Les leçons.

Je lis aujourd’hui sous la plume (ou sur la langue) du dénommé Luc Chatel la phrase suivante :
« la gauche n’a pas de leçon de morale à nous donner ».

Mon sang n’a fait qu’un tour !

J’ai rarement entendu quelque chose de plus faux !
La gauche a tout à fait  des leçons de morale à nous donner.
Car elle n’a que cela, comme leçons à donner.
Que pourrait bien donner la gauche comme leçons, à part ces leçons de morales ?
Des leçons de gestion ? d’organisation ? de logique ? de bon sens ? de notions des réalités ?
Que nenni.
La gauche ne cessera jamais de donner des leçons de morale car elle n’a que ça, exclusivement, à faire, qu’elle n’est bonne à rien, qu’à ça, qu’elle fait mal, en plus, avec toutes ses contradictions, avec son « éthique » à plusieurs vitesses qui surfe sur une vague puis sur l’autre, disparaissant ici dans un tourbillon d’écume et réapparaissant là, quand la mer recule un peu.

Voici une pincée de droit des femmes , que je te mélange à  de l’islamophilie, à laquelle je rajoute de d’antiracisme mais sans oublier un peu de discrimination positive sur la couleur de peau. Et que je te libère les peuples tout en aidant des sectes à les soumettre et que je te vante la diversité tout en prônant les mélanges …etc etc
Des leçons de morale qui partent dans tous les sens ( qui s’enrichissent diront-ils) , voilà en effet ce qu’ils ont à nous donner, exclusivement.

Avez vous déjà vu la gauche nous démontrer qu’on a tort, avec de vrais arguments, censés, logiques, construits ?
Pour ainsi dire jamais.
Toujours on les entend nous dire « Cépabien« , « on devrait interdire de  dire ce que vous dites« ,  » je suis choqué par vos propos« , « il est scandaleux que vous disiez ceci« , « il est odieux que vous pensiez celà« .
La leçon de morale est à la gauche ce que la bave est à l’escargot : on ne peut avoir l’un sans l’autre.
Dire à la gauche de cesser les leçons de morale reviendrait à demander aux vampires d’arrêter de sucer le sang.
Ils ne le feront jamais d’eux mêmes.
A part agiter l’ail de nos arguments pour les faire fuir ou aiguiser des pieux, je me demande même ce que l’on peut faire.

Publicités

36 commentaires on “Les leçons.”

  1. Aristide dit :

    Ah, bah, la logique c’est un truc de droite. C’est binaire, c’est excluant, c’est fermé, moisi pour tout dire.
    Qu’importe la logique lorsqu’on a de bons sentiments?
    Ce qu’il faut c’est s’ouvrir à un nouvelle logique : la logique molle, la logique arc-en-ciel, la logique diversifiée, la logique du coeur qui a ses raisons, blablabla…
    Et puis merde quoi, c’est si agréable de se rouler dans le contentement de soi et la supériorité morale, et vous voudriez y renoncer pour une bête question de logique?
    Jamais!

    • dxdiag2 dit :

      « La logique c’est un truc de droite« .
      Voilà, c’est le résumé parfait !
      Et ça explique qu’en fait j’aimais la droite, avant même de m’en être apercevoir, façon monsieur Jourdain. 😉

    • pierre dit :

      En parlant de ça, Hollande n’a pas encore manqué de se féliciter à la conférence en Italie.
      C’est dingue cette capacité à s’auto-féliciter. C’est complètement narcissique.

  2. shalkface dit :

    Il faut bien voir toute la nuance, ça tient en un mot : la gauche n’est bonne qu’à DONNER des leçons de morale ! En dehors de ça en effet elle n’est bonne à rien. Ou si, elle est douée dans le mensonge, dans ses paradoxes !

    Elle nous traite nous de « fachos » ou de « nazis » alors que les fascistes étaient socialistes et les nazis national-socialistes ! Toutes les dictatures étaient ou sont de gauche : URSS, Chine, Corée du nord, Cambodge, Cuba, etc.

    Les collabos étaient quasiment tous de gauche, il y a des registres avec des listes interminables de noms ; et parmi les Vichystes les plus notoires : François Mitterrand…

    Et qui donc a préparé la Résistance avec De Gaulle ? L’Action Française, l’extrême droite de l’époque.

    Après, les gauchos qui ont bien senti que le vent tournait ont vite retourné leur veste sur la fin, et sont devenus des résistants de la dernière heure… dont malheureusement De Gaulle a dû s’entourer dans la hâte quand il a pris les commandes du pays.

    Et ces crevures se sont empressées de lier gauche et Résistance, puis de lier tant qu’à faire extrême droite avec fascisme et nazisme… Deux belles contre-vérités qui perdurent grâce à l’École de la République, et ses profs bien Degauche pour la majorité qui formatent nos bambins dès le plus jeune âge dans cette Pensée Unique mensongère.

    Finalement (un paradoxe de plus parmi tant d’autres) ce sont eux – qui nous traitent nous de négationnistes – qui sont les pires des négationnistes !

    Ils ont la merde au cul, et on a beau leur mettre leur slip sous le nez qu’ils disent encore que ce n’en est pas ! Ah ! Pauvre France…

    • Mash dit :

      les vrais résistants sont ceux qui ont résisté jusqu’en Aout 1944 à l’envie de faire de la résistance

    • dxdiag2 dit :

      Plus ça va et plus j’ai de dents contre eux. Au début c’était simplement une canine qui me titillait et maintenant la mâchoire entière est prise d’envie de mordre. 👿

      • pierre dit :

        Tout pareil.
        Surtout depuis le 6 mai, et encore 1 an avant les élections quand j’ai remarqué qu’on tapait toutes les semaines sur Sarko. J’ai compris assez vite le but de la manip: un guignol arrivait et il fallait lui faire place nette. Car ce guignol socialiste n’était rien sans l’anti-sarkozysme.
        Ca m’énerve un peu de m’intéresser à la politique, car j’ai des sentiments de dégoût quand je les entends à la télé ou les lis dans les journaux. Ils ne sortent que des absurdités.

    • Le portulan te ment dit :

      Une petite nuance et une petite précision si vous le voulez bien : « les collabos étaient quasiment tous de gauche » n’est pas complètement objectif. Nous pourrions en discuter d’après archives, mais le fait est qu' »ils » nous ont tellement bassinés depuis 45 avec la droite collabo, que le retour de balancier implique quelques excès. Quant à la communisterie résistante, ces pitres ne le devinrent, à la rupture du pacte schleu-russkiof, que pour aider la mère patrie soviétique à se débarrasser des nazis, mais jamais, ô grand jamais, dans le but de libérer la Nation française, déjà moisie, rance, synarchique et patin couffin.

      • shalkface dit :

        Je concède qu’il y a un soupçon d’extrémisme – modéré, toutefois – dans mon propos !

        • G.Mevennais dit :

          « Dieu » sait si je ne porte pas les cocos dans mon coeur, mais il y a ceux de Marchais, ceux d’aujourd’hui et ceux de la fin des années 30. Certains devaient être de bonne foi, contrairement aux « ouailles » de Marchais. Et puis, si effectivement les dirigeants communistes et les autres cocos bien informés, ont combattus plus pour l’URSS que pour la France, il faut distinguer, à mon sens, le « p’tit gars » FTPF de 18 ans (et ils étaient quand même nombreux) qui s’est fait descendre par haine du nazisme, des apparatchiks cités plus haut. Essayons, contrairement aux « gauchistes », de garder suffisamment d’objectivité, c’est (entre autres choses) ce qui nous séparent d’eux. Enfin, ça n’est que mon sentiment.
          Bien amicalement. Gilles

      • JFM dit :

        Rappelons que le Parti Communiste, plus connu sous le nom de Perti national communiste des travailleurs françaiscontribua par son action de démoralisation et de sabotage a la victoire des Allemands en 40. Il ya quelques années le Monde publia la lettre que les Communistes remirent aux Allemands en vue d’obtenir la reparution de « l’Humanité » et où ils énuméraient tous les bons et loyaux services qu’ils avaient prété à la Whrmacht.

        Sur le plan international rappelons qu’avant l’invasion de l’URSS le PC des USA soutenait l’isolationnisme et fomentait des grèves dans les usines qui travaillaient pour le prêt-bail.

        Et rappelons aussi que au matin du 17 septembre 39 la Wehrmacht qui venait de repousser difficilement une contrattaque polonaise commençait à manquer de munitions. Et que les pluies qui transforment la Pologne en bourbier infâme étaient proches. Bref la Wehrmacht avait d’excellentes chances de s’enliser en Pologne au propre comme au figuré et d’y subir des pertes suffisamment importantes pour ne pas pouvoir s’attaquer à la France. Heureusement pour elle ce fut ce 17 septembre que l’URSS poignarda la Pologne dans le dos

  3. Obsédé Textuel dit :

    Bel article bien rafraichissant !
    Tout de même, votre texte a fait monter en moi….
    … un brin de nostalgie (non mais, qu’avez vous imaginé !)

    Presque qu’une nostalgie de paradis perdu, c’est une pointe de déception, un petit goût d’amertume comme après avoir raté le coche.
    La frustration est bien réelle.
    L’actualité de ce dernier printemps a littéralement castré notre bon plaisir, et ce n’est pas ce triste et mollasson de Flamby qui va y remédier.
    Imaginez….
    Ah comme ellles auraient été savoureuses ces mêmes leçons de morale dispensées par un gouvernement DSK.

  4. G.Mevennais dit :

    Bonsoir Dixie
    « La logique, c’est un truc de droite ». Oui, mais l’ennui, c’est que la « droite » que nous avons eu au pouvoir a, elle même, manqué sérieusement de logique, c’est d’ailleurs, une des raisons de sa défaite. A moins que cette droite là n’en n’était pas vraiment une, ceci expliquant peut-être cela.
    Amitiés. Gilles

  5. Pangloss dit :

    La gauche est généreuse: elle donne, elle donne, elle donne.
    A force de donner, il ne lui reste plus rien.
    La droite est radine: sa morale elle la garde à l’abri (j’allais dire « à gauche »).
    Elle ne s’en sert pas. Même pas pour elle.

    • dxdiag2 dit :

      Pas mal vu. Petit bémol cependant : la gauche donne surtout ce qu’elle nous pique en nous engueulant pour ne pas l’avoir donné volontairement, ou assez vite.

  6. carine005 dit :

    « je me demande même ce que l’on peut faire. »
    Bin continuer !
    Bon j’ai Secrets d’histoire sur Chantilly et le Duc d’Aumale.

  7. Boutros dit :

    La gauche cultive la honte de l’autre, et la droite la honte de soi. Avouez que c’est chiément mal barré, comme on dit au CE2.

  8. grandpas dit :

    Un jour un officier britannique disait à un français ceci: « Nous anglais , nous nous battons pour l’ honneur et vous les français pour de l’argent », l’officier français répondit ceci:  » On se bat pour ce que l’ on a pas ».

    La gauche , c’est la même chose , elle met en avant ce que lui manque le plus, la morale.

    Juste pour le plaisir, quand on lance à la figure, des gentillesses comme : « raciste, fasciste,etc.. », je réponds souvent et fier de l’ être et à part ça , rien d’autres?.

    Ou alors et ton épouse, elle en pense quoi? Réponse :  » Elle me trouve top indulgent. ».

    A une ami qui lui demandait, pourquoi elle ne disait rien sur mes remarques acerbes sur certains sujets, elle lui répondit qu’ elle était pire.

    • carine005 dit :

      « Ou alors et ton épouse, elle en pense quoi? Réponse : ” Elle me trouve top indulgent.”. »
      Parfois, ils sont plus rapides que nous à comprendre où l’on veut nous amener. Car ils savent qu’ils sont menacés par les exactions des autres et le pire ça serait qu’ils soient en butte au ras-le-bol qui risque d’être « à l’aveugle », sans discernement entre les non-blancs patriotes et ceux qui veulent notre peau.
      Ca serait dramatique, mais le peuple est tellement versatile…
      Il ne connaît que la vengeance, pas la justice. Voir ce qui s’est passé à la Libération, quand les gens se sont vengés de leur lâcheté sur des innocents. Ca fait peur !

  9. grandpas dit :

    J’ai trouvé ce petit texte, il m’ a bien plus, je vais peut être me procurer l’ouvrage dont est tiré cette pensée.

    Il n’y a pas plus de racisme en France qu’il n’y a de fruits d’or aux branches des arbres, et l’idéologie antiraciste a besoin d’en inventer pour justifier la terreur permanente qu’elle exerce sur tout le monde à commencer par les écrivains (…) S’opposer à cette idéologie dominante revient à endosser un habit d’infamie (…) dans un monde aux valeurs entièrement inversées et où le mot interdit de « race » devient l’obsessionnelle métaphore de la femme, de l’homosexuel, de l’obèse, du jeune, de l’animal… » C’est par ces mots prophétiques que commence un des derniers pamphlets de Richard Millet, sobrement intitulé « De l’antiracisme comme terreur littéraire ».

  10. grandpas dit :

    J’ ai trouvé ce petit billet qui m’ a paru intéressant:

    Il n’y a pas plus de racisme en France qu’il n’y a de fruits d’or aux branches des arbres, et l’idéologie antiraciste a besoin d’en inventer pour justifier la terreur permanente qu’elle exerce sur tout le monde à commencer par les écrivains (…) S’opposer à cette idéologie dominante revient à endosser un habit d’infamie (…) dans un monde aux valeurs entièrement inversées et où le mot interdit de « race » devient l’obsessionnelle métaphore de la femme, de l’homosexuel, de l’obèse, du jeune, de l’animal… » C’est par ces mots prophétiques que commence un des derniers pamphlets de Richard Millet, sobrement intitulé « De l’antiracisme comme terreur littéraire ».

    Espérons que ce livre soit encore en vente dans quelques mois.

  11. Charles Robert dit :

    La gauche amorale nous parle de morale, c’est cocasse, j’en conviens.
    Mais je trouve que la déclaration de Luc Chatel visant à disqualifier un adversaire par des pirouettes, plutôt que par un débat d’idée, est un des dommages collatéraux lié à l’élection de François Hollande. C’est distrayant, cela peut suffire pour gagner des élections, mais ça ne valorise ni la France, ni sa vie politique.

    • dxdiag2 dit :

      Oui, et Chatel se couvre de ridicule en utilisant des arguments de  » gauchiste » ( sa remarque sur les propos qui seraient les mêmes que ceux tenus par Pétain est stupide).

  12. Umadrab dit :

    La leçon de morale est à la gauche ce que la bave est à l’escargot….. Juste parfait !!!!!!

  13. Hanoho dit :

    La logique jusqu’au bout, un petit billet d’une grande force 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s