, les gauchos étaient quasi tous collabo, et que les résistants étaient de l’Action Française, l’extrême droite de l’époque… Mais trop de vérité d’un coup, il risqueraient l’overdose.

  6. carine005 dit :

    Chirac avait bien eu une ptite phrase sur les odeurs lui aussi, après probablement ses 3 roms sans sucre de canne ni citron, si je ne m’abuse !
    Ca ne l’a pas empêché d’être le président préféré des Français, après Yannick Noah quand même, faut ce qu’il faut !

    • Paic dit :

      Le président préféré… dès lors qu’il a cessé de présider.
      Tiens, Normal 1er n’aurait-il pas une envie irrépressible de devenir populaire ? Quelqu’un pour lui souffler l’idée ?

  7. NOURATIN dit :

    « Quand ty mets trop dy sucre dans le couscous, cy plus du couscous, cy du caramel. »
    Autre proverbe arabe.
    N’oublions pas qu’Hortefeux fut condamné en première instance pour avoir énoncé cette évidence, ce qui fit grand bruit, bien sûr. L’année suivante le jugement fut réformé en appel,
    ce dont personne ne parla jamais. Bien sûr.

  8. G.Mevennais dit :

    Bonjour Dixie
    Que dire après tous ces excellents coms ? Ben quand on fait une bonne pâte à crêpes, si l’on verse trop de lait, d’un coup, dans la farine, non seulement le mélange ne sera pas homogène, mais en plus cela va faire une tripotée de grumeaux !
    Je sais, c’est pas terrible, mais j’ai pas trouvé plus original (lol)
    Amitiés. Gilles

    • dxdiag2 dit :

      Bonne remarque Gilles : je n’ai parlé que de quantité mais la vitesse d’introduction des éléments a également beaucoup d’importance. Qui a déjà raté une mayonnaise saura de quoi je parle.

  9. Pangloss dit :

    Déjà avec le sucre, il ne faut pas dépasser la dose, mais avec l’harissa!

    • dxdiag2 dit :

      Hum, c’est vrai que trop de sucre c’est écœurant, mais trop de piment c’est vraiment désagréable. 😉 (vous aviez vu la video chez Pélicastre ?)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s