Un si bel appartement….

 

Cher Charles-Henry,

Je t’écris au sujet de l’appartement car nous avons quelques soucis.

Je veux bien entendu parler de  ce très grand et bel appartement, dans lequel nos parents nous ont élevés, toi et moi ainsi que nos nombreux frères et sœurs, et dont nous avons hérité à leur décès.
Tu sais, bien sûr, mais je te le rappelle, que nos parents eux mêmes avaient grandi dans cet appartement, hérité de nos grands parents qui eux mêmes l’avaient reçu en héritage de ceux qui en avaient hérité avant eux.
Tu sais, bien sûr, mais je te le rappelle, que pendant toutes ces  générations d’occupants , des modifications ont été faites, ça et là, mais que si la décoration a été souvent changée, que quelques cloisons ont été abattues, puis remises pour être parfois de nouveau ôtées, personne n’avait  jamais modifié l’essentiel du règlement de coproprieté.

Quelques uns, de notre fratrie, ont trouvé un peu surprenant, que tu t’autorises à laisser les portes et fenêtres ouvertes en permanence.
Sur le moment je n’avais pas bien fait attention, mais ils m’ont fait à juste titre remarquer que certains de nos ancêtres s’étaient, parfois au sens propre,  « cassés le cul » à faire en sorte que les occupants, à l’intérieur soient protégés des intempéries et des importuns,  et que de plus tu aurais pu au moins t’assurer que nous étions tous d’accord avec toi avant de laisser tout ouvert à tout vent.

Ces derniers temps, tu as trouvé très amusant que des nouveaux venus se soient installés au milieu du salon, et je ne sais pas si c’est pour les avoir trouvés sympathiques ou pour avoir l’air de l’être toi même que tu leur a donné une partie du titre de proprieté, toujours est-il que maintenant ils sont là.

Tu continues à les trouver aimables, je le sais, mais cela pourrait bien être la conséquence du fait que tu ne les vois guère.
Toi qui sors tous les soirs au restaurant, tu n’a rien vu de l’état dans lequel ils ont mis la cuisine et l’odeur d’épices qui t’accueille lorsque tu rentres te gène d’autant moins que tu ne sens rien derrière la porte de tes quartiers
Tes enfants ont assez de place dans leur chambre pour y faire leurs devoirs et pour y jouer entre eux bien tranquilles, mais à l’autre bout de la maisonnée, quelques uns de nos neveux et nièces sont empêchés de lire et leurs legos sont bousculés. D’aucuns prétendent qu’ils seraient battus.
Tu refuses de prendre en compte les protestations de ceux de notre fratrie qui doivent partager leurs pièces avec tes sortes d’amis,  et plus on les soumet  au bizutage, plus tu hausses le ton pour faire taire leurs cris.
Tu te fâches après ceux qui sont contraints de partager leur chambre au prétexte que toujours la maisonnée s’est agrandie, oubliant bien vite qu’autrefois les nouveaux étaient des sortes de pièces rapportées : conjoints que les enfants ramenaient dans la famille ou rares voisins amis qui venaient en petit nombre et qu’on avait tout le temps de connaître.

Les nouveaux coproprietaires sont arrivés tels une troupe, avec armes et bagages, et quelques pièces sont désormais complètement remeublées avec leurs propres affaires.
Ils ont, à certains endroits, commencé à arracher le papier peint qui leur déplaisait dans des couloirs où ils ne font pourtant que passer.
Ils sont souvent agressifs et sans gène et le fait qu’un ou deux nous fasse quelques sourires ne change pas vraiment le fond du problème.

Je sais que tu ris en lisant mon courrier, que toutes ces jérémiades te paraissent au mieux ridicules et au pire lamentables et loin de moi l’idée de te faire entendre raison.
Ce courrier, Charles-Henri,  n’est destiné en fait qu’à te faire lire mes derniers paragraphes.

Tes enfants, mon cher, sont élevés à la fois très loin  des nouveaux et dans le culte de la cohabitation avec eux, et pour le moment cette sorte de paradoxe ne semble pas poser le moindre problème.
Tu sembles bien oublier que l’appartement s’il peut être redécoré ne peut en aucun cas être agrandi et que d’ici quelques années, lorsque tu seras grand père , au rythme auquel les nouveaux copropriétaires croissent et se multiplient, tes petits enfants, contrairement à toi devront forcément partager les locaux.
Si les arrivants auxquels tu as si généreusement ouvert la porte d’un appartement dont tu n’avais pourtant qu’une part d’usufruit, continuent à se comporter comme ils le font et l’ont toujours fait (on  se demande bien ce qui pourrait les amadouer), ce sont les enfants de tes enfants  qui  vivront à leur  tour ce que vivent les neveux et nièces dont tu ricanes , mais en bien pire.

Tes enfants, que pour le moment tu câlines, découvrant le malheur de leur propre descendance  se détournerons alors de toi, le regard haineux.
Tu seras maudit jusqu’à la cinquième génération.

 

Publicités

46 commentaires on “Un si bel appartement….”

  1. NOURATIN dit :

    Superbe allégorie!
    Hélas, même si Charles-Henry devenait subitement moins sot, il aurait bien du mal à virer les
    nouveaux copropriétaires. Je crains qu’il ne faille un jour ou l’autre abandonner l’appartement,
    toutefois, juste avant, j’y mettrais volontiers le feu.
    Amitiés.

  2. Pangloss dit :

    Et je fournirais les allumettes s’il me restait de quoi en acheter ce dont je doute. Parce que, à force d’être « enrichi », on n’a plus un sou devant soi.

  3. Pakounta dit :

    Le plus stupéfiant, c’est que ce con de Charles Henry a réussi à convaincre le syndic de l’immeuble d’imposer l’ouverture permanente des apparts dans le règlement intérieur. Du coup, les familles Godon, Germain, Olaf, et autres, avec qui il nous avait fallu longtemps pour établir de bonnes relations de voisinage, sont elles aussi envahies de relations lointaines, bruyantes et mal élevées. Les frais de remise en état des parties communes ne cessent d’augmenter, et tous les nouveaux cohabitants estiment que nous n’en faisons pas assez.
    Jusqu’à présent, la police municipale a refusé d’intervenir.

    • dxdiag2 dit :

      Oui, le problème dépasse largement celui de l’appartement France….Je crois qu’on ne pourra s’en sortir qu’en renforçant les liens avec les autres nationalistes.
      Il faudrait qu’on ait une sorte d’oumma à nous, une internationale de l’occidental qui refuse d’être dissous.

  4. carine005 dit :

    Ce con de Charles-Henry se fiche pas mal d’être maudit jusqu’à la 5ème génération, car il sera mort et tout comme ceux qu’il s’est permis de laisser entrer dans le logement familial, il ne sait pas anticiper, se projeter dans le futur.
    Alors sa descendance, il n’en a que très peu à cirer…

    • Obsédé Textuel dit :

      Exact !
      De même, pour l’avoir entendu de mes propores oreilles, il n’a pas attendu d’être mort, ou même trop vieux, pour se foutre éperduement des sentiments éprouvés par ses enfants et petits enfants.
      Des monstres cocs vous dis-je !
      La seule solution serait de casser leur vie paisible, de leur pourrir la vie … et de propulser dans son univers immédiat ces richesses-là.

      Le fond du problème est là.

      Ce n’est pas les politiciens, ce n’est pas les assoces, ce n’est pas la Caf ou l’Ame, ce n’est pas les juges et les flics, ce n’est pas les lois….

      C’est pourquoi je pense que la solution, et c’est un paradoxe assumé, c’est de faire entrer encore plus de bougnègres.
      BEAUCOUP et BIEN PLUS encore…
      Que ces bobos gôchiottes dégueulent leur vivre-ensemble. Jusqu’à la bile.

      • vryko dit :

        Y’en a déjà bien assez.

        Mais ils sont mal répartis.

        Il vaudrait mieux faire comme au Danemark (ou un autre pays scandinave je ne sais plus lequel) : obliger les étudiants à vivre avec la diversité.

        Et, ce qui est en train de se faire, faire payer 10 fois plus d’impôts/taxes aux retraités, faire sauter le prix de l’essence (ce qu’Hollande a très bien compris, lui qui fait tout pour que ça baisse). augmenter le prix des médocs-notamment ceux pas indispensables.

        Sans compter l’interdiction de pavillonner à tout-va ds les campagnes et obliger à bâtir dans les matériaux d’origine de la région, évidemment plus chers. Par soucis d’écologie.

        Et plus simplement, demander à ce que les votes ne soient pas anonymes et que ceux qui sont pour la diversité soient les seuls à bénéficier de l’apport de l’immigration et des nenfants de celle-ci…en étant les seuls à investir sur les coûts sociaux.

        Pas besoin de plus d’immigrés.

        • dxdiag2 dit :

          Y’en a déjà bien assez.
          Mais ils sont mal répartis.
          Exact ! je compte sur la gauche pour se tirer un balle dans le pied en essayant de diluer nos racaillomuz un peu partout.

          • vryko dit :

            C’est ce qui est en train d’arriver…sauf là où il habite où ses enfants font leur scolarité…

    • dxdiag2 dit :

      J’en connais qui sont juste des bobos (pas si riches que ça donc un peu coincés là où ils sont) et qui protègent bien leurs gosses tout en pensant que plus tard, lorsque les gens comme nous auront rendu les armes et que donc, enfin, le monde merveilleux de mon bisounours aura installé durablement le merveilleux vivreensemble….il n’y aura plus besoin de protéger leurs mômes.
      Ils ne s’en foutent pas ( enfin, ceux que je fréquente), ils pensent seulement que nous vivons une période transitoire (pendant laquelle il faut mieux inscrire Matéo à l’école sainte Bernadette parce qu’il y a moins de  » problèmes »)…et n’envisagent pas un instant que les enfants de Matéo vivront dans une ambiance à la Blade Runner.
      Il faut reconnaître que ces bobos là ne sont pas vraiment à l’origine du fait qu’on ait vendu la France mais qu’ils accompagnent et soutiennent seulement le mouvement.(et nous mettent des bâtons de dynamite dans les roues)

  5. Coach Berny dit :

    Oui, mais quand on est comme Attali et sa clique, on s’en fout, on est locataire ou à l’hôtel !
    (pourquoi je m’énerve moi ?)

  6. Sisyphe dit :

    Cinquième génération ? Quand les enfants de Charles-Henry auront convolé, Gontran-Edouard avec Mamadou , et Séverine-Chantal avec Aïcha, las ancêtres ne seront plus qu’un très lointain souvenir, et nauséabond, en plus.

    • dxdiag2 dit :

      C’est sur ce point en effet que j’ai un point de vue qui ne fait pas l’unanimité chez les réacs. Je pense que ça ne finira pas en islamobougnoulisation, mais en guerre civile, qui marquera la fin de la grande amitié entre Séverine-Chantal et Aïcha….
      Il y aura des victimes également du coté des enfants de gauchistes.
      Si nos enfants souffrent, aussi, au moins il ne nous haïrons pas pour avoir soutenu l’ennemi.

  7. grandpas dit :

    Tout dépend du quartier où se trouve l’ appartement, quant aux bobos, ils savent très bien virer les indésirables vers des horizons où ils ne les voient pas tant que les sauvageons sont chez des voisins qu’ils détestent, quelle importance.

  8. bonhomme68 dit :

    Parfois, cette allégorie devient bien réelle, malheureusement, avec le collectif Jeudi noir et autres associations pour le droit au logement, remplies de voilées et d’Africaines la bave aux lèvres.

    Et je crois que c’est un de vos meilleurs articles. 😉

    • dxdiag2 dit :

      Merci Bonhomme.
      La métaphore n’est pas parfaite ( comme le dit Pakounta il faut chercher du coté du syndic)…mais j’essaie de faire peur aux gauchistesgentils, pas aux vrais traitres contre lesquels je ne peux rien.

  9. Sylvestred19 dit :

    Le problème avec Charles Henry à qui une partie de la famille à confiée bien stupidement, il y a longtemps, l’administration du patrimoine familial (malgré les mises en gardes d’esprits supérieurs depuis plus d’un siècle); est qu’il gère celui-ci comme un hôtel de passe.
    De plus, Charles Henry ne s’appelle pas vraiment Charles Henry, ce n’est qu’un nom d’emprunt, et il ne considère pas les autres occupants comme ses frères ou parents mais plutôt comme ses esclaves!
    Quand à ses enfants, ils sauront les derniers à être exposés ( les enfants des autres occupants sont destinés à leur servir de chair à mixité sociale), bien qu’ils soient les premiers à vociférer lorsque les « hotes » de Charles Henry leur manifestent trop ostensiblement leur « affection spontanée ».

    • dxdiag2 dit :

      Vous avez tout à fait raison.

      Les vrais coupable, je ne sais pas quoi leur dire. Rien ne peut les atteindre et surtout pas un « Fuck you » dont ils n’ont que faire.

      Comme je l’ai dit dans les coms, je m’adresse en fait uniquement aux bobos qui sont les idiots utiles. Ils ne sont pas réellement à l’origine du bordel généralisé, mais par contre ils se mettent directement en travers de nous.
      S’ils n’étaient d’accord pour vendre leur pays, personne ne réussirait à le faire.

      • Sylvestred19 dit :

        C’est bien dans l’attitude sociale des bobos au sens large du terme ( en incluant la classe moyenne la plus modeste) que se situe le nœud du problème.
        Les mêmes gens qui fuient la « mixité sociale et le « vivre ensemble » tant que faire ce peut dans leurs vies privées, continuent de soutenir en société, par un incroyable paradoxe; simplement par un conformisme passif sidérant, notamment en matière électoral;
        des partis politiques immigrationnistes forcenés, déterminés à agir contre les intérêts vitaux de notre nation.
        Il semblerait que le matraquage idéologique omnipotent, auquel nous soumettent les médias dominants, en faveur d’une immigration qui serait notre seule chance (contredit de manière sanglante par la réalité), soit indépassable.

        • dxdiag2 dit :

          Oui, la seule question est  » est ce indépassable » ?
          Ma réponse est que oui, ça l’est, car sinon autant baisser les bras.
          Pensons à tous ceux qui ont plus peur d’être considérés comme crypto-racistes qu’ils n’ont peur des racaillomuz, voilà quelque chose qui pourrait s’inverser rapidement au cas où.

  10. Julie dit :

    La vraie vie expliquée aux enfants et aux post-68. Bravo!
    Mais je ne vois plus comment twitter l’article…?

  11. Le portulan te ment dit :

    Bonjour chère Dixie,
    vous êtes n’êtes décidément pas assez trop méchante, et c’est une des raisons pour laquelle je vous suis fidèle ! 😉
    Cependant, et sans vouloir vous radicaliser, je viens de lire un texte qui s’apparente beaucoup au vôtre, en plus teigneux.
    Je vous le propose, encore une fois, sans intention de radicalisation. ;cool:

    • dxdiag2 dit :

      Ne m’en parlez pas !
      Dès que j’ai vu ça j’ai été :
      1) ravie que quelqu’un ait fait un super article. 🙂
      2) énervée parce que j’avais commencé un truc dans cet exact genre (je le JURE) et que c’est donc comme si on m’avait « doublé ». 👿
      3) ravie parce que j’ai été « doublée » par quelqu’un qui a plus d’audience que moi 🙂
      4) énervée par la super audience de quelqu’un parce merde et merde c’est trop injuste qu’y zont de l’audience et pas moi, en plus. ouin ouin . 👿

      Plus sérieusement l’article que vous citez est fourmidable ! 😀

      • Julie dit :

        « Plus d’audience », but why?

        Vous a-t-on dit l’importance des mots clés (surtout dans le titre et le 1er §)?.

        Par ex, pour cet article, en dehors de vos fidèles (très fidèles, d’après Alexa) vous attirez plus les internautes en quête de logement via Google.

        Cela dit en toute amitié.

        • dxdiag2 dit :

          C’était juste une tentative d’humour teintée d’autodérision….
          Ceci dit, il serait hypocrite de dire qu’on tient un blog en étant tout à fait indifférent à l’audience qu’il obtient…
          Pour les mots clés, je ne m’en occupe pas, et j’ai parfois la surprise de voir que certains se trouvent propulsés par Google. Jai eu plusieurs milliers de visites sur mon blog précedent à cause de Pierre Perret et de sa chanson soi disant censurée 😉 ….ici c’est  » discrimination à l’embauche » qui m’amène quelques visiteurs…qui restent muets ce dont je déduis qu’ils ne se plaisent pas trop chez moi.

          ps: qui est Alexa ?

          • Julie dit :

            Alexa, c’est un baromètre qui en gros donne la mesure quotidienne de la fréquentation et de la fidélité de son propre site et des autres, en France et ailleurs.
            Téléchargeable gratuitement http://www.i-com.fr/referencement/zoom-sur-63/l-alexa-ranking.html
            Pour les détails, je vous laisse les forums. :)Vous en êtes à #623, 886 mondialement parlant, et à #20, 538 dans notre village gaulois.

          • dxdiag2 dit :

            Hum, je viens d’essayer mais ça ne me parait pas fiable….
            Figurez vous chère Julie que Didier Goux est moins bien classé que moi par Alexia ( 80,809 pour la France et plus d’un million cinq pour la planète bleue)….y a comme un « petit » problème 😆

  12. G.Mevennais dit :

    Bonsoir Dixie
    Vous pensez, réellement, qu’il sera possible de nous défaire de X millions d’individus et pour les envoyer où ? D’autant plus que quelques centaines de milliers (une paille), par an, viennent grossir les bataillons déjà existant. Et puis, il ne faut pas oublier les « petits beurs » issus de père « extérieurs », de mère « souchienne » et qui n’en n’ont rien à cirer de la France, et puis comment faire avec les myriades de ceux à qui l’on a donné la nationalité française ? Perso, je pense de plus en plus à l’éclatement de notre pays à terme, c’est ce qui explique l’engouement des régionalismes. Certaines régions se « radicaliseront » autour de leur culture (Basques – Alsaciens – Bretons – Catalans – (peut-être Occitans, Savoyards et Niçois) et demanderont leur indépendance pour qu’il leur soit accordé une « autonomie » suffisante et cette nouvelle donne (politique, économique, culturelle) sera la cause de mouvements de population plus ou moins radicalisée…. Je sais, c’est peut-être du délire, mais c’est tout ce que j’ai pu imaginer comme scénario le moins pessimiste avec la création « d’espaces » servant de ballon d’oxygène et de possibilité de survie.
    Amitiés. Gilles

  13. Robert Marchenoir dit :

    Vous pensez, réellement, qu’il sera possible de nous défaire de X millions d’individus et pour les envoyer où ?

    Oui. Bien sûr. Il existe 200 pays dans le monde, dont les pays d’origine des immigrés. Mais aussi des pays d’immigration. Beaucoup « d’immigrés » quittent la France pour émigrer aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre…

    Les déplacements massifs de population ont déjà existé : Grecs, Turcs, Allemands, Juifs…

    Une déportation organisée est possible. Une déportation organisée et volontaire est aussi possible. Ca s’est déjà fait.

    Surtout, une réémigration volontaire et spontanée est aussi possible. Cela a déjà existé. Cela existe en ce moment même, en Espagne. Il suffit d’inverser les facteurs incitatifs, et de les rendre désincitatifs.

    Ne vous laissez pas intoxiquer par la propagande gauchiste-défaitiste selon laquelle il y a un « sens de l’histoire », selon laquelle « les jeux sont faits »… Les jeux ne sont jamais faits dans l’histoire. Ne vous laissez pas non plus intoxiquer par les professionnels du défaitisme à l’extrême-droite. Certains y ont intérêt. Certains gagnent de l’argent avec cela, comme Pierre Jovanovic, qui est révéré par les neuneus rouges-bruns de Fortune / Fdesouche.

    • G.Mevennais dit :

      Comme vous me répondez avec courtoisie, je fais de même avec plaisir. Non,, je ne me laisse « intoxiquer » par personne, ce que je dis c’est ce que je pense. Je ne vois pas comment on pourrait « forcer » des millions de personnes possédant la nationalité française, à émigrer, et d’ailleurs les pays concernés (vous les connaissez aussi bien que moi) ne voudront pas les accueillir. Ensuite, et comme je suppose qu’il y aura peu de candidats au départ, on doit imaginer la « force » avec tout ce que cela représente. Au point de vue international, ce sera un déchaînement, et chez nous,, la majorité de nos concitoyens n’acceptera jamais que l’on voit des exodes et autres convois d’enfants et de gamins expédiés vers les frontières (la toute petite histoire des Roms en est un aperçu). D’ailleurs, avant même que toute cette procédure ne soit imaginée, il faudra qu’un parti politique, l’ayant prônée, soit élu (le FN ? je ne pense pas) et, dans cette très improbable hypothèse, le « déchaînement » qui suivrait l’arrivée au pouvoir serait de nature à geler toute mise en application pratique de cette politique. Je ne suis ni influencé, ni défaitiste, je pense être simplement objectif, mais bien évidemment, je peux me tromper. Enfin les dernières élections me paraissent significatives et j’attends avec curiosité quelle sera l’attitude des Italiens lors de leur prochain scrutin national.
      Bien amicalement. Gilles

  14. Obsédé Textuel dit :

    G. Mevennais : »-Vous pensez, réellement, qu’il sera possible de nous défaire de X millions d’individus et pour les envoyer où ? »

    De tout temps il y a eu des transferts de population, appelés aussi déplacement de population. Et ce quel qu’en soit la raison.
    On a même créé de nouveaux pays pour cette occasion.
    Il faut bien comprendre que la stabilité d’un pays dépend directement de l’homogénéité de sa population. Sous cet angle-là nous constatons que nos dirigeants successifs ont décidé la déstabilisation des pays européens. Et leur appauvrissement aussi.
    Pour quel motif ?
    Je vous laisse le plaisir de le formuler !

    Concernant l’invasion chez nous, contrairement à ce que la propagande nous rabâche, je pense qu’il sera plus facile qu’on ne croit de s’en débarrasser d’au moins 80%.
    Le simple fait qu’on dépense tant d’argent en effort de propagande dans ce sens du défaitisme m’incite à croire que c’est le contraire qui est vrai !

    Le pire qu’il puisse nous arriver serait que ces Africains soient enracinés à la vie sociale, culturelle et économique de notre pays.
    Là c’est tout le contraire.
    Ils vivent entre eux dans des cités. Ils ne gagnent pas leur vie pour cause d’incompétence et de fainéantise et ne vivent que d’allocations. Ils ne connaissent pas notre pays donc ils ne connaissent pas l’histoire et le caractère de son peuple. Ils ne donnent rien même pas leur sang aux collectes de l’Etablissement Français du Sang. Ils n’aiment pas la France. Ils ne nous aiment pas. Ils n’ont pas envie de nous imiter.

    Comme des plantes en culture hydroponiques ils ne sont pas autonomes; ils ne tiennent que grâce à des tuteurs, engrais, eau et sel minéraux perfusés à chaque instant.
    Changez le jardinier…
    Ou bien changez la passion des fleurs de Dame Marianne et….

  15. Robert Marchenoir dit :

    Les Marocains d’Espagne se sont scandalisés lorsque les Espagnols se sont mis, en raison de la crise, à occuper « leurs » emplois, c’est à dire « les emplois dont les Espagnols ne voulaient pas ».

    De nombreux Européens, ayant émigré aux Etats-Unis il y a un siècle environ, sont retournés chez eux parce qu’ils ne sont pas arrivés à s’intégrer.

    De nombreux « Français » ont la double nationalité. La nationalité française peut se retirer.

    Si le Mali ne veut pas reprendre ses ressortissants, il va faire quoi ? Bombarder la France ?

    Les allocations et « droits » des immigrés remplissent plusieurs dizaines de pages d’un livret du GISTI. Si on supprime ces allocations et ces « droits », vous pensez sérieusement qu’un nombre considérable d’immigrés ne rentrerait pas chez eux ? Même les Français vont prendre leur retraite au Maroc ou en Thaïlande pour bénéficier d’un coût de la vie plus bas !

    Les Etats-Unis, il n’y a pas très longtemps (dans les années 50 ?) ont déporté en masse, par bateau, je crois, des immigrés clandestins raflés dans des exploitations agricoles et dans des usines.

    Ce n’est qu’une question de volonté politique. Et aussi de possibilités de l’économie…

    Il ne va pas être possible indéfiniment de payer des gens à ne rien faire avec de l’argent qui n’existe pas.

    D’ores et déjà, de nombreux immigrés, interrogés individuellement, manifestent leur volonté d’émigrer hors de France.

  16. Aristide dit :

    Tutafé.
    Il ne faut pas imaginer qu’il serait nécessaire de déporter des millions de personnes ou de les forcer à partir d’une manière ou d’une autre pour inverser le grand remplacement.
    Il suffirait de rendre la France inattractive pour les nouveaux arrivants et pour ceux qui refusent de s’assimiler.
    Etat-providence réduit au strict minimum, retour au jus sanguinis, justice impitoyable pour les délinquants, patriotisme assumé, etc.
    Avec cela beaucoup partiraient d’eux-mêmes. Pas tous bien sûr, mais un nombre suffisant pour que nous puissions espérer « gérer » correctement ceux qui resteront.
    Quand je dis « il suffirait » cela ne signifie évidemment pas qu’il serait facile de prendre ces mesures.
    Il y aurait beaucoup de tangage et il faudrait un gouvernement solide pour y parvenir.
    Mais c’est possible, et sans ouvrir des camps de concentration.

  17. dxdiag2 dit :

    Bel échange, messieurs !
    Je suis de l’avis des plus optimistes d’entre vous, car je pense en effet que l’on pourra se débarrasser d’un bon pourcentage des nouveaux venus si la France n’est plus attractive.
    Ceci dit il faudrait aussi leur démontrer le contraire de ce qu’on leur montre actuellement, à savoir qu’ici nous sommes dans une zone haram, qui le restera, car j’ai peur qu’ils s’accrochent avec leur dar al islam….

    ps : Robert j’ai lu un lien que vous avez proposé dans les coms de de souche et qui m’a semblé terrible.
    C’est totalement déprimant… sauf à se dire bien entendu que c’est le témoignage d’un méchant-raciste-haineux dont on doit balayer les propos d’une main indignée.
    Je le mets donc ici, bien qu’il soit attristant…vu le prochain billet que j’ai en stock autant être dans les « bonnes » dispositions mentales :

    http://www.vaticanassassins.org/whats-it-like-teaching-black-students-a-case-for-immediate-racial-separation/

  18. Obsédé Textuel dit :

    Aristide: « -Quand je dis « il suffirait » cela ne signifie évidemment pas qu’il serait facile de prendre ces mesures. Il y aurait beaucoup de tangage et il faudrait un gouvernement solide pour y parvenir  »

    Je n’en suis pas certain.
    Car une longue opération de ce genre çà se prépare.

    1) Un pareil gouvernement ne viendra au pouvoir que lorsque la situation sera, non pas dégradée, mais bien faisandée. Il faut modifier le regard de la base, l’envie.
    Il faut que le Français blanc qui fournit l’essentiel du vote UMPS se sente menacé personnellement et concrètement, qu’il connaisse faim et privation pendant que sous ses yeux les Africains rouleront carrosse et deviendront le moteur principal de la consommation assistée.

    Aujourd’hui ce n’est pas encore assez le bordel en France !

    2) Une fois la perception des réalités modifiées chez la majorité des gens, ce gouvernement mis en place, il faudra justifier ce qu’on prépare: l’éviction des Africains.
    D’où coupure des budgets des assoces, des conseils régionaux mais aussi de la presse. Modifications du recrutement des journalistes et des magistrats, du contenu de leur enseignement et des condition de leurs concours d’entrée en école.
    Au nom des lois sur la parité, instauration d’une parité confessionnelle ou d’idéologie politique aux fins de créer un équilibre dans l’information diffusée, ou dans l’interprétation du code pénal.

    3) Aux étrangers qui n’auront pas compris, à ce stade, la nécessité de boucler eux même leurs valises et de partir à leurs frais, le temps sera venu de leur pourrir la vie.
    Oh pas avec des mesures violentes, ce ne sera pas nécessaire !
    L’étendue du pouvoir administratif est tel qu’il constituera une arme très efficace dans ce sens là.
    Imaginez par exemple, des remboursements qui tardent, des papiers qui manquent toujours, des procédures qui se perdent, des nouvelles ( et terrrribles !) normes de sécurité pour les mosquées, des problèmes d’accès à l’Internet pour leurs lobbies, des difficultés de tout ordre au quotidien…etc.
    Et lorsque des gnouls se révolteront, de grands coups de gourdins sur la gueule par la police restaurée dans ses prérogatives, loin des caméras et des journalistes nouvellement pacifiés. Eux aussi auront toujours une carrière à protéger… Alors vous savez, les muzzs….

    C’est bien connu. Une joyeuse algarade qui n’est pas médiatisée….n’a pas existé.

    Et lorsque les Français retrouveront enfin prospérité et sécurité progressivement croyez vous qu’ils souhaiteront retourner à l’ancien régime de le Cinquième ?

  19. G.Mevennais dit :

    « Dieu » vous entende, Messieurs, mais je ne vois pas, pour demain, une majorité de « Souchiens » adhérer à vos propositions (et,il faudrait une large majorité). Que va-t’il se passer à « moyen terme », c’est-à-dire dans dix/quinze ans, j’avoue que je n’en sais rien mais je serais plus qu’inquiet si j’avais des enfants.
    Bien amicalement. Gilles

    • Pakounta dit :

      « à « moyen terme », c’est-à-dire dans dix/quinze ans »
      J’ai bien peur que les problèmes graves surviennent bien avant ce délai. On est tout près. L’économie stagne, la monnaie est fictive, il n’y aura bientôt plus d’argent pour entretenir les forces d’occupation. Nous vivons les derniers moments avant l’éruption, j’en ai peur.

  20. Majeur dit :

    Oh, je les ai croisé ceux là un jour!
    Je leur ai fait remarquer la beauté du bâtiment, l’architecture intérieure, le style de la façade. « Ce que vous faites détruit l’histoire de ce bâtiment, le dénature, leur ai-je dit. »

    Ils m’ont répondus: M’siou, ça fi rien tout ça, sa xiste pas.
    Puis avec un absolu mépris:
    C’est ce que nous en faisons qui importe. L’histoire de cet appartement, de cet immeuble commence avec nous.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s