Discrimination à l’embauche.

Dans mon entourage, parmi mes amis et mes connaissances, il y a quelques personnes à la recherche d’un emploi. Certains très diplômés, d’autres moins, certains jeunes, d’autres pas, des hommes et des femmes, autochtones ou enfants d’immigrés assimilés, tous visages pâles.

Un point commun relie ces gens : ils ont beaucoup de mal à trouver du travail.
Les jeunes se disent que  leurs difficultés viennent sans doute du fait qu’on préfère embaucher des gens ayant de l’expérience, tandis que ceux qui sont quinquagénaires  interprètent le peu de réponses qu’obtient l’envoi de leur CV sur le fait qu’ils sont un peu  » chers » et que  l’embauche d’un jeune, au salaire de débutant est plus économique, les femmes se désolent en évoquant le sexisme des employeurs, et chacun tente de comprendre pourquoi il reste « sur le carreau ».
Les plus malheureux sans doute, étant ceux qui n’étant ni débutants dans leur domaine, ni âgés, en tant qu’ hommes blancs d’âge moyen  n’ont aucune explication toute prête pour se consoler d’être au chômage et dont on est parfois obligé de remonter un égo bien entamé, tant bien que mal.

En tant que blancs, ordinaires, d’un âge moyen, sans caractéristique particulière, aucune discrimination ne semble les concerner, et ils se traînent d’un site d’emploi à un autre, en tentant de ne pas désespérer.

S’ils étaient noirs ou  musulmans, s’ils vivaient dans une cité « sensible », on comprend bien qu’ils auraient l’impression que leur couleur de peau, leur religion ou leur adresse est la cause essentielle de leur difficulté à s’insérer dans le monde du travail.

C’est humain, et c’est normal, on ferait de même à leur place.

C’est pourquoi lorsque j’ai entendu  hier matin sur France Inter, un reportage (et oui encore un) sur la ville de Clichy sous bois , où l’on interviewait un de ces « nouveaux français  » expliquant que lorsqu’il voyait ses copains de la cité mettre un costume pour se rendre à un entretien d’embauche et revenir sans contrat, ils avaient une sorte de rage en constatant le racisme qui sévit dans notre pays, je n’ai pas ressenti de colère contre celui qui parlait.
Lorsqu’on a une caractéristique particulière, une couleur de peau différente, un nom exotique, il est NORMAL que l’on  interprète le rejet de sa candidature comme une preuve de racisme ou de xénophobie.

Il est normal qu’ils se posent la question et il est normal qu’on tente d’y répondre.
La seule façon de vérifier ce qu’il en est, est de pratiquer des tests avec des CV anonymes, afin d’en retirer les caractéristiques dont on veut vérifier qu’elles ont entrainé un rejet.
Ces tests ont été pratiqués. Les résultats sont connus depuis un an et demi :

Ils a donc été démontré, en avril 2011 qu’à  l’inverse de ce que beaucoup pensaient, les employeurs n’étaient ni racistes ni xénophobes, et, qu’au contraire, lorsqu’ils étaient informés qu’un candidat était issu des « minorités visibles » et des « quartiers en difficulté », ces éléments les rendaient indulgents, envers les éventuels défauts de ces candidats, ces derniers apparaissant en quelque sortes « méritants », ayant fait les efforts nécessaires pour que leur candidature soit envisageable.

Il a donc été démontré, qu’il n’y avait PAS de discrimination à l’embauche, en tout cas pas sur des critères raciaux ou géographiques.

Donc, lorsque j’ai entendu le maire, de Clichy, qui lui, contrairement au jeune interviewé dans l’émission, ne peut pas ne pas savoir ce qu’il en est, ne peut pas ne pas être au courant des résultats du test sur l’anonymat des CV, tenir le même discours sur les discriminations à l’embauche que le jeune qui peut-être lui l’ignorait, alors, là, oui, j’ai été en colère. Très.

On peut donc légitimement se poser la question suivante  : pourquoi les élus, les décideurs, au lieu de tenir un langage de vérité, potentiellement apaisant, font-ils semblant de croire que le sentiment de discrimination est motivé.
Pourquoi  entretiennent-ils  volontairement le mécontentement de certaines catégories de la population, et dans quel but ?

On dirait qu’ils mettent à la corbeille tous les arguments qui ne leur permettraient pas de conclure que la discrimination positive est nécessaire, comme si  l’objectif était donc bien celui là : non pas égaliser les chances, mais  favoriser à tout prix l’emploi des nouveaux français, malgré le fait qu’ils n’ont pas moins de chances que les autres d’en obtenir, en tendant la main à Mohamed, par dessus la tête de Gérard.
On est bien obligé de le constater.
Reste à savoir pourquoi et pour quelle finalité ?
Certains semblent avoir des réponses, mais pour le moment aucune ne me satisfait parfaitement.
J’ai l’impression que ne pouvant résorber le chômage, on a décidé en haut lieu qu’il valait mieux qu’on ait des chômeurs indigènes, qui, jusqu’à présent en tout cas, ont des façons un peu plus discrètes et moins agressives d’être malheureux.
Mais ça ne peut pas être la seule explication.

Publicités

61 commentaires on “Discrimination à l’embauche.”

  1. dom dit :

    Magnifique ! Quand je vous lis, je pense toujours que vous êtes un merveilleux médecin, du genre qui observe, déduit, objective… et conclut. Vous êtes la quintessence du raisonnement clinique. Votre sens de l’image, votre intelligence, votre originalité font de vous une praticienne sociale unique. Merci Dixie

  2. Obsédé Textuel dit :

    « Ils veulent favoriser à tous prix l’emploi des nouveaux Français »

    Et voilà un leurre de plus !.. çà ne marchera pas.

    Ces « élites » raisonnent comme si la richesse de la France (grâce à ses entreprises et le savoir faire de ses cadres et techniciens, commerciaux, administratifs…etc) était fixées pour toujours, une fois pour toutes.
    Or la prospérité d’un pays, c’est très variable; c’est à la fois la richesse ainsi créé et l’accés aux emprunts (dette) qui permet à ce système de redistribution sociale d’exister.
    Lui aussi n’est pas immuable.
    Un système économique donné ne fonctionne que dans une société précise et ordonnée.
    Néanmoins celle-ci étant robuste par nature, elle peut admettre un certain pourcentage d’improductifs, voire même de gens qui lui sont activement hostiles.
    Elle fonctionnera quand même.

    Mais si on augmente en son sein la proportion de gens qui, d’une part consume (crame !) cette richesse tout en ne produisant rien pour alimenter la « machine » en amont, alors l’effet d’érosion sociale est amplifié.
    Et malgré l’abaissement du niveau éducatif, et la mise à disposition de toute une usine à gaz éducative présentée comme révolutionnaire, on constate que l’écrasante majorité des gosses muzz sont incapables de passer la 3ème au collège.

    Conclusion, s’il y a de plus en plus de favorisés Noirs et Arabes, çà veut dire que la proportion des Blancs diminuera. Et rendement et qualité baisseront jusqu’à ce leur produit soit éjecté du marché car devenu inadapté.
    Donc les entreprises ne pourront pas trouver en masse du personnel qualifié pour faire tourner leurs boites et….. Ils seront forcé de déménager ailleurs.
    … Quoi çà a déjà commencé ??

    Donc moins de richesse créé = moins de prestations sociales = moins de cohésion sociale = moins de soumission aux lois de la république = obligation de se débrouiller par soi même = adhésion à un autre univers, un autre système de valeur…..

    Les même hommes peuvent avoir différentes « casquettes » au cours de leur vie.
    N’oubliez pas que les joyeux fêtards des années folles se sont transformés plus tard en Résistants acharnés les armes à la main.
    Pensez y

    • dxdiag2 dit :

      Oui, comme vous dites, ça ne marchera pas…mais le problème ne vient-il pas en partie du fait que peu de décisions sont prises en considération du long terme.

      Pour illustrer votre réflexion sur le niveau qui baisse : j’ai trouvé un titre du nouvel obs avec une grosse confusion infinitif-participe passé. J’ai fait une capture d’écran croyant qu’un correcteur interviendrait…même pas, le titre est resté tel quel.
      http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120908.OBS1733/bernard-arnault-demande-la-nationalite-belge.html

      Cela n’a pas d’importance capitale et n’est que symptomatique d’une baisse générale de la qualification des journalistes, mais on imagine bien ce que cela augure dans les autres domaines.

      ps: j’aime beaucoup votre dernière phrase ! 🙂

  3. shalkface dit :

    Formatage et Lobotomie sont les deux mamelles de la France…

  4. Pakounta dit :

    Je connais bien un type jeune et diplômé (un vrai diplôme, pas de la sociologie ou de l’accompagnement des minorités) qui ne trouve pas. Le pôle emploi est totalement inutile et incompétent, ne cherche pas, ne propose pas. Pas d’emploi pour le gars, donc, mais il est « suivi » par une interlocutrice inutile, qui a donc un job, elle. C’est une bougnasse.

    • dxdiag2 dit :

      Oui Pakounta, je me demande si pole emploi n’est pas simplement capable de trouver un emploi de plombier à un plombier…ce que n’importe quel plombier pourra trouver en lisant les petites annonces de son journal local.

    • Franz dit :

      Ah, ça me rappelle mon temps de chômage entre la fin de ma thèse et mon recrutement comme maître de conférences (j’ai démissionné depuis, je vous rassure). Mon interlocuteur chez Paul Amploi (enfin l’ANPE que ça s’appelait, je crois) m’a proposé un taf dans un hôpital, puis dans un zoo (ben, faut soigner des animaux, c’est pareil que docteur, non ?) alors que sur mon dossier il était bien indiqué que j’avais un doctorat en « mathématiques appliquées ». Et comme par hasard c’était un algérien, ce gus. Enfin, Français qu’il faut dire, maintenant…
      Bon, après j’ai gueulé un peu, expliqué mon état (attente du concours etc.) et on a changé mon « conseiller » pour un nouveau (genre bobo) qui m’a laissé tranquille (à peu près) ayant (vaguement) compris ma situation. Mis à part la convocation (deux jours à l’avance) pour « pointer » alors que j’étais à une conférence aux US, et qu’il était au courant. Hop, un mois d’allocations chômage sucrées !

      • dxdiag2 dit :

        Mais quoi ? Les mathématiques appliquées ça voulait dire que vous étiez capable de compter les lits dans un hosto ou les billets d’entrée dans un zoo….céti pas ça les mathématiques appliquées ?
        Et puis l’autre conseiller, là, il a juste profité que vous étiez un blanc, donc un privilégié pour essayer d’économiser des prestations dont d’autres bien moins chanceux que vous aviez besoin^^
        Bref, tout cela est bien « normal », enfin, je veux dire « ordinaire »… 😉

  5. Aristide dit :

    Bin alors quoi, mes coms passent plus?
    Narrrdine bebek!

  6. Aristide dit :

    Donc je recommence :

    le maire, de Clichy, qui lui, contrairement au jeune interviewé dans l’émission, ne peut pas ne pas savoir ce qu’il en est

    Ce n’est pas si sûr. Il ne faut pas sous-estimer l\’ignorance crasse de certains de nos décideurs, ainsi que la capacité très répandue à ne pas retenir ce qui va contre vos préjugés.
    Sinon comme explication possible il y a aussi la peur : peur d\’être catalogué comme vilain faschisse si on nie la réalité de la discrimination – ça vous tue une carrière politique plus sûrement encore que de trousser une soubrette – peur également de cette belle jeunesse si colorée qui est l\’avenir de la France mais qui n\’aime pas qu\’on lui dise qu\’elle n\’est pas discriminée. Et vous savez comment ils sont lorsqu\’ils s\’énervent…
    Il y a aussi le fait que l\’affirmative action augmente de facto les pouvoirs de la puissance publique : autant de passe-droits à distribuer, autant de nouveaux fromages à partager avec ses affidés, etc.
    Et puis, comme vous le dites, il vaut mieux que ce soit Jean-Claude qui soit au chômage plutôt que Mohammed. Le premier se contentera peut-être de voter MLP alors que le second cramera votre voiture, dans le meilleur des cas.

    • dxdiag2 dit :

      Ah merci Aristide : vos pistes sont intéressantes.

      Difficile parfois de faire la différence entre ignorance et mauvaise foi, mais j’ai vu un jour Domenach pleurnicher sur ce sujet devant Zemmour qui répondait  » mais non, c’est faux, c’est faux, on sait que c’est faux, tout le monde a du mal à décrocher un job, tout le monde » en secouant la tête d’un air très fatigué. Et l’autre qui continuait, comme si rien n’avait été dit, comme s’il n’avait pas été interrompu. Quelle tête à claque ce Domenach.
      Il doit rentrer dans la catégorie dont vous parlez au point 2.

  7. Le portulan te ment dit :

    Bon, je dévie un peu du sujet, mais votre rappel à la préférence immigrée contre le peuple a ranimé les archives de Malika Sorel : http://www.malikasorel.fr/archive/2012/01/11/le-cynisme-politique-a-t-il-des-limites.html
    et d’aldo Stérone qui déclarait que » l’Etat importait des pauvres et les payait pour faire des enfants. » Il faut bien qu’il les paye aussi pour qu’ils élèvent leurs enfants

  8. Cretinus Alpestris dit :

    Pas de discrimination à l’embauche ?

    Si vous voulez bénéficier d’un des 150’000 « emplois d’avenir » (rires enregistrés) , vous devez faire partie de la catégorie « jeune en difficulté ».

    Par contre, si vous êtes un jeune ne remplissant pas les critères pour faire partie la catégorie « en difficulté », vous pouvez toujours courir.

    C’est pas discriminant, ça ?

    Le pire, c’est que tout le monde se focalise sur le fait que 400’000 jeunes ne trouvent pas de travail. Mais personne ne semble se poser la question fondamentale :

    Pourquoi, en 2012, dans le pays le plus moderne, le plus sociale, le plus moderne du monde, avec une éducation nationale à la pointe du progrès, plus de 400’000 jeunes sont tout juste bons à pousser des cartons dans des entrepôts ?

    Et encore, faut les assister dans cette tâche en les prenant par la main.

    • Barbara dit :

      C’est un peu court. Des millions de gens de tous âges, dont des diplômés (« vrais »diplômes) et des ouvriers très qualifiés ne (re)trouvent pas d’emploi. L’arbre des « jeunes » sans qualification ni motivation ne doit pas cacher la forêt.

    • dxdiag2 dit :

      Mais tout à fait : c’est de la discrimination des souchiens « ordinaires ».
      Et ça existe de fait pour certaines sortes d’emploi, déjà.
      J’ai des exemples très précis, leur seul défaut est de l’être trop ce qui fait que je ne peux pas en parler librement de peur de gêner mes sources.

      Sinon, pour la réponse à votre question essentielle : peut-être que les enseignants des quartiers sensibles sont de gros fachos qui font exprès de tout faire pour que des gosses intelligents restent couillons, par pur racisme…. mais c’est une simple hypothèse de travail.

    • Franz dit :

      C’est pas nouveau, ça. En France depuis une dizaine d’années on a pris le principe de non discrimination présent dans la constitution à l’envers. Théoriquement il dit que l’État ne doit pas traiter les gens différemment selon leur race, âge, sexe, religion ou fortune. Par contre les gens ont bien sûr le droit de discriminer tout leur saoul. Et heureusement sinon on devrait TOUT acheter, épouser tout le monde etc.
      Aujourd’hui, les gens n’ont plus vraiment le droit de choisir ce qu’ils font et avec qui ils le font (essayez un peu de recruter un homme blanc hétérosexuel catholique riche plutôt qu’une femme noire lesbienne musulmane pauvre, même avec moins de diplômes, pour voir…) par contre l’État traite les gens par catégories. Si vous êtes pauvre, vous faites moins de prison pour le même crime, si vous êtes « coloré » vous avez droit à ci et ça, la loi sur la parité en politique me semble elle aussi très limite niveau constitutionnel, tout comme l’impôt progressif et l’ISF (ben oui, et la non-discrimination selon la fortune, hein ?). Et donc maintenant des emplois (d’Etat) réservés aux « jeunes » !!!! N’importe quoi.

  9. Boutros dit :

    Mais aussi, les offres d’emplois sont peu pratiques .On cherche vainement les rubriques : tirage de portable, brulation de caisses, brisage de vitrines, organisature de tournantes, aveuglation de parachutistes,… bref, emmerdage des populations.

  10. atheos33 dit :

    La question que je me pose est :
    Reste-t-il encore des doigts à notre chère Dixie ? A l’heure qu’il est elle ne doit (g) plus avoir que des moignons (des mignons moignons) ! A moins que rusée comme elle est, elle n’utilise quelques dés à coudre pour en découdre sur son blog avec cette calamité mondialisée qu’est devenue l’islam ….
    Ceçi étant dit, le chômage résulte de la raréfaction d’un exercice souvent ennuyeux et pénible qu’il faut pratiquer à doses élevées appelé « travail » par toute une clique de branleurs incompétants … Il convient donc de se réjouir du fait que le chômage augmente car celà laisse à de plus en plus de personnes le loisir d’avoir intégralement le temps de ne rien faire …
    C’est Henri Salvador qui doit savourer son intuition aussi prémonitoire que musicale, paradoxe pour un type qui n’a vécu que pour travailler à faire rire ses semblables ….
    Bref, de lamentations en déprimes, les chômeurs à la peau blanche broient du noir en avalant des petites gélules roses …. Voilà ainsi résumée toute la symbolique de notre triste époque, mondialisation, immigration et socialisme ….

    • G.Mevennais dit :

      La première partie de votre com m’a fait sourire; « atheos33 »,(« des mignons moignons ») enfin, même du temps « glorieux » de ma jeunesse je n’aurais eu aucune chance si j’avais, avec un oeil de velours, un sourire à faire pâlir une marque de dentifrice, et placé ma voix, , susurré tendrement à l’oreille d’une « belle » : « T’as de beaux moignons, tu sais » ?
      En ce qui concerne le chômage, si, bien évidemment, des gens qualifiés ont toutes les peines du monde à trouver du boulot, que dire de celui qui n’a pas de métier. Ce qui est quand même bizarre, c’est qu’on a l’air de découvrir, maintenant seulement, qu’on ne fabrique plus rien et donc, que cela ne peut pas durer. Peut-être que dans dix ans on s’apercevra que la mondialisation et l’extension démentielle de ‘l’Europe » ont quelques conséquences sur notre économie…
      Amitiés. Gilles

      • dxdiag2 dit :

        C’est vrai qu’on dirait à les entendre que la désindustrialisation, nos dirigeants ne l’ont pas vue venir.
        Bientôt sans doute ils « découvriront » effarés, que d’autres genres d’emplois, aussi, disparaissent ( bijour, si votre consilli issifir).

    • dxdiag2 dit :

      😀 Eh ! qui vous dit que je ne dicte pas tout et qu’un esclave écrit à ma place ?
      Blague à part les doigts, ça va encore (je tape avec les dix, ça répartit l’effort) mais ce sont les yeux qui trinquent….ça finira chez l’orthoptiste.

  11. Spitoven dit :

    Veuillez m’excuser, mais, personnellement, je ne suis pas du tout convaincu par la conclusion de l’article.

    A mon avis, la réaction du maire est purement électorale. Plaindre ceux qui font figure d’opprimés et dire qu’on va agir en conséquence afin d’apitoyer la masse populaire, ça passe toujours mieux que de ressortir une étude aux airs très intellos et d’en conclure que c’est très bien comme on fait déjà et que c’est pas demain la veille que ça va changer. Et puis ça permet de mettre les problèmes sur le dos des employeurs plutôt que sur celui de monsieur le maire lui-même, en faisant croire que lesdits employeurs ont des postes à pourvoir, mais qu’ils ne veulent pas les donner à tout le monde. D’ailleurs, ce n’est pas comme si monsieur le maire disposait réellement de moyens permettant de contraindre les employeurs à embaucher plus de Mohammed que de Gérard. Donc tout ça, de sa part, c’est un peu du vent.

    Et puis, s’il est incontestable que monsieur le maire a accès à cette étude, il est en revanche moins certain qu’il l’ait effectivement lue. Nous ne sommes pas gouvernés que par des génies (loin s’en faut), surtout à une échelle aussi basse (pardonnez-moi du terme) que celle de la commune, même s’il s’agit d’une commune relativement importante.

    • dxdiag2 dit :

      Le maire dont je parle, a ses raisons ( ignorance, électoralisme, politicaly correctitude….) : c’est effectivement un cas particulier dont on ne peut rien conclure.
      Mais en entendant à quelques minutes d’intervalle le même discours dans la bouche d’une diversité et d’un élu j’ai eu envie de parler du fait que nos dirigeants, font, absolument tous, comme si il y avait effectivement des discriminations raciales ou géographiques à l’embauche, comme si le résultat d’une année de tests sur 1000 entreprises avait conforté cela et non l’inverse. (ça avait pourtant fait de gros titres dans plusieurs journaux)
      Ceci dit je n’ai pas été très claire, je le vois à me relire.

      ps : Je me souviens d’un débat dans lequel Marine LePen, elle, en parlait à une franco-africaine qui secouait la tête en disant « non non non il y a de la discrimination la preuve j’ai une association qui lutte contre » (il faut oser le dire).

      • Pakounta dit :

        « (il faut oser le dire) »
        C’est pas une question d’oser, la brave bambara n’a même pas envisagé qu’elle puisse dire une ânerie. Malgré tout, la cohérence de la pensée est un peu une affaire de QI.

        • dxdiag2 dit :

          Oui c’est vrai Pakounta. D’ailleurs parfois je me demande si certains ne sont pas réellement persuadés qu’ils sont victimes de racisme quand on les contrarie parce qu’ils ont cru comprendre que c’était à la contrariété d’une personne de couleur qu’on reconnaissait l’acte raciste…mais je suis consciente qu’il s’agit d’une réflexion raciste de ma part.

      • Spitoven dit :

        « j’ai eu envie de parler du fait que nos dirigeants, font, absolument tous, comme si il y avait effectivement des discriminations raciales ou géographiques à l’embauche »

        Parce qu’au sein d’un même parti, on se fait passer le mot. Ils ont trouvé que c’était électoralement avantageux de se comporter ainsi et donc continuent dans le même sens (et puis en matière de politique, le moindre revirement fait perdre toute crédibilité, ce que, personnellement, je trouve absurde). Et s’il y en a qui ne sont pas d’accord, je suppose que vous savez ce qui leur arrive… (Non, non, quand même pas l’accident cardio-vasculaire insidieux, juste la retraite anticipée.)

        • dxdiag2 dit :

          Que ce soit électoraliste, très certainement, mais c’est bien d’une division des français entre eux par l’entretien de l’aigreur des minorités visibles qu’il est question….ça me semble plus grave que des promesses électorales. Et ça se paie au prix des tensions sociales qui augmentent.
          Tout ceci leur explosera à la figure.

  12. Charles Robert dit :

    Il faut vraiment que nos dirigeants se rendent compte que nos diversités sont suffisamment favorisé comme ça, et qu’en faire davantage pourrait faire passer une attitude servile pour une offense.

  13. Franz dit :

    C’est assez logique pour la gauche de fonctionner comme ça. Ils savent que les « pépites » sont tout sauf discriminés. Ils savent que les habitants de HLM ont en moyenne des revenus plus élevés que les locataires du secteur privé, ils savent que la dépense publique par habitant dans les « quartchiés sensibles » est très très largement plus importante que dans les zones rurales pauvres, ils savent tout ça.
    Mais les gentils zimigris ils votent pour la gauche parce qu’elle leur promet du pognon sans rien foutre, et bonheur suprême du pognon pris aux riches blancs chrétiens et juifs, si c’est pas cool, ça ? Quant aux électeurs blancs de la gauche ils sont en général des gentils fonctionnaires bien à l’abri de tout ce que la réalité peut avoir de désagréable en temps de crise, et tellement décérébrés par l’accumulation de propagande (sinon ils ne voteraient pas à gauche) qu’ils apprécient qu’on aide les « pauvres immigrés » surtout si c’est en piquant le pognon des « riches ultra-turbo-libéro-capitalistes-fascistes ».

    S’ils touchaient à ce système, ils perdraient tout : les immigrés ne votent pour eux (et ne restent en France) que pour toucher de l’argent sans rien faire, ou en faisant le moins possible, donc soit ils ne voteraient plus, soit ils partiraient. Dans les deux cas, pas bon, la gauche risque de ne plus être majoritaire nulle part. Et les quelques blancos qui votent pour eux sont tellement boboïdes incultes et délirants qu’ils risquent de se raidir et de ne plus voter que pour « de la vraie gauche » tendance Maoïste ou Mechanconiste…

    • Franz dit :

      Et la « droite » qui n’est qu’une gauche honteuse, fait ce que ses maîtres des média prétend qu’il faut faire… Avec le plaisir que donne la transgression sans risque, la révolte dans le sens du courant !

  14. NOURATIN dit :

    Bel article et bonne question. La bien-pensance ne cherche jamais la vraie réponse mais
    toujours le biais subtil qui prêtera le flanc à la repentance. C’est une tendance naturelle
    chez ces gens-là.
    Amitiés.

  15. Pangloss dit :

    Sur le marché du travail, le seul critère discriminant c’est le chômage.

  16. carine005 dit :

    La discrimination à l’embauche est patente dans certains secteurs et des plus sensibles.
    Dans les aéroports par exemple.
    Comment comprendre que la quasi TOTALITÉ des personnels au sol soit recrutée dans les divers, que ce soit les personnels d’accueil (enregistrement, aide aux passagers), de vigilance, de contrôle des bagages (un comble !), de manutention des bagages, etc…

    Comment ne pas comprendre et approuver le fait que certaines compagnies étrangères préfèrent importer leur propre personnel et ne font plus confiance aux personnels ADP ?

    La vidéo sur les services japonais refoulant les muzzz vociférants (enfin on ne les voit pas trop réagir d’ailleurs… on n’apprend qu’ensuite que les muzz ont été refoulés, va vérifier…) est explicite, mais que se passe-t-il dans un cas pareil en France ? Bin ils passent, sans fouille, à l’arrivée. Quid du départ ?

    J’ai déjà posé la question plusieurs fois sur les blogs mais faut consulter les sites juridiques :
    un passager lambda, qui a payé et réservé sa place, voire qui a déjà enregistré ses bagages et toussa, a-t-il le droit de refuser d’embarquer s’il doit côtoyer des « femmes » en burqua ? Quelle est la garantie qu’elles ont été contrôlées, puisque le con de « mari » refuse qu’on fouille ses femmes ?
    Un passager a le droit d’exiger le maximum de garanties. Si on est incapable de les lui donner, faut savoir s’il peut se faire rembourser ou prendre un autre vol, sans burqas. ce qui complique quand même un peu la vie…

    Cela dit, Roissy-Charles de Gaulle est l’aéroport le plus haï au monde, paraît-il. On va s’étonner tiens !

    • Obsédé Textuel dit :

      Votre réflexion est juste.
      Je me rends assez souvent aux Etats Unis et depuis des années je refuse de passer par Roissy. C’est sale, c’est mal organisé, trop de criminalité, trop de grèves, trop de pertes ( ou de détérioration) de bagages…
      Combien de gens ont perdu leurs vacances à cause des grèves de Paris Roissy dans l’indifférence de tous les responsables !
      Pour aller sur Miami je passe par Madrid Bajaras, magnifique aéroport à recommander. De plus, partant de Marseille je gagne 1 heure.
      Sinon préférer Amsterdam, Francfort ou Londres si les travaux ont été finis.

    • dxdiag2 dit :

      « La quasi totalité des personnels au sol « : oui c’est hallucinant.

      Mais, attention aux dérapages : ne jamais dire comme l’a fait un préfet  » on se croirait en Afrique » quand on est dans un aéroport français.
      Mieux vaut se contenter de dire  » on se croirait à Paris  » en arrivant à Ouagadougou (enfin, je dis ça mais personnellement je ne vois pas trop ce que j’irai y faire 😉 )

      • carine005 dit :

        « personnellement je ne vois pas trop ce que j’irai y faire »
        Heureusement !
        parce que si tu dis ça à Ouagadougou, tu vas te faire traiter de sale colonialiste qui se croit chez elle partout en Afwik !

        • dxdiag2 dit :

          Tu as raison, et peut-être vaut-il encore mieux déraper ici et être ostracisé que déraper (et déparer) la bas et être….hum, ouagadougués ( tout vivant, brrrrr )

    • Georges dit :

      DU personnel, Carine, bordel, DU personnel !!!

  17. NeverMore dit :

    Sur un blog douteux, une internaute (de seconde catégorie si j’en crois son pseudo) nous a (sans le savoir) donné la solution pour éliminer toute discrimination. Un jeu de type « question pour un champion ».

    Dans ce genre de jeu, comme font remarquer les puristes, il faut éliminer les biais culturels ; fort heureusement on peut proposer des questionnaires adaptées

    Par exemple, pour les candidats de culture sub-saharienne des question sur l’empire du Mali, ou sur le grand Zimbawé, ou sur n’importe laquelle des grandes civilisations qui ont marqué la prolifique sud-afrique (à ne pas confondre avec l’Afrique du Sud bien entendu).

    Et pour les candidats de culture sup-saharienne des questions bien évidemment sur la magnifique culture musulmane (il n’y avait rien de notable avant), dont le chef d’oeuvre est le coran. J’imagine les questions : que faire avec un mécréant (ou un apostat) – que doit-on faire à un voleur (ou un homosexuel) – à partir de quel âge peut-on « révéler » une petite fille – comment doit on battre sa femme – que dit une pierre lorsqu’un juif se cache derrière … Je vous lasiis compléter, il y a de quoi faire ..;

    Et voilà !

  18. Robert Marchenoir dit :

    Ben… en voilà, des emplois :

    « Jean Kaspar, chargé d’un rapport sur les conditions de travail à La Poste à la suite de deux suicides, a préconisé mardi entre 4500 et 5000 recrutements pour améliorer le climat social dans le groupe. »

    C’est bien, la fonction publique. Il y a deux types qui se suicident, et hop ! on embauche 5000 personnes, pour remonter le moral des autres.

  19. Robert Marchenoir dit :

    Ouah… J’avais pas vu ça :

    « J’ai fait un calcul qui n’engage que moi », a déclaré Jean Kaspar devant la presse, après avoir remis son rapport. « Il faudrait 2000 emplois pour le dialogue social et 2700 à 3000 pour la formation, donc le chiffre varie autour de 4500 à 5000 » au total, a-t-il estimé.

    Qu’est-ce que ça veut dire, 2000 emplois pour le dialogue social et 3000 pour la formation ?

    Moi, j’aurais pensé qu’à la Poste, il faudrait x emplois pour trier les lettres, x emplois pour les porter, x emplois pour accueillir les clients au guichet…

    Mais je dois être trop con. « C’est plus compliqué que ça ». « On voit bien que vous n’y connaissez rien ». (Pardi… tout est organisé dans ce but…)

    Dans le « service public », il faut tant d’emplois « pour le dialogue social », et tant d’emplois « pour la formation ». C’est la quatrième dimension. C’est un univers où les règles normales des gens normaux ne s’appliquent pas.

    Mais c’est vous qui payez…

    • NeverMore dit :

      Et la Poste, c’est tout petit par rapport à l’Educ-Nat, où l’on peut penser qu’au moins une cellule psychologique permanente par établissement ne serait pas de trop.

      • dxdiag2 dit :

        Mais ça existe déjà : il y a une assistante sociale et une infirmière scolaire par établissement…qui sont en lien permanent avec les services psy.
        Tout événement un peu  » grave » est immédiatement signalé et des équipes sont prêtes à intervenir à la demande.

    • dxdiag2 dit :

      Et le dialogue social chez les agriculteurs, on en fait quoi ?
      Pourtant ils se suicident aussi, les agriculteurs, et plus que d’autres en fait….il faut croire que nos élites ne sont pas au courant, ça ne peut être que ça. 😉

    • Robert Marchenoir dit :

      Les Echos sont plus précis : il s’agit effectivement de remplacer 2000 délégués syndicaux par 2000 emplois « aidés », et de remplacer des gens « en formation » par 3000 autres contrats du même type.

      C’est ce que Jean Kaspar, ancien chef de la CFDT (qui est donc parfaitement impartial dans l’histoire), appelle « sanctuariser le dialogue social et la formation ». Pour moi, « sanctuariser », ça veut dire ne pas réduire le nombre de postes ; ça ne veut pas dire les augmenter !

      Mais la logique socialiste ne fonctionne pas comme ça.

      Donc, voilà : pour permettre à 2000 types, dotés de l’emploi à vie, d’être payés à ne rien faire — pardon, ce serait un moindre mal : d’être payés à fomenter la grève et l’agitation sociale, les gauchistes veulent embaucher 2000 personnes pour faire leur travail à leur place, ces personnes étant employées avec des contrats jetables, précaires, etc.

      C’est beau, l’éthique de la fonction publique à la française.

      • Robert Marchenoir dit :

        Et on ne voit toujours pas le rapport avec le suicide…

        • dxdiag2 dit :

          Mais Robert, there is a logic to their theyr madness : les gens se suicident ( pas plus qu’ailleurs et plutôt moins mais tout le monde s’en fout) donc, ils sont malheureux, donc l’état est défaillant, donc il faut que l’état s’en mêle et dépense pour eux. Peut importe que ce soit à fonds perdus, il faut payer.

  20. Hanoho dit :

    Discussion au sommet:

    « Pour apaiser la situation, voilà ce qu’il faudrait faire:
    1- Assurer les minorités qu’elles ne sont pas stigmatisées, rendre publique les études qui le montrent et assurer concrètement leur bonne intégration.
    2- Parallèlement, il faudra démembrer discrètement tout soutien au communautarisme, interdire le financement de cultes par des entités étrangères et ne pas accorder de permis de construction pour des édifices qui n’ont pas leur place sur notre territoire.

    Très bien, nous allons donc faire exactement l’inverse. »

  21. […] nos diversités visibles cessent d’être discriminées à l’embauche. Mais que dis-je ? J’oubliais que cela a bel et bien été testé et a permis de mettre en évidence ….l&rs… ! Monsieur Dubet l’ignorerait-il ? Comme semblent l’ignorer bizarrement tous nos […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s