La Journée Freud et les « méchants pas beaux ».

Le diable tendant le pamphlet contre la psychanalyse…à la femme de Michel Onfray

Ceux qui me connaissent savent que j’ai une dent contre la psychanalyse.
Cette dent a poussé pour plusieurs raisons, certaines théoriques ( il est toujours pénible pour quelqu’un qui n’aime pas se fatiguer, de découvrir qu’une partie du travail effectué en lisant des tonnes de bouquins de psychanalyse a été du temps gâché qui aurait pu servir à  ne rien faire), d’autres, très pratiques, conséquences du fait des très nombreux  contacts professionnels que j’ai eu avec l’univers particulier de la pédopsychiatrie.

C’est pourquoi je n’ai PAS ouvert la radio, vendredi dernier, jour consacré par FI au génie de Freud.

D’autant plus que la veille, le jeudi, afin de nous donner envie pour le lendemain, un animateur de FI donna la parole à une psychanalyste et lui demanda ( avec l’air de dire qu’il se sentait obligé de poser la question tout en la trouvant stupide) :  »  il semble tout de même que certains remettent la figure de Freud en question….à ces gens là, qu’avez vous à dire ? »
La psy répondit qu’elle ne donnait aucune importance à ces gens là…puisqu’il s’agissait à l’évidence de projections inconscientes qu’ils faisaient : on comprenait bien que c’était  tout simplement un  meurtre symbolique du père.

Que voulez vous répondre à cela ?
(J’ai bien une idée, que j’attends simplement de mettre en pratique : demander à un psy s’il croit aux extraterrestres, puis à sa réponse négative lui dire que c’est la preuve que des êtres venus de l’espace ont pris le contrôle de son cerveau afin de le manipuler pour ne pas être vus)

Enfin, je me doutais que ce sujet unique occupant l’antenne un vendredi entier  ne donnerait lieu à aucun débat contradictoire.

J’en ai eu la preuve aujourd’hui car quelques minutes radiophoniques furent consacrées à la réponse orale que fait parfois le directeur de France Inter aux auditeurs qui se sont manifestés.
Ce matin donc, on apprit que de nombreux auditeurs s’étaient plaints, les uns du fait que l’on ait consacré une journée entière de service public pour faire la promotion d’une fausse science, d’autres pour regretter que n’aient été invités aucuns contradicteurs.
A ces critiques Philippe Val répondit que certes, depuis quelques années la psychanalyse était attaquée …mais qu’elle l’avait été surtout par la parution du « livre noir de la psychanalyse » dont les auteurs étaient pour certains très  « douteux » (sic)…soupçonnés même d’être proches de l’extrême droite, donc nationalistes, donc ennemis des libertés.
C’était facile à démontrer puisque que Freud et ses disciples ETANT des défenseurs des libertés, ceux qui l’attaquent remettent DONC en question cette liberté et représentent ainsi ce qu’il y a de plus nauséabond teinté du pire nationalisme. cqfd.
Au sujet de Michel Onfray, Val  ajouta qu’on l’entendait déjà  bien assez, et que si on consacrait une journée à Darwin, on n’aurait aucun besoin d’inviter les créationnistes à l’antenne. (!) (malheureusement, retourner la radio tête en bas ne suffit pas à retourner son argument, chose que j’avais bien entendu envie de faire)

On reconnait bien là le discours habituel du bien pensant progressiste : il ne s’agit jamais de discuter des arguments des contradicteurs, mais de dénoncer leurs  mauvais penchants, leur  « diabolisme » afin que le pêcheur potentiel renonce à la tentation même d’écouter ce qu’ils ont à dire.

Philippe Val  aurait d’ailleurs pu  être plus précis et mettre en garde les gens de façon bien plus explicite  : Ne Lisez Rien Qui Vous Soit Proposé Par Des Méchants….il y a un risque de contagion du mal.
Car si on prend le cas de Michel Onfray il explique  lui même que dans un  premier temps il n’a pas voulu lire le « livre noir » informé qu’il avait été que des nauséabonds l’avaient écrit et qu’il était donc déconseillé de le lire, que la curiosité aidant il avait fini par l’ouvrir et avait été étonné de la pertinence des arguments des supposés diaboliques.

Parfois je me demande si la psychanalyse ne porte pas une grande part de responsabilité dans la folie généralisée qui nous entoure : cette théorie me semble être la première, à prétention scientifique, qui ait été acceptée par des générations entières sans avoir eu  besoin d’apporter la moindre preuve de la réalité de ce qu’elle prétend décrire.
Fonctionnant de façon quasi autonome car n’ayant pour toute logique que sa logique interne, il me semble qu’elle a habitué les gens à accepter les interprétations les plus farfelues et à admettre les exposés les plus irréalistes pour peu qu’ils soient prononcés par des « savants », lesquels gagnent ce titre en étant adoubés par d’autres dont on ne remet pas en cause le savoir car eux mêmes ont été reconnus par des  « savants »…..et ainsi de suite en remontant jusqu’au fondateur, « savant »…  autoproclamé.

Pour conclure, à mon avis, on commence par admettre que  « cet enfant n’a pas fait son Oedipe ce qui est DONC à l’origine de ses difficultés d’apprentissage de l’alphabet, difficultés qui prouvent à la fois l’existence et  l’importance de l’œdipe » …et puis, ensuite, et bien on admet n’importe quoi qui puisse être dit par n’importe quel Muchielli ou autre Lioger sur les sujets les plus divers.
Le point commun supplémentaire étant que le contradicteur est diabolique et qu’il faut le combattre à coup d’anathèmes sans avoir besoin d’arguments.

Publicités

67 commentaires on “La Journée Freud et les « méchants pas beaux ».”

  1. Le portulan te ment dit :

    Un billet qui dégomme aussi bien la psychanalyse, le progressisme et le Mucchielisme (breveté R.Camus, notre président) ne pouvait qu’être dévoré en quelques secondes !

    Vous auriez poussé jusqu’à l’astrologie et les sciences islamiques, mon bonheur aurait été à son comble. 😎

    • dxdiag2 dit :

      😀 J’ai moins d’énervement contre l’astrologie. Au moins un truc avec lequel je n’ai pas perdu de temps…et puis ce n’est pas comme si ça avait influencé plusieurs générations d’intellos en les habituant à ne plus s’obliger à la moindre rigueur.

  2. Charles Robert dit :

    La secte médiatique agit comme si elle détenait des connaissances secrètes concernant l’esprit humain, dont elle voudrait tenir éloigné, le commun des mortels : c’est du bluff. Son secret honteux, c’est qu’elle aime le pouvoir, et n’est point partageuse.
    Et ceux qui ne pensent pas comme moi, sont de fait, des fascistes.

  3. Gas dit :

    Dans le cas particulier de l’autisme il y a beaucoup de mal de fait : de nombreux parents ont été déclarés « coupables » par ces chers auto-proclamés – auto-proclamés quoi exactement ?

    • dxdiag2 dit :

      C’est exactement à ce sujet que j’ai commencé à douter. J’avais bien entendu lu Bettelheim, mais lorsque j’ai rencontré des autistes et leurs parents je sentais que quelque chose clochait, que ce que j’avais lu ne correspondait pas à ce que je voyais.
      J’ai eu la même impression avec les schizophrènes… et puis j’ai enfin trouvé des gens qui démontaient tout le bazar !
      Depuis je ne cesse de pester après cette théorie, tout en admettant bien entendu qu’en tant qu’individus, certains psychanalystes ont des qualités humaines qui peuvent être bénéfiques pour leurs patients.

      • Pakounta dit :

         » des qualités humaines qui peuvent être bénéfiques pour leurs patients »
        J’y crois pas beaucoup, voyez-vous. J’ai surtout rencontré des malhonnêtes affamés de pognon, et qui parlaient peu. Ou qui étaient très cons.

        • carine005 dit :

          « des malhonnêtes affamés de pognon, et qui parlaient peu. Ou qui étaient très cons. »
          Ou tout ça à la fois.
          En revanche, l’homéopathie et l’ostéopathie, ça je suis pour !
          Je viens de me faire débloquer une épaule qui débloquait justement…
          Vous Pak, je sais tout le bien que vous en pensez. Et Dixie ?

          • Pakounta dit :

            Ah mais l’ostéopathie, quand elle n’est pas dans le délire explicatif de toutes les maladies, et qu’elle se borne à faire du reboutage, c’est très bien. Moi aussi, je me suis fait remettre une épaule par un rebouteux, alors qu’elle me faisait mal depuis 4 ans et que les kinés étaient parfaitement incompétent(e)s.
            Mais l’homéopathie, ça relève de la foi et du délire. Donc non.
            Mais vous faites comme vous voulez : c’est strictement sans danger quand on n’est pas malade !

          • dxdiag2 dit :

            Je plussoie totalement Pakounta.
            Ceci dit on pourrait essayer de diluer un musulman dans quelques milliers de littres d’eau pour obtenir du MUZ 5 CH, puis tester l’efficacité du principe de similitude.

        • dxdiag2 dit :

          Je pensais à certains médecins psychiatres, qui bien que psychanalystes ont une pratique professionnelle non délirante (ce sont des psychanalystes moderés 😉 )

  4. lapin malade dit :

    le démontage de la psychanalyse est toujours un bon moment , de même que « les savants qui gagnent leur titres en étant adoubés par d’autres savants eux même … »
    Des fois journalistes et savants ne savent plus ou ils en sont . Je me souviens d’une émission sur RTL il y a plus d’un an , à la fin de laquelle la journaliste rappelle  » voila , c’était monsieur X climatologue , membre du giec » et le type dont j’ai oublié le nom rectifie  » non , politoloque du climat » là 1- la journaliste ne sait pas qui elle reçoit : emission mal préparée
    2-le type s’invente carrément une discipline rien qu’à lui : assurance qu’il ne sera contredit en rien

    • dxdiag2 dit :

      « Politologue du climat »: on s’incline !
      Remarquez qu’ on a bien une Dounia, « anthropologue du fait religieux » (je ne m’en lasse pas)…parfaitement à même sans doute d’avoir un regard objectif, en tant que musulmane pratiquante^^

  5. Jazzman dit :

    Eh oui, encore un qu’on fait passer pour un génie.

    • dxdiag2 dit :

      😉 !

      Bon, celui là, contrairement à l »autre », il ne s’agit pas de savoir s’il a piqué des idées il s’agit de constater qu’il a fait des dégâts considérables : je le soupçonne carrément d’être à l’origine de l’absence d’esprit scientifique de nombreux chercheurs en sciences humaines.

  6. jacquesetienne dit :

    Il me semble que vous attribuez au médiateur certains propos de Philippe Val, l’excellent directeur de la RSC. Mais l’important n’est-il pas que les choses soient dite, qu’importe par qui ?

    • dxdiag2 dit :

      Ah mince, j’ai pris après les présentations et j’ai cru que c’était le médiateur….
      je vois que nous écoutons toujours les mêmes stations mon cher Jacques.
      Je vais rectifier.

  7. Pangloss dit :

    La psychanalyse, c’est l’application des vieux mythes grecs sur les parties génitales (Définition fournie par le bon Dr WO; dans mes liens)

  8. sylvestred19 dit :

    De cette pseudo-science qu’est la psychanalyse à ce pseudo humanisme qu’est l’antiracisme, en passant par ces pseudos libéralismes ou progressismes,
    que sont le mondialisme ou le socialisme,
    on trouve à tout les étages la même secte d’escrocs…

    • dxdiag2 dit :

      Ils sont assortis, et d’ailleurs ils ont comme ennemi commun ceux qui sont plus préoccupés par la réalité que par les théories fumeuses…et qu’on retrouve donc chez les nauséabonds, forcément. (d’où une certaine pertinence de leur amalgame^^)

  9. Boutros dit :

    « La psychanalyse, cette maladie qui a la prétention de soigner » (S.Zweig)

  10. NOURATIN dit :

    Ce qui m’estomaque le plus dans tout cela c’est le Service Public Audiovisuel.
    Ce truc apparaît totalement hallucinant, inféodé jusqu’au trognon à la bien-pensance gauchiste au point que Sarkozy, qui s’était donné les moyens de nommer les directeurs
    a porté son choix sur Philippe Val! Effrayant.
    Alors, évidemment, c’est le Dogme à tous les étages, étayé par le dialectique perverse que vous dénoncez si justement.
    Amitiés.

    • dxdiag2 dit :

      Je me demande si ce sont ses fonctions qui l’ont transformé, Val a toujours été gauchiste mais au moins autrefois il essayait d’avoir de l’humour, donc du recul… il a peut-être été remplacé de l’intérieur, comme dans les films de science fiction ?

  11. ricoxy dit :

    On a toujours prétendu que la psychanalyse était un mythe entretenu par des marchands de canapés (certains y voient un conte à dormir debout). Cela dit, Freud a quand même eu l’immense mérité de lever un coin du voile de la psyché humaine, formidablement manipulée par l’inconscient.

    • dxdiag2 dit :

      Freud n’a pas inventé l’inconscient, il l’a rendu célèbre en prétendant décrire son fonctionnement.
      Les psychanalystes font croire à tout le monde qu’en dehors d’eux les autres psys considèrent l’homme comme une machine mais rien n’est plus faux.
      Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de lire Jacques Van Rillaer, il est passionnant (et en plus il a une bonne tête). http://www.babelio.com/auteur/Jacques-van-Rillaer/118427

  12. Jazzman dit :

    Hors du sujet du billet, mais pas hors de vos préocupations:

    Il me semble que cela vaut la peine de surmonter le choc initial pour voir où il veut en venir…?

    • dxdiag2 dit :

      C’est Interessant à écouter.

      Mais, pour moi, si la forme du discours est parfaite ( on dirait presque un « cours » de géopolitique), …sur le fond je trouve son raisonnement un peu tordu.
      Lorsqu’il explique que les barbus sont moins dangereux que les racailles parce qu’ils ne volent pas les grands mères….je me demande s’il a compris quelque chose à
      l’internationale muz et à son Oumma.
      Les muz ne partiront que si on les pousse et on ne les poussera que si on admet (et si on fait admettre) qu’ils sont insupportables.

      Je les considère d’ailleurs comme insupportables parce qu’ils le sont et non pas en tant que l’immigration serait en elle même insupportable.
      On a déjà du mal à persuader les français, peu racistes et peu xénophobes comme ils sont qu’il faut se débarrasser des muz et monsieur Ozon croit que la meilleure tactique serait de dénoncer l’immigration, en soi, en applaudissant les muz qui eux au moins, retournent à leurs valeurs ?

      ps : Certains pensent que ce serait aussi dramatique qu’on soit envahis de bouddhistes, c’est une opinion défendable mais ce n’est pas la mienne et je n’aurais certainement pas fait de blog contre des gens pacifiques, quand bien même ils auraient eu les yeux bridés.
      C’est un désaccord que j’ai avec un certain nombre de réacs..et ce désaccord n’a aucune espèce d’importance puisqu’il est totalement théorique.

      • Jazzman dit :

        En fait je suis d’accord avec vous. J’ai posté un peu vite d’ailleurs, mais j’avais surtout retenu l’idée « on vous les renvoie sans les avoir démuzzifiés, donc tout va bien ».

      • Le portulan te ment dit :

        Chère Dixie, les bouddhistes étant constitués majoritairement d’Asiatiques, de Californiens et autres CSP++, je vous soupçonnerais, si j’étais réac-traître, de racisme social. 😉

  13. ricoxy dit :

    ► « Freud n’a pas inventé l’inconscient, il l’a rendu célèbre en prétendant décrire son fonctionnement. »

    Je n’ai jamais prétendu que Freud avait inventé l’Ics ; je n’ai fait que signaler qu’il nous avait aidés à ne plus se laisser manipuler par lui (« La science des rêves », « Psychopathologie de la vie quotidienne », etc.).
     
    Cela dit, il est fort à la mode actuellement de tomber sur Freud et la psychanalyse, en une période où la réflexion sur la psyché est oblitérée par d’autres considérations, excessivement matérialistes. Jung échappe partiellement à cette chasse à l’âme, mais peut-être parce qu’il est moins bien connu.

    • ricoxy dit :

      Rectif :

      il nous avait aidés à ne plus se laisser manipuler par lui ► il nous avait aidé à ne plus nous laisser manipuler par lui.

      • Pakounta dit :

        Non non, Ricoxy, il faut bien un s à « aidés ». Le complément d’objet direct (nous, masculin pluriel) est placé avant.

        • ricoxy dit :

          Oui, Pakounta, la construction simple : « il nous a aidés » exige le pluriel pour le participe passé. J’ai un doute en ce qui concerne la construction complexe aider + P.P. + à + verbe. Je vérifie dans mon Grevisse (qui d’habitude sert à caler un coin de ma bibliothèque). Merci en tout cas de me le signaler ; comme on disait avant dans les classes : « Il y en a un qui suit ».
           

          • Pakounta dit :

            Vous me le confirmerez, mais sur ce point précis je suis l’héritier direct de Grévisse et je sais 😀
            En revanche j’ai vu une autre différence entre vos deux phrases : c’est mieux avec « nous » qu’avec « se »…

          • ricoxy dit :

            Note tardive à Pakounta :

            Après avoir consulté le Grevisse, qui ne m’a pas beaucoup aidé, il semble en effet que l’accord ne se fasse pas d’après Girodet (Pièges et difficultés de la langue française). Dans la construction indirecte, le participe est toujours invariable. Exemple : « Mes sœurs, je leur ai aidé avec dévouement. » (Girodet, page 26, éd. Bordas). Le pronom « leur » (au lieu de « les ») atteste d’une construction littéraire ou vieillie.

    • dxdiag2 dit :

      Il est fort à la mode actuellement de tomber sur Freud et la psychanalyseoui mais moi j’ai le droit, parce que j’ai sacrément anticipé 😉

      Un type comme Van Rillaer n’est franchement pas ce qu’on peut appeler un matérialiste, juste un gars qui essaye d’apporter sa contribution à la connaissance du fonctionnement de la psyché humaine, avec la modestie d’un esprit scientifique c’est à dire en essayant d’être rigoureux et en étant toujours prêt à modifier son savoir, et à éventuellement le remettre en question lorsqu’on lui apporte un nouvel élément.

      Ps: Des Jungiens, je n’en ai pas rencontré beaucoup, Lacan a eu malheureusement une influence bien plus considérable.

  14. Pivar dit :

    Je ne commente jamais mais je voulais dire que j’aime bien votre blog. Enfin un peu de rhétorique, qui fait toujours mouche.

    J’aime beaucoup aussi la réponse de la psychanalyste. C’est un peu comme un croyant affirmant l’existence de Dieu en citant la Bible (ou le Coran…)

    Popper a démonté en son temps la psychanalyse. Ce n’est pas une science, car elle est irréfutable. Un mioche fait ci, c’est à cause de son Oedipe. Il ne le fait pas, c’est parce qu’il l’a refoulé. Imparable, comme un météorologue avançant la théorie que s’il ne fait pas beau, alors le temps est moche.

    • Pakounta dit :

      « Ce n’est pas une science, car elle est irréfutable. »
      C’est vrai, mais à mon avis le problème n’est pas là. Les rebouteux ne font pas de la science, mais ça marche. Le problème avec la psychanalyse, c’est que ça ne marche pas, et que c’est vraiment un tissu répugnant d’âneries obsessionnelles… Ca me fait penser à l’homéopathie : théorie prétendant expliquer mais issue d’un cerveau malade, et se révélant inutile et inefficace. Au moins, l’homéopathie ne coûte pas cher et ne fait pas grand mal.

      • ricoxy dit :

        « Ça me fait penser à l’homéopathie : théorie prétendant expliquer mais issue d’un cerveau malade, et se révélant inutile et inefficace, et se révélant inutile et inefficace. »

        Je ne pense pas que Samuel Hahnemann fut un cerveau malade : il est quand même mort à 88 ans avec ses méthodes, et il épousa à quatre-vingt ans Mélanie D’Hervilly-Gohier, de quarante-cinq ans sa cadette.

        Il y a certes des abus en homéopathie, surtout avec les farouches partisans de la « médecine douce » (comme si la médecine pouvait être douce, elle qui a toujours utilisé des méthodes agressives). Mais l’art de la guérison peut et doit passer par toutes les possibilités qu’offrent la psyché et le corps humains. Cela dit, je ne suis pas partisan de l’homéopathie : trop ennuyeuse (il faut prendre tant de granules à telle heure, tant d’autres à telle heure…).

        • Pakounta dit :

          « il est quand même mort à 88 ans avec ses méthodes »
          Et Fontenelle est mort à 99 ans sans aucune médecine. Ca ne prouve rien.
          Qu’on ait recours au placebo, bien sûr, je n’ai rien contre. Mais qu’on arrête de nous gonfler avec une théorie totalement stupide et indémontrable (l’oscillococcinum, par exemple, contre la grippe, est un extrait de plumes ou de foie ou n’importe quoi, de canard… sans doute pour lutter contre les froids du même nom ?).
          Ou bien Hahnemann était fou, ou bien il était profondément malhonnête. Mais c’est vrai que le glucose n’a jamais fait de mal, surtout aux doses administrées.

    • dxdiag2 dit :

      Merci Pivar.
      Au début, la théorie psychanalytique s’appuyait sur les soi disant guérisons quasi miraculeuses , son efficacité prétendue prouvant sa validité…puis comme on s’est aperçu qu’il n’y avait pas de miracle, on nous a dit que la théorie était valable en elle même car le but n’était pas de  » guérir » mais de « comprendre » l’homme afin de le liberer.
      cette valse à deux temps m’en rappelle d’autres, plus politiques.grrrr

      • ricoxy dit :

        « Au début, la théorie psychanalytique s’appuyait sur les soi disant guérisons quasi miraculeuses »

        La psychanalyse n’a jamais prétendu (ou alors, c’est profondément malhonnête) opérer des guérisons. Une âme malade, une âme blessée l’est à jamais. Mais, cette blessure, comme celle provoquée par un corps étranger dans une huître qui l’enrobe de nacre, peut servir à une création de valeur.

        La psychanalyse est surtout un outil de prise de conscience. Ça manque terriblement de nos jours.
         

        • dxdiag2 dit :

          Mais non, Freud s’appuie au départ totalement sur les « guérisons » qu’il obtient pour faire admettre sa théorie (parfois en inventant carrément des patients)…puis, dans un deuxième temps seulement, il prétend que si effectivement certains patients « résistent »…cela prouve d’autant mieux la pertinence de son analyse des résistances, donc de sa théorie.

          Dolto a beaucoup fonctionné comme ça : elle donnait (elle même) plein d’exemples de guérisons immédiates et définitives de mutisme ou d’énurésie, qu’elle avait soi disant obtenu, et lorsqu’on lui parlait d’un cas qui résistait, et bien c’était seulement une preuve de plus qu’il s’agissait donc bien « d’angoisse de castration » par exemple cqfd.

          • Pakounta dit :

            La mère Dolto, le mal qu’elle a pu faire, avec sa voix douce ! Ces tombereaux d’imbécillités tordues… On nagé dans tout ça depuis les années 60 et même avant, jusqu’à ne plus rien faire d’autre qu’accepter l’enfant-roi ! Ca marche bien, pour détruire une société.
            Mais kèss ke t’as Dolto didon ?

          • ricoxy dit :

            « parfois en inventant carrément des patients »

            Hum, le rêveur de l’« Injection faite à Irma » serait Freud lui-même (c’est Laplanche, je crois, qui l’a démontré).

            Quant au pouvoir curatif de la psychanalyse, Freud l’a lui-même mis en doute. Il faut prendre la psychanalyse comme une méthode de décodage du langage de l’Ics, rien de plus.

  15. Majeur dit :

    Il existe aussi les médecins homéopathes unicistes. Ceux là prescrivent UN médicament, exceptionnellement deux, afin qu’il n’y ait pas d’interaction entre les produits. Ainsi lorsqu’un traitement n’est pas concluant, on sait quel médicament n’est pas efficace.

    La vie est d’une vertigineuse subtilité, l’homéopathie s’insinue dans ses méandres.
    Et je témoigne pour un médecin homéopathe qui soigne.
    Vous me comprenez Docteurs!

    • Pakounta dit :

      Sérieusement, l’homéopathie ne soigne pas les maladies. Ni les cancers, bien entendu, ni les maladies dégénératives comme l’arthrose, ni les grands syndromes inflammatoires genre maladie de Crohn ou sclérose en plaques (la médecine classique non plus…), ni les maladies infectieuses (typhoïde, choléra, peste, poliomyélite, rougeole…).
      Je reconnais qu’elle soigne bien les rhumes et les angines, qu’elle fait céder en une semaine alors que sans traitement ça dure sept jours.
      Mais vraiment, soyons sérieux, les maladies ! L’homéopathie est une médecine de confort à administrer avec le plus grand sérieux aux gens qui se croi(v)ent malades. Quand j’étais jeune et inquiet pour ma petite personne, un pet de travers ou une toux évidemment cancéreuse, j’allais voir mon toubib. Qui m’auscultait et me parlait 5 minutes, d’autre chose. Et j’allais mieux. C’est l’esprit humain, qui est d’une vertigineuse complexité. Suffit d’appuyer sur la bonne endorphine et ça se calme. Quand on n’est pas malade. Mais allez traiter une migraine vraie, ou une névralgie du trijumeau, avec de l’homéopathie.
      L’homéopathie pourrait être une « gentille » embrouille. La prendre au sérieux en fait une pure et simple escroquerie.

      • Mash dit :

        L’homéopathie est la thérapeutique de choix pour le bien portant qui veut guérir(lui aussi)

        • Pakounta dit :

          Manquerait plus que ça, discriminer les bien-portants qui veulent guérir comme tout le monde ! L’homéopathie est donc une thérapeutique républicaine et égalitaire. Cébien.

      • shalkface dit :

        « l’homéopathie ne soigne [pas la] sclérose en plaques (la médecine classique non plus…) »

        L’oméopathie, ce sont des granules de perlinpimpin ! Et je réagis par rapport à la sclérose en plaque, parce que ça me fait penser à une conférence d’un mec qui se fait appeler le Libre Penseur (un dentiste marseillais d’origine algérienne !), et où il dit qu’il y a des médecines parallèles qui permettent de soigner (ou de prévenir, selon les cas) des maladies comme l’asthme, la sclérose en plaque, l’autisme ou encore la myopathie du Duchesne !

        Ces médecines parallèles sont bien entendu enterrées car économiquement nuisibles à l’industrie paharmaceutique… Pour la sclérose en plaque, c’est l’argent colloïdal qui aurait des résultats incroyables.

        Je vous joins la partie de la conférence qui est liée à l’alimentation et la santé. Histoire de voir ce qu’en disent les spécialistes es-médecine que nous avons ici :

        (entre 9’21 et 37’00)

        • Mash dit :

          C’est certain,ce mec a la pensée libérée de tout esprit scientifique mais encombrée de phantasmes sexuels archaïques .No comment!

        • Majeur dit :

          Je n’ai pas lu les livres des médecins mentionnés par ce camelot (dentiste marseillais et algérien, c’est-à-dire arracheur de dents et arabe… Dès le départ on est prévenu !)
          Mais puisque cela ne vient pas de l’Information Officielle et Indépendante, aucun crédit ne doit être accordé à ces scientifiques.
          D’ailleurs aucun crédit ne leur ait accordé.

  16. grandpas dit :

    La psychanalyse, ça me gave grave, pour moi cela se résume à ceci : » Racontez moi vos problèmes et une heure après, cela fait 60 €uros » et toi t’est toujours aussi mal au bout de 60 scéances tu sais toujours pas pourquoi tu butes les vieilles et tu continues sur ta lancée, arrivé 120 mémés dégommées tu te sens bien et tu t’arrêtes.

    Là tu reprends le bus et tu te fait agresser par une mémère à cabas car tu lui pris sa place réservée et cela se passe sur la ligne 362 et c’est reparti pour un long moment de massacres de mémés Dragster*.

    Conseil quand les vioques te pourrissent la vie prend le métro, il y a plus de place.

    * Il s’agit de grand-mères qui à l’arrêt des bus tremblent de tous leurs membres et quand un ce dernier approche de l’ arrêt ,se lèvent et font fumer la gomme des semelles de leurs chaussures orthopédiques pour arriver les premières aux meilleurs places assises et se remettent à imiter le sieur Parkinson quand leur place est occupée par un jeune à casquette et si ce dernier n’obtempère pas, elle font appel à la solidarité nationale, en un mot comme trente, qu’elles crèvent les vioques.

    • Obsédé Textuel dit :

      « Racontez moi vos problèmes et une heure après, cela fait 60 €uros »

      Alors là, vraiment, on est dans le discount.
      Timidité ou maladresse ?
      Un débutant peut être ?
      Car un vrai escroc-psy, qui veut se faire respecter, est toujours très cher. A défaut d’être bon thérapeuthe ce sont de bons connaisseurs du comportement humain. Il le savent:
      – les braves gens ne respectent que ce qui est cher, surtout s’ils n’ont pas de pognon.
      Un paradoxe ? Pas tant que çà…

      • grandpas dit :

        J’ai écrit 60 comme j’aurais pu mettre 120 ne sachant pas le prix d’une consultation. Les escrocs sont plus souvent dans les arts divinatoires, j’au vu un de mes amis pratiquer, hallucinant!

        La personne lui racontait tout et lui disait bravo, vous avez tout compris et payait sans sourciller et c’était plus de 120 €uros l’heure.

        Bon, je vous laisse, ce soir foot-américain du Collège.

    • shalkface dit :

      Juste pour le plaisir : Bref. J’ai vu un psy.

      http://www.videobuzzy.com/Bref-Jai-vu-un-psy-episode-du-13-septembre-4830.news

      « 72€ »

      • dxdiag2 dit :

        Très drole. J’adore cette série ( bien qu’il y ait quelques épisodes gauchistes…mais bon, rien n’est parfait 😉 ) Cet épisode en tout cas est ENORME !!!!!!

  17. Majeur dit :

    Je dois la vie à la médecine de la chimie et des machines et un confort certain à la chirurgie.
    Il ne me vient pas à l’idée de les rejeter.

    « C’est l’esprit humain, qui est d’une vertigineuse complexité. »
    Aussi.
    C’est pour cette raison que l’homéopathie participe à un type de médecine qui soigne le malade, non la maladie.

    « Suffit d’appuyer sur la bonne endorphine et ça se calme.»
    En effet, c’est ce qui permet en amont de prévenir des maladies en toute connaissance de cause.

    L’hôpital et la chimie, dans bien des cas, sont les seules décisions à prendre. L’homéopathie n’est pas une médecine de la magie. On ne peut faire appel à elle lorsque l’affaire est gravissime en exigeant un miracle (les miracles c’est encore autre chose …) alors que l’aide qu’elle aurait pu apporter préventivement a été négligée.

  18. Le portulan te ment dit :

    La psychanalyse fécondée par le marxisme ayant accouché fort opportunément du freudo-marxisme, j’aimerais savoir comment ce déjà fort vieux bébé pourrait expliquer le militantisme apostatique d’Imran Firasat (« Je souhaite qu’après avoir vu le film, les non musulmans seront poussés à se demander si l’islam ne devrait pas être interdit dans leurs sociétés modernes. ») autrement que par les habituelles excuses de la domination exercée par les blancs sur les autres. A moins que l’on ne me prouve que la psychanalyse est neutre politiquement.

  19. Beau coup de gueule !

    J’ai aussi poussé le mien :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-louis-racca/171112/trouvez-un-autre-job-philippe-val

    Voir ici pour les non-abonné-e-s :

    http://mythesfreudiens.com/Val.doc

    Bien à vous,

    Jean-Louis Racca

    • dxdiag2 dit :

      Merci pour votre passage et votre commentaire. Nos deux articles sont vraiment très proches et cela me fait bien plaisir de constater qu’il y quelques points sur lesquels j’arrive -encore- à être d’accord avec des gens de gauche, moi qui suis une apostate de l’empire du bien. 😉
      Vous verrez que sur d’autres sujets, vous finirez par être aussi de mon avis…enfin j’espère.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s