La nature n’a peut-être pas prévu la mauvaise foi.

Dame nature dans sa très grande prévenance, a doté l’humain, comme le reste du monde animal d’ailleurs, d’un certain nombre de sens susceptibles de le renseigner de façon très intéressante sur son environnement afin d’augmenter ses chances de survie, en particulier en milieu hostile.

C’est ainsi que le pauvre homme, si fragile, dépourvu de griffes et de carapace a été doté d’une vue et d’une ouïe de qualités assez moyennes mais aussi d’un cerveau bien développé lui permettant d’analyser les éléments fournis par ses sens, de les trier, d’effectuer des comparaisons, d’en garder une trace mnésique, bref, d’être de mieux en mieux adapté à son environnement au fur et à mesure des progressions de son expérience personnelle.

Là où l’homme diffère du reste des êtres vivants, c’est par le langage qui  lui permet de   transférer son expérience aux autres, évitant ainsi que les nouveaux aient à  refaire tout le chemin initiatique de cette connaissance du monde.

J’imagine que c’est pourquoi, si l’humain tient absolument compte de ses sens et croit tout ce qu’il voit, il croit encore davantage ce que lui dit le reste de sa tribu.

C’est sans doute  afin d’augmenter ses chances de survie, que le cerveau de l’homme est organisé de façon à ce qu’il privilégie  les informations qui lui sont données par la majorité de son groupe ( où par certains individus connus pour leur grande expérience) , plutôt que celles qui viennent directement de ses sens.

Pendant des millénaires, cette disposition psychologique a  été très avantageuse en augmentant les chances de survie de l’individu.

Ainsi imaginons que notre pauvre humain croit voir un tronc d’arbre, et soit  tenté d’y faire une petite pause en s’asseyant, d’autres ayant un autre angle de vue, peuvent l’informer aussitôt (en hurlant)  qu’il s’agit d’un alligator.

De même l’individu  attiré par un champignon apetissant pourra être mis en garde aussitôt pas son groupe qui, plus expérimenté sait mieux que lui reconnaître une variété vénéneuse.

Si cette genèse du conformisme social n’est que pure spéculation de ma part, les dispositions au conformisme sont, elles, tout à fait réelles et connues, et des expériences de sociologie en ont décrit les manifestations.

Ainsi, la fameuse  expérience de Asch,  en 1951 a , avec toute une équipe de « complices »réussit à mettre en évidence que de nombreux sujets étaient susceptibles de mettre en doute leur vision, sous la pression du nombre.

Il s’agissait de présenter au sujet des lignes de longueur différentes, différences qui se voyaient bien entendu à l’œil nu, et de les leur faire comparer.

Le sujet testé donnait toujours la bonne réponse, tant elle était évidente…sauf dans le cas où les autres membres du groupe prenaient la parole avant lui et semblaient tous d’accord pour dire que les lignes étaient de longueur identique.

Le sujet se mettait alors visiblement  à douter, n’osait pas exprimer son désaccord sur un sujet pourtant anodin, était parfois ébranlé  au point de se persuader qu’il voyait autre chose que ce que l’on présentait devant lui.

C’est je pense en utilisant cette technique  que l’on nous a répété pendant des années que le paysage sociologique de la France ne changeait pas et que l’augmentation de l’immigration était un fantasme, une sorte d’illusion visuelle, et que beaucoup d’entre nous ont pu croire, qu’en effet leurs sens les  trompaient.

Mais, bien entendu,  ce conformisme au groupe atteint ses limites pour peu que l’écart entre l’information donnée par les sens et celle donnée par l’entourage atteigne un certain niveau, et si l’on peut persuader un individu que des longueurs un peu différentes sont identiques, il est plus difficile de faire croire à quelqu’un, même sous la pression psychologique du groupe, qu’une enclume est aussi légère qu’une plume.

Nous avons été soumis à l’équivalent de l’expérience de Asch, puis  nous sommes passés au second stade, celui où l’on ne peut plus nous persuader de l’illusion et où la technique de manipulation est  donc plus élaborée.

Dorénavant la pression du groupe influent, on le constate en lisant les journaux, ne consiste plus à nous persuader que nous avons tort de voir ce que nous voyons ( les phénomènes que nous constatons sont trop massifs pour être niés),  mais que nous faisons une erreur en y accordant la moindre importance ou en n’y voyant pas une marche vers le progrès et les lendemains qui chantent.

  • La présence musulmane en France était soi disant quantité négligeable, dorénavant elle enrichit le paysage culturel.
  • La violence dans les cités n’était soi disant pas plus grande qu’ailleurs, dorénavant elle prouve l’existence d’une jeunesse active dont il faut canaliser le dynamisme en y déversant davantage de moyens.
  • Les frontières donnaient l’illusion d’être poreuses, dorénavant il est reconnu qu’elles le sont, mais que nous devons penser que c’est pour notre plus grand bien.
  • La chute démographique mondiale des blancs était soi disant un fantasme de néonazis, dorénavant il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’avenir du monde.

.etc etc….

Pour le moment la manipulation fonctionne encore assez bien car il nous est difficile, par instinct, de croire que le groupe dans son ensemble, et ses membres les plus influents en particulier, puissent nous donner des informations contraires aux intérêts de notre survie.

Il est donc  peu aisé d’échapper à la manœuvre, sauf à cesser de faire confiance à la tribu….ce qui est plus facile à faire lorsqu’on en constitue une autre, tout simplement.

Car ce besoin grégaire et ce besoin de confiance que nous avons dans le groupe semble bien ancré en nous.

C’est une question de survie.

Je conclurai qu’à mon goût,  dame nature n’a pas été assez prévoyante en n’ayant visiblement pas prévu la mauvaise foi : elle n’a sans doute pas envisagé qu’un sujet puisse reconnaître un alligator, veuille en  alerter sa tribu et se voit insulté par tout un  groupe affirmant qu’il ne s’agit que de troncs d’arbres sur lesquels il fera bon s’assoir.

Mais, que dis-je,  nous n’en sommes déjà plus là :  les troncs-d’arbres-alligators remuent un peu sous les fesses et  de nombreux membres de notre tribu, des membres influents, continuent à vouloir nous faire croire que les alligators remuent très peu  et que ce seront de toute façon des compagnons de route très agréables.

Publicités

36 commentaires on “La nature n’a peut-être pas prévu la mauvaise foi.”

  1. Obsédé Textuel dit :

    Je sens que ce fil va encore stigmatiser l’amalgame pour un fait ultra minoritaire qui représente une infime portion des français de la grande religion de tolérance et de paix, constituée de citoyens commevousémoi, qui ne souhaitent que vivrensemble.

    Alors mollo hein !

    😉

  2. Martel dit :

    Vous pinaillez, chère Dixie: un alligator ou un tronc d’arbre, c’est caïman la même chose. C’est tout au moins ce dont cherchent à nous persuader nos « élites » bien-pensantes: un muz ou un gaulois, c’est alligator la même chose…

  3. Lucie dit :

    Ali Ghator ou CaÏd man , avons-nous le choix ?

  4. Armand Vilardier dit :

    C’est exactement ça. Maintenant que la différence entre le réel et la doxa dominante devient intenable (l’immigration n’a pas augmenté depuis 30 ans), on nous dit un truc plus crédible du genre (Ok il y a de l’immigration, mais c’est une chance). Mais il faut bien remarquer qu’ils reculent.
    Autre chose, le problème aujourd’hui est que l’on confond l’opinion majoritaire avec l’opinion de l’infime minorité médiatique. Mais parce que tout le monde regarde la télé, on a l’impression que c’est l’opinion des gens en général. C’est la raison pour laquelle, chaque faute médiatique montrant son désamour vis-à-vis de la population (comme en mai 2005) est une chance car elle fait sentir au gens que les médias ne sont pas la tribu. Et donc quand ces mêmes média disent quelque chose sur n’importe quel autre sujet, inconsciemment, c’est moins bien pris en compte. Et ça, c’est bon pour nous.
    D’ailleurs, tout ceci explique pourquoi que les gens qui font un virage d’opinion sur un sujet, finissent par le faire pour les autres. Je pense à Robert Ménard, qui a fait un peu de politiquement correct. Puis en peu de temps, il à viré d’opinion sur la repentance, puis sur Lepen, puis sur l’islam. Ou encore à riposte laïque, qui au départ étaient très P.C. sauf sur l’Islam, mais pas question de toucher à l’immigration ou au FN. Ce n’est plus le cas. Il sont encpre passé deux fois récemment sur radio courtoisie.
    P.S. le « I can see muz people » est tout à fait adapté à la situation.

    • Armand Vilardier dit :

      J’ai oublié Pierre Jovanovic sur Ici et maintenant (la radio libre de gauche et un peu new age):
      du 12 au 16 nov 2012 : Jeudi dernier, François XVI s’est rendu dans une ANPE, pardon Pôle Emploi, pour signer les emplois jeunes aidés (75% du smic pris en charge par l’Etat), réservés UNIQUEMENT aux jeunes de 16 à 20 ans sans diplômes ou sans formation. Super. Traduisez aussi: emplois réservés à ceux qui n’ont pas fréquenté les cours ou qui ont été virés des collèges pour toutes les mauvaises raisons. Formidable. Sauf que les autres jeunes qui, eux, ont vraiment bossé en classe, n’ont du coup que leurs yeux pour pleurer. Eux, ils n’auront pas d’emploi aidé pour leur « premier emploi ». Nada. Rien. Que leur bonne volonté pour galèrer à l’infini. Mieux: leurs diplômes, ils peuvent éventuellement en tapisser leurs toilettes.

      Là, si ce n’est pas de la fabrication de l’inégalité, alors je ne m’y connais pas. Mais le plus fou est là: ces emplois seront disponibles aussi aux immigrés tout juste arrivés, cherchez l’erreur. Ainsi, j’avais déjà vu que certains employés de la Mairie de Paris étaient des Roumains qui parlaient un français lourd avec accent. Je ne n’ai jamais compris pourquoi la Mairie embauchait des gens qui ne parlent pas français pour s’occuper des !!! Cartes d’Identité…, vous imaginez, ne serait-ce que pour des question de sécurité? Pas assez de chômeurs français et/ou parisiens à Paris?

      Bref, rien de mieux pour creuser le fossé, que dis-je, le gouffre socio-ethnico-économique et alimenter ainsi le ressenti, déjà bien lourd, des Français. Et pendant que Hollande faisait le beau avec ses contrats qui vont soi-disant faire baisser le chômage, on a vu de plus en plus d’agressions de buralistes, de fourgons ainsi que de… DABS!!! Le changement, c’était hier. Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2012

      ou encore,

      du 12 au 16 nov 2012 : La destruction massive des emplois par la crise due aux banquiers continue, regardez la liste de la semaine. Bonjour chez vous Mr Montebourg. Ce que je vois (depuis 5 ans de revue de presse) est que la France est maintenant durement touchée, et aussi que c’est juste le début. En effet beaucoup de pme-pmi ne peuvent plus payer les primes de départ, car elles avaient cru que tout irait mieux, puisque la « crise ne devait pas durer » et que Touati avait annoncé le Cac40 à 4500 points pour décembre 2011. Elles ont dépensé leur tréso pour attendre des jours meilleurs qui ne sont pas arrivés. Maintenant les pme-pmi n’ont plus de trésorerie, ce qui va accélerer les dépôts de bilans soudains, un peu comme celle des Editions du Rocher (qui a été, selon certaines sources, très optimisée). En clair, l’élastique est cassé et les cadavres seront à ramasser à la pelle. Nous allons vers une guerre civile, littéralement, puisque le gouvernement Hollande continue à laisser entrer en France 200.000 étrangers par an, alors qu’il n’y a plus de travail (postes transversaux) presque nulle part. Et sa méga bourde de jeudi dernier va ajouter encore de l’huile sur le feu (voir plus bas).

      • dxdiag2 dit :

        Parlant d’alimenter le ressenti, j’ai pas mal de visites sur le blog de gens qui cherchent (sur google) des renseignements sur les discriminations à l’embauche. La recherche d’emploi va devenir de plus en plus difficile pour tout le monde…mais les minorités visibles auront l’impression d’en être les seules victimes et seront de plus en plus énervés. Les mesures particulières prisent en leur faveur ne feront que leur prouver en quelque sorte qu’il y a un rattrapage à faire.
        (je me souviens d’une noire qui avait dit à MLP :  » bien sur qu’il y a de la discrimination…la preuve j’ai une association pour lutter contre ça » )
        Comme en parallèle les souchiens verront qu’on met en place de la discrimination positive pour les autres pendant qu’eux mêmes n’ont pas de boulot, le vivre ensemble a sacrément du plomb dans l’aile.

    • dxdiag2 dit :

      Le problème aujourd’hui est que l’on confond l’opinion majoritaire avec l’opinion de l’infime minorité médiatique.
      C’est très juste, et c’est en cela qu’internet nous fait tant de bien.
      Ceux qui n’ont pas accès à la réinformation ont parfois l’impression que tous les « gens instruits » sont des bien pensants. ça complexe particulièrement les gens des classes moins « éduquées » d’où leur soulagement lorsqu’ils rencontrent des gens ayant fait des études et qui voient la même chose qu’eux.


      Les gens qui font un virage d’opinion sur un sujet, finissent par le faire pour les autres
      : oui, ça m’a aussi frappée : on tire sur la ficelle et c’est une pelote !

  5. NOURATIN dit :

    Vu que les merahlligators ont déjà commencé à boulotter certains membres très écoutés de la tribu, la mauvaise foi semble avoir de plus en plus de mal à passer. Reste la convention politiquement correcte qui lui sert de support et vient toujours à la rescousse. Encore un truc que la nature n’avait pas prévu! Décidément…
    Amitiés.

    • dxdiag2 dit :

      C’est peut-être notre seule chance, cette gourmandise des merahlligators ( :lol:)…
      Et je la sens bien cette histoire de soeur à Merah, je la sens à rebondissements avec le frère qui trahit l’islam (il faut voir ce que les gentils musulmans en disent sur FB !) et la sœur qui risque la prison pour délit, ma foi, d’opinion….ce à quoi ne sont pas habitués nos muz contrairement à nous…bref, affaire à suivre.

      • Armand Vilardier dit :

        Et ils disent quoi ? Je ne connais pas les sites de muzz. Vous avez des adresse ?
        Au fait, vous allez dans des coins chics – tout comme moi – je veux dire chez Coralie Delaume.

        • dxdiag2 dit :

          Sites muz : oumma.com par exemple
          ou bien, très amusant la page FB de brothers of allah (wake up oumma)

          Vous voulez parler d’une dame très chic, qui écrit très bien, avec très beaucoup d’humour, et qui tient un blog très fréquenté par tous les copains de Marianne 2 et sur lequel elle s’indigne très fort que la une du point stigmatise la communauté musulmane majoritairement pacifique et bien intégrée…..
          J’écoute FI, je lis le monde et le nouvel obs….hum ça suffit peut-être non ? 😉

  6. vryko dit :

    Ne commencez pas à stigmatiser les maligattors !!!

    Nous sommes tous des enfants de reptilidés !

    Et arrêtez de me parler des alligators comme des non humains ! Ca rappelle les Heures les plus sombres (d’ailleurs c’est franchement amalgamant de mettre ‘sombre’) avec Dodolf et ses vilains nazis blanchouilles qui disait qui était humain ou non. Et les scientifiques le disent : Nous sommes tous des Etres Humains ! De la même race d’ailleurs, alors pas de vilaines bassesses pour refuser le vivre ensemble !

  7. Cretinus Alpestris dit :

    Très bon billet, chère Dixie !

    Il est toujours « amusant » de constater avec quelle rapidité nous sommes passés de :

    – « L’immigration est toujours aussi faible que dans les années 70! »

    à :

    – « Maintenant qu’ils sont là, on ne peut pas leur demander de retourner dans leur pays! »

    Cela me fait également penser à la célèbre phrase de Rocard :

    « La France ne peut accueillir toute la misère du monde… mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part. »

    C’est bien joli, ça fait appel à la charité chrétienne ou à la solidarité populaire, selon dans quelle chapelle on prêche.

    Mais c’est surtout complètement stupide.

    Croire qu’en faire rentrer 0.000000001% de miséreux en France va baisser en quoique ce soit la misère dans le monde, faut vraiment être un gros naïf.

    C’est exactement comme de croire naïvement qu’on va faire descendre l’intensité d’une canicule en laissant ouvert la porte de sa maison climatisée: la température extérieure ne bougera pas, mais tous les habitants vont soudainement se mettre à suer à grosses gouttes.

    Phénomène qui est en train de se produire en France, celle-ci ressemblant de plus en plus à un pays du tiers-monde… mais au moins, les égalités seront préservées : c’est le fameux nivellement par le bas tant prôné par les progressistes.

    L’objectif caché des socialistes n’étant pas lutter contre la misère mais au contraire de la rendre universelle. L’Histoire nous permet déjà de constater les résultats obtenus.

    Bref, on nous prend pour des cons et comme ça marche bien, pourquoi s’arrêter là ?

    • dxdiag2 dit :

      Merci Crétinus.
      C’est vraiment la valse à deux temps : insupportable
      Il n’y a pas de prières de rue…et c’est parce qu’ils manquent de mosquées.
      Les Africomaghrébins ne sont pas majoritaires en prison…et c’est parce qu’ils sont pauvres.
      La France d’avant n’a jamais existé, elle a toujours été métissée…et c’est pourquoi nous devons accepter qu’elle le soit enfin devenue.

      ps: j’adore votre métaphore sur la canicule…elle me resservira avec mes gauchistes perso. 😀

    • Armand Vilardier dit :

      L’analogie de la canicule est superbe !

  8. M'dame Caramel dit :

    Excellent billet (en forme de variation sur le mythe de la caverne ,) excellent comme d’habitude du reste. Je n’ai pas toujours le temps de venir vous lire et c’est bien dommage (pour moi, j’imagine que vous vous passez fort bien de mes petits commentaires qui ne font pas avancer le schmiltruc). C’était juste un petit coucou en passant donc. 🙂

    • M'dame Caramel dit :

      Le ? derrière le mot « caverne » s’est transformé en ,
      Ce qui m’apprendra à enlever mes moufles avant d’entrer chez vous (et à prendre les patins).

    • dxdiag2 dit :

      Merci Madame Caramel. Au contraire : j’adore trouver des petits mots sympathiques sous mes articles ( si je n’en avais pas je suis tellement paranoïaque que j’imaginerais que tous ceux qui passent sont mécontents de ce qu’ils trouvent ici).

  9. sylvestred19 dit :

    Le mécanisme psychologique que vous nous décrivez s’appelle la preuve sociale. C’est celle-ci qui explique pourquoi des gens; qui en privé ou en famille, critique la politique d’immigration suivie par TOUS les gouvernements depuis plus de 40 ans, et se dérobent à la mixité sociale chaque fois qu’ils le peuvent ( ces INGRATS ne veulent pas être « enrichis » de différences par « les chance pour la France » ); continue en public de se dire plutôt de gauche et de voter pour des partis et des politiciens immigrationnistes forcenés ( à condition que l’immigré ne soit pas d’origine européenne; les pouvoirs publics ont toujours freinés des 4 fers l’immigration est-européenne depuis 1945, expulsant sans pitié ceux-ci avec la complicité et le silence assourdissant des associations pseudo-humanitaires, LICRA, CIMADE, MRAP, etc…, immigré européen qui serait depuis longtemps assimilé et dont on entendrait plus parler).

    • dxdiag2 dit :

      Oui, il y a de l’hypocrisie et du manque de cohérence chez nombre de nos compatriotes… mais là je pensais plutôt aux capacités de l’ humain à être influençable, à douter sincèrement de ses propres compétences, voir de ses propres sens pour peu qu’il ait confiance dans le groupe qui donne son avis avec une si belle unité.

      J’en fais l’expérience en écoutant beaucoup radio France : j’ai l’impression que si j’étais totalement isolée….je pourrais douter, oui, mais de ma propre santé mentale tant il est difficile de croire que « tous » les autres puissent se tromper.

      C’est d’ailleurs pour cela que je crois que notre discours n’a pas tant vocation à convaincre des gens qui sont convaincus que nous avons tort, que de permettre de libérer ceux qui n’osent pas penser ce qu’ils pensent.

      • Majeur dit :

        « C’est d’ailleurs pour cela que je crois que notre discours n’a pas tant vocation à convaincre des gens qui sont convaincus que nous avons tort, que de permettre de libérer ceux qui n’osent pas penser ce qu’ils pensent. »
        Tu parles d’une Dictatrice…

        C’est un peu ce que j’ai fait durant quelques temps sur des sites catholiques. Ah si vous aviez été là! Vous auriez aidé à mettre un peu de sens dans les réflexes compassionnels.

  10. Pangloss dit :

    Tant qu’un journaliste ou un politicien ne se sera pas fait bouffer (ou plus si affinités), les alligators n’ont aucun souci à se faire. Il pourront continuer d’enrichir le marigot.

  11. G.Mevennais dit :

    Oh, je crois même que « si un politicien se faisait bouffer », ça ne changerait pas grand chose ! On parlerait d’un acte isolé… La seule chose véritable qui pourrait faire bouger, ce serait une création prématurée d’un parti « islamiste » prônant la « charia », et encore, ça existe en Belgique, et les Belges n’ont pas bougé, et je ne pense pas qu’ils soient tellement plus laxistes que les Français ! Enfin, on peut toujours espérer, ça ne mange pas de pain.
    Amitiés. Gilles

  12. Barbara dit :

    Bravo Dixie. Votre explication sur la psychologie de l’être humain tient la route. Et c’est comme toujours extrêmement bien raconté. Il faut souhaiter que votre audience croisse et embellisse.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s