Alice au pays des « fachos »

 

Après vous avoir parlé d’un court métrage de propagande, je me suis dit que la meilleur réponse à leur faire, serait en fait d’en faire nous mêmes, des courts métrages, et qu’ils n’auraient même pas besoin d’être    caricaturaux, bien au contraire, pour diffuser certains de nos messages.

C’est pourquoi je propose ici un scénario , en espérant bien entendu qu’une équipe avec des moyens de tournage et les sous nécessaires à la production me contactera, sous peu, c’est sûr. 😉

ALICE AU PAYS DES « FACHOS »

Scène 1 : Intérieur d’un petit restaurant, lumières tamisées. Un jeune couple d’amoureux finit de diner.

Lui : « Alice, ma chérie, j’ai beaucoup parlé de toi à mes parents. Ils veulent te rencontrer et nous proposent de passer le prochain week end, chez eux, à Barfleur. Tu verras comme c’est beau, toi qui ne connais pas le Cotentin ».
Elle : « Oh!…..mais tu sais, ça me fait un peu peur. Tu m’as bien dit qu’ils avaient voté Lepen…je trouve ça plutôt inquiétant ».
Lui : « Oui, je t’ai dit ça, mais, en fait ce n’est pas grave, tu verras, ils sont plutôt sympas et tout va bien se passer ».

Scène 2 : Intérieur d’une voiture qui roule sur l’autoroute de Normandie ( on voit le panneau indiquant « Deauville, Le Havre », sur le bord).
Lui conduit et semble détendu.
Elle a l’air un peu soucieux ( mordillement de coté de la lèvre inférieure et de temps en temps de l’ongle du pouce droit)
Ils sont silencieux.
Elle : « Quand même, tu leur as dit que j’avais des origines tchèques, ils vont me détester ».
Lui  : » Mais bien sur que non, Alice, tu verras qu’il n’ont aucun problème avec ça« .

Scène 3 : Extérieur d’une maison normande. Un couple de quinquagénaires souriants  accueille les amoureux. Ils embrassent tendrement leur fils, puis font une bise à la jeune fille.
La mère : « Très heureuse de faire votre connaissance Alice, Jean-Jacques nous a beaucoup parlé de vous ».
Le père : « Oui, et ça nous fait très plaisir de vous rencontrer enfin, mademoiselle Alice ».

Scène 4 : Les quatre sont assis dans la véranda salle à manger, on voit un champ de pommiers derrière la vitre.
On n’ entend pas les dialogues mais les images montrent qu’au moment de l’entrée la jeune Alice est encore intimidée, que les parents et le fils discutent entre eux, puis que lorsqu’ils en sont au dessert Alice est très détendue et même un peu bavarde.

Scène 5 : Petit port de Barfleur. Les parents, Jean-Jacques et Alice se promènent. Le fils et le père sont un peu derrière et discutent visiblement des bateaux qui sont amarrés. La mère semble en grande conversation avec la jeune femme.

Scène 6 : Jean-Jacques et Alice sont de nouveau en voiture, sur le chemin du retour (on voit un panneau « bienvenue dans le département de la seine maritime » sur le coté).
Alice : « Franchement, tes parents sont adorables. J’ai compris en discutant avec eux qu’ils n’avaient aucune haine de l’autre, qu’ils n’étaient même pas xénophobes, mais ne voulaient tout simplement pas que leur pays soit entièrement envahi par l’Afrique, surtout avec cette religion particulière que les immigrés actuels importent et qui est si dangereuse.
Je ne comprend même pas pourquoi on dit que les gens comme eux sont des fachos, ça n’a absolument rien à voir« .
Jean-Jacques : « Et oui ! tu vois, ce que je te disais« .

THE END.

Publicités

65 commentaires on “Alice au pays des « fachos »”

  1. Alors là, Dixie, vous tenez un blockbuster ! Les producteurs, qui sont surement nombreux à vous lire, ne devraient pas tarder à de presser. Avez-vous pensé à déposer votre scénario ?

    • dxdiag2 dit :

      Merci Jacques. En effet, je crois que je vais faire des millions d’entrées avec ça, façon « intouchables ». On pourrait même me faire jouer le rôle de la mère (un vrai rôle de composition) et ensuite me donner un oscar, en plus.
      Ce scénario, plus mon GPS pour la police : je vais crouler sous le pognon.

    • Charles Robert dit :

      D’autant qu’il serait immanquablement classé « fantastique », gage de succès d’audience.
      Sur un malentendu, cela peut marcher.

  2. Mash dit :

    Et en plus vous le dites avec Barfleur!

  3. shalkface dit :

    Très bonne réponse que ce scénario ! Et je remarque que vous jouez vous aussi de l’exception ! En ce sens que là où dans tout ce qu’on nous inflige habituellement, on trouve toujours le gentil Rachid, là on a une UMPS tolérante et non fermée comme une huitre aux idées un peu nauséabondes !

    Dans les deux cas c’est assez improbable, donc bravo, quel souci du détail !

  4. Didier Goux dit :

    Peut-être que BHL accepterait d’assurer la réalisation de votre chef-d’œuvre ?

    • dxdiag2 dit :

      BHL, pourquoi pas ? Mais je ne vous cache pas que je préférerais Woody Allen, qui pourrait améliorer considérablement les dialogues qui sont un peu bâclés.

      • Aristide dit :

        Woody Allen? Ah, on voit bien que vous avez été gauchiste dans une vie antérieure.
        Non, non, ce qu’il vous faut pour réaliser ce futur chef-d’oeuvre c’est un metteur en scène de droite comme, eh bien, euh, comme, ah, je l’ai sur le bout de la langue, non, je ne vois pas.
        Pas grave, ça doit pas être si compliqué à faire.
        Et ils sont très bien vos dialogues.
        Ma seule objection concerne le prénom du personnage masculin. Jean-Jacques ne sonne pas très agréablement à mes oreilles, je vous le confesse.

        • shalkface dit :

          Jean-Jacques est peut-être un peu trop… rouge, en effet ! 😉

        • dxdiag2 dit :

          J’ai trouvé : vais demander à Clint Eastwood
          ps: Jean-Jacques mais c’est quoi le problème ? En plus je croyais que c’étaient les bonnes femmes qui pinaillaient comme ça sur tout….et puis c’est quoi ces « confessions », en plus. 😉

          • shalkface dit :

            Ouarf peu importe ! Pour paraphraser Élie Semoun, Jean-Jacques, Jean-Marie… C’est laid tout ça ! 😀

            Encore que « Jean-Marie » renforcerait le côté « coup de théâtre » final.

          • Aristide dit :

            Vous avez très bien compris quel est le problème avec Jean-Jacques : twisted:
            Si vous continuez à faire votre maligne je vais vous éjecter de la « réacosphère » vite fait bien fait.
            N’oubliez pas que c’est moi qui ai la main sur le bidule, ah, ah, ah !

          • dxdiag2 dit :

            Oui chef, bien chef.
            😈 ça : c’est du twisted !
            (de toute façon si ça se trouve on ne va plus vouloir de moi dans le groupe, avec le bazar que j’ai mis depuis hier, mais chut ^^)

          • Aristide dit :

            Et en plus j’ai mal fait mon smiley… pffff.

  5. grandpas dit :

    Une Happy end , c’est à peine croyable, ils n’ont même pas mangé la blondinette pourtant elle doit un gout succulent avec des pâtes.

    Tant pis, on boira quand même le Pouilly-Fumé.

    • Mash dit :

      Ok avec le poisson,un Pouilly-fumé,mais avec la viande,que diriez-vous d’un Pinot noir?

      • grandpas dit :

        Je suis un amateur de vin blanc et un bourgogne?

        • Mash dit :

          Qui que vous fuissé,un Bordeaux sera effectivement plus indiqué pourvu qu’il ne soit ni sot,ni terne

          • dxdiag2 dit :

            On est vraiment dans une ambiance bistrot : merci les gars, c’est ce que je souhaitais.

          • Obsédé Textuel dit :

            Un Bordeaux… pffff, cà sonne un peu trop italien, restons français que diable !

            Un Saint Pantaléon ou un bon Rochegude voilà un bon choix.
            Allez, à la rigueur, un Gigondas…. mais c’est bien pour vous éviter d’ouvrir Google pour situer les deux précédents !

        • grandpas dit :

          Mon grand copain Doc Kanibal, m’informe que l’ humain aurait le même goût que le cochon étant plus un amateur de bière , je suggère pour faire descendre la blondinette , une Kilkenny irish beer ou une Heineken Kyllian, peut être plus facilement accessible en France.

          Pour les amateurs de boeuf, une, une Black Sheep Ale ou une Geary’s pale ale.

          Pour le fromage, une Leffe radieuse et les esthètes, une Trappe Quadrupel et pour les voyageurs, une Echigo Land Brauerei de nationalité japonaise.

          Pour les desserts, quelques bières à la cerise ou à la framboise comme Mac Auslan ou New Glarus Wisconsin Cherry Beer.

          Pour les desserts crémeux , une Samaule SmithOatmel Stout voire une Boston Beer Works.

          Pour les gâteaux au chocolat des chocolates beer comme Ceylon Lion Stout que l’on peut trouver en France.

          Comme digestif, une Kasteel bier , une Union Cuvée toutes les deux belges.

          Voilà,voilà.

          Désolé Dixie mais je suis un fou de biére

          • dxdiag2 dit :

            Oh la la mais la bière c’est un truc qui fait grossir et vous êtes sur le blog d’une gonzesse, mon cher Grandpas.

          • grandpas dit :

            Dixie,

            Pas plus que le vin, les alcools et certainement moins que les vins cuits ou les alcools dit de femmes car fortement sucrés.

            Il est vrai que certaines bières sont nourrissantes mais de la à rendre obése.

            Vive Gambrinus! Na!

  6. Charles Robert dit :

    Peut-être faudrait-il choisir une Alice, qui ne soit pas descendante directe de victime du communisme, afin de ménager davantage le suspens.

  7. NeverMore dit :

    Vous avez raison de faire attention aux choix des panneaux. Le panneau « Montebourg », mettrait le scénario par terre.

  8. Le portulan te ment dit :

    Ah oui mais non chère Dixie !
    Charles Robert m’a devancé, mais votre tchèque, là, elle a pris en pleine face de ses parents le socialisme à visage humain monté sur chenilles en 68, ça peut pas être crédible votre scénar ! Ni paraguayenne, ni tchétchène pour les raisons opposées, ni thaï, ni viet, ni AEF ou AOF,
    Je la verrais bien du Surinam, tendance Paramaribo, mais …stérile.

    • shalkface dit :

      Vous n’avez donc pas saisi la subtilité ? Le court-mettage propagandiste d’hier était crédible ? Évidemment non ! Eh bien là ce scénario porte la même non-crédibilité !

      D’autant que la Surinamaise est souvent plus lucide et plus prompte à l’objectivité, alors qu’une souchienne, fut-elle Tchèque, a relativement tendance à se gargariser du vivrensemble, et si elle se dit chantre de la tolérance, c’est uniquement en restant dans le cadre des idées Degauche. Sortie de là, c’est tolérance zéro.

      Donc que cette souchienne finisse par comprendre un point de vue nauséabond… On tombe presque dans la science-fiction ! Cette Alice est définitivement le meilleur choix qui soit !

      • Le portulan te ment dit :

        Non, je n’ai aucune accointance avec la subtilité. Je pense même que Dixie n’en possède pas une miette non plus, qui appuie posément et ingénument la Paraguayenne, dont on sait, plût à Dieu que l’on naquit avant 1980, que la terre natale fut un refuge pour les fils revanchards des caskapoint.

        • dxdiag2 dit :

          P*!!!!!! Mais on dirait que je le fais exprès, avec mes références ! ça doit être mon inconscient anticoco-néonazi qui s’exprime à chaque fois que je cherche une origine pour Alice.
          Cherchez pour moi guys, je n’en peux plus.(de rire :lol:)

    • dxdiag2 dit :

      Allez, on dit une paraguayenne et n’en parlons plus.

  9. Majeur dit :

    Au générique je verrai bien, une gentille animation avec les personnages des « Amoureux de Peynet »..

    Et puis non, plutôt sur le générique précédent!

  10. NOURATIN dit :

    Ecoutez, là franchement, chapeau! Vous me voyez éperdu d’admiration. Non seulement le
    talent, bien sûr mais encore le courage. Là on est franchement dans le subversif. Si un tel
    brûlot vient à tomber sous le yeux d’un sbire de SOS machin ou de la Licra, voire même,
    sait on jamais, d’Aurélie Filipett ou de Harlem Désir, votre sort est définitivement scellé.
    Heureusement que vous avez abandonné Over-Blog, j’ai bien envie d’en faire autant, tiens.
    Amitiés.

    • dxdiag2 dit :

      Merci Nouratin : vous avez raison, je pense que faire des billets anti-muz est une chose mais essayer de réhabiliter les réacs, c’est carrément la super provocation.
      En tout cas ici, il n’y a pas de formulaire en bas de la page pour que momo se plaigne de nous à notre hébergeur if you know what I mean… 😉

  11. Pangloss dit :

    Ce sera perçu comme un film de basse propagande qui n’a que de très lointains rapports avec la réalité. Que des européens! Il faut un chef de la police et un tueur en série pour que ça soit vraisemblable.
    Refaites votre scénario! Je vous rappelle que dans un bon film, le chef de la police est toujours un afro-américain et que le tueur en série est toujours blond.
    A Barfleur?
    Veux pas l’savoir!

  12. Cretinus Alpestris dit :

    J’aurais une suggestion à soumettre pour le plan final :

    La caméra s’éloigne lentement de l’habitacle de la voiture et l’on aperçoit que celle-ci roule sur une affiche du Front de Gauche qui traînait, délavée, sur la route.

    L’affiche s’envole, et après quelques loopings et tonneaux vient se plaquer contre l’objectif en faisant « Splaaafff ».

    On peut admirer quelques secondes la tête déconfite de Mélanche puis l’affiche se décolle pour laisser apparaître le « THE END ».

    Fabuleux, non ?

    Et pour les royaltie à me verser, je vous communiquerai mon numéro de compte à l’UBS.

  13. G.Mevennais dit :

    Bon Diou de bon Diou, cré vain Dieu k’jaurais l’dernier mot. Et ben moi, je propose une variante à l’happy end, et cette variante la, ce n’est pas de la fiction, mais du vrai de vrai garanti estampillé « made in France ».
    Après le départ : Alice « Mon chéri, il fait si beau, faisons un détour, fais moi visiter ton beau pays » J.J. « Tout ce qui te feras plaisir, mon amour » (rigolez pas, ce sont des réacs !) au bout d’un certain temps :
    Alice « Que vois-je, des chameaux ? »
    J.J. « Mais non, ma tendre, ce sont des dromadaires »
    Alice  » Je n’en avais jamais vu, mais quels sont ces gens, bigarrés et curieusement vêtus ? »
    J.J.  » Des jockeys de dromadaire, ma douce amie, car vois-tu, bientôt, il y aura dans notre
    beau pays, des courses de dromadaires avec PMU »

    Où croyez-vous qu’ils soient rendus, pas dans les quartiers nords de Marseille, bien sûr, ni dans la banlieue lyonnaise, même pas dans le 93, non ils ont fait un petit crochet, simplement…. c’est dans la Sarthe !!! c’est nouveau, ça vient de sortir, et comme je l’ai déjà écrit : La pieuvre étend ses tentacules sous le regard bovin et incrédule de la multitude.
    Amitiés. Gilles

  14. Ali Devine dit :

    Scène 7. Quelques mois ont passé. Alice est tombée sous l’emprise du père, qui avait bien caché son jeu. Déguisée en white trash, avec piercing lingual et tout, elle sert d’appât lors des ratonnades qui dévastent périodiquement le côrtché multiracial de Barfleur-Sud, participant activement à la curée, matraquant à l’andouille de Guéméné des jeunes qui ne demandaient qu’à enrichir le monde. Jean-Jacques mate et se masturbe en fredonnant la Marseillaise.

    Scène 8. Ah la la, Alice ! Attifée en Gretchen décadente, ivre de cidre AOP et de doctrine, tu livres désormais ton joli petit corps caucasien aux fantaisies sexuelles débridées du vilain beau-papa. Tu as taillé et teint ta toison pubienne pour qu’il reproduise à la perfection le logo du FN ! (Renseignements : me contacter) -Jean-Jacques quant à lui assume son être-loque, il somnole et tète sa maman en attendant qu’on le reprogramme pour séduire une nouvelle proie.

    Scène 9. Au choix : la Vierge apparaît à la famille fachote sous les traits de François Mitterrand pleurant des larmes roses. Ils se repentent et résolvent d’aimer l’autre dans son altérité.
    OU
    Ils meurent tous dans l’explosion de la bombe qu’ils étaient en train d’assembler pour tuer des zenfants. En enfer, ils tombent dans la gueule d’un monstre hideux, aux traits de Julien Dray.

    • carine005 dit :

      « En enfer, ils tombent dans la gueule d’un monstre hideux, aux traits de Julien Dray. »

      Aaarghhh nan ! Pas ça !
      C’est trop affreux, les gens ne viendront jamais voir ça. C’est pire que le Projet Blair Witch…

    • Le portulan te ment dit :

      Scénarisation impecc’, mais devrait faire l’objet d’une saison 2, barre-à-gauche toute comme dans la saga des Dirty Harry, après correctif musclé des maisons de prod rachetées de force par le conseil de l’Europe

    • dxdiag2 dit :

      😆 Génial !
      Une réserve cependant : je crains que cette suite remarquable ne soit pas, comment dire, « tout public »….
      Il faudra prévoir deux versions.
      Dans la mienne (plus soft) la fin serait  » et ils se marièrent et ils eurent 1,6 enfants ».

      • grandpas dit :

        Et côté molosses car tout bon réactionnaire a un chien comme compagnon et c’est pour cela que le réactionnaire apprend deux langues, l’ allemand pour le chien, l’ arabe pour le contrevenant.

  15. G.Mevennais dit :

    Ben merdalors, moi qui croyait à un scoop (les courses de dromadaires) ! J’aurais dû me méfier aussi, pas moyen de prendre Carine en défaut c’est une « pro » !! Heureusement que je me suis consolé en allant colporter cette info sur quelques « blogspotes » dont les titulaires n’étaient pas encore au courant, car j’étais parti pleurer tout seul, dans mon coin, snif-snif !!

    Gilles

  16. Robert Marchenoir dit :

    Mais c’est très chiant, comme film. La réalité est beaucoup plus rigolote. Regardez :

    « En évoquant ce matin au micro d’Europe 1, les 150.000 contrats d’avenir censés être créés à la rentrée, le ministre du Travail Michel Sapin a expliqué que ces contrats proposeront aux jeunes « un vrai boulot en contrat à durée indéterminée pendant une durée suffisante, entre un an et trois ans ».« 

    Le type est ministre. Du Travail d’Arabe.

    « Concrètement…[Oui, concrètement, raconte-nous ça concrètement de façon concrète, je sens qu’y a un vrai besoin, là…] ces contrats seraient une sous-catégorie des actuels Contrats unique d’insertion (CUI). »

    CUI. Contrat Unique d’Insertion dans ton Cul ?

    Contrats d’avenir: Michel Sapin lance le CDI à durée déterminée
    http://www.20minutes.fr/economie/988481-contrats-avenir-michel-sapin-lance-cdi-duree-determinee

    • dxdiag2 dit :

      Comment ça c’est très chiant ? Mais oui !!!! 😆
      On fera comme les pros, on compensera la faiblesse du scénario par le charisme des acteurs. Il nous faut seulement deux personnes extrêmement séduisantes pour les deux rôles principaux et voilà.

      Ce serait pas des CDIDD ? leur truc, Un contrat à durée indéterminé à durée déterminée ?
      Merci les gars, continuez ! ( je crois qu’ils sont en train de s’autodétruire , on n’aura même plus besoin de les caricaturer).

  17. Chavo dit :

    Après « iteulère, la comédie musicale » (http://www.youtube.com/watch?v=4WU8-O8Mv34), « Alice au pays des fachos » 🙂

    J’aurais bien rajouté une scène ou deux de kung-fu (pasque nous les pti gars on aime bien quand ça camphre), mais non, votre truc m’a l’air déjà très au point.

  18. Hanoho dit :

    C’est tellement vrai.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s