On ne se méfie jamais assez des boches et des hongrois.

"foullez vous fous metizer avec nous Mesdemoizelles  ?"

« foullez vous fous metizer avec nous Mesdemoizelles ? »

Hier, j’ai écouté la télévision ( oui, seulement écouté parce que je fais des sudokus en même temps) : on y parlait de l’occupation  allemande pendant la deuxième guerre mondiale.

L’Occupation, la vraie, la seule, lors de laquelle, suite à la défaite militaire de 1940, nous avons été envahis par quelques centaines de milliers (non non pas des millions) de soldats allemands bien habillés, rasés de près et propres sur eux qui se sont installés dans nos villes et jusque dans nos campagnes.

Il apparaissait, si on en croyait le documentaire, qu’ils avaient généralement une façon de ne pas mugir comme de féroces soldats ni d’égorger nos fils et nos compagnes….bref, qu’ils se comportaient de façon plutôt aimable.
Les uns, nous disait-on, se promenaient dans Paris en en admirant l’architecture, décontractés entre deux défilés militaires parfaitement chorégraphiés, d’autres peignaient des paysages de bord de rivière  pendant que d’autres encore jouaient de l’accordéon chez des agriculteurs normands, ou plaisantaient  avec les indigènes tout en réparant des tracteurs, tous heureux d’avoir survécu aux combats et montrant fièrement les photos de leurs femmes et de leurs enfants à leurs nouveaux copains français.

Et figurez vous, cela semble incroyable,  que  ces cons de français (faut-y êt’ con !) admettant qu’ils avaient militairement perdu, et constatant que l’occupant se tenait de façon correcte, acceptaient tout cela  presque sans broncher. (sans broncher ! faut-y êt con !)
Ils ignoraient, ces « imbéciles » que derrière le visage souriant des soldats de la Wehrmacht, se cachait le régime de terreur des nazis.

Je me suis demandée en entendant cela comment les français auraient pu maitriser le sujet dés 1940… mais ils auraient probablement dû le faire car il  était certain à entendre celui qui parlait dans le documentaire , qu’en ce qui le concernait, lui ne se serait pas fait manipuler avec autant d’aisance.

Rendez vous compte que non seulement ces salauds de soldats allemands « bien élevés » étaient la partie émergée de l’iceberg du national socialisme, mais que, dés le début ils coutaient de l’argent aux français en vivant sur le dos de la bête ! La France était pillée !
L’ odieux gouvernement de Vichy donnait même directement de l’argent à l’Allemagne !

Bref, j’ai bien écouté.
Et j’ai bien compris :

Lorsque nous sommes envahis après une énorme branlée militaire il faut se révolter… mais lorsque nous sommes envahis sans avoir perdu aucune guerre, il faut  s’en réjouir.
Lorsque nous sommes envahis par des européens qui se tiennent correctement nous devons savoir que ce sont des ennemis héréditaires…mais lorsque nous sommes envahis par des africains qui se tiennent très mal, on doit en déduire que ce seront de bons copains, que c’est juste une question de temps.
Lorsque nous payons un tribut à l’Allemagne, le gouvernement est un infâme collaborateur…mais  lorsque nous payons des tributs à tant d’autres pays plus éloignés de nous que   l’Allemagne, le gouvernement fait son devoir républicain.
Lorsque nous sommes envahis par les allemands, nous devons savoir qu’ils représentent en fait LE  national socialisme , qui n’existe qu’en un exemplaire et est odieux…mais  lorsque nous sommes envahis par les mahométans, nous devons savoir qu ‘ils représentent de nombreuses  cultures toutes si différentes et si variées qu’on ne peut avoir aucune opinion sur elles.

J’avais tellement compris que je n’ai même pas écouté la deuxième partie du documentaire, consacré cette fois à l’horreur nazie.
(J’ai assez pleuré autrefois sur toutes ces atrocités pour n’avoir plus de larmes pour le sujet et pour garder le peu qui me reste pour un usage plus personnel, plus du genre « Amour sacré de la Patrie Conduis, soutiens nos bras vengeurs Liberté, Liberté chérie Combats avec tes défenseurs » )

J’ai fait vaguement re-fonctionner mon nerf auditif en entendant que l’émission suivante était consacrée à la Hongrie qui …. »s’enfonce dans le nationalisme ».
C’était horrible à écouter : figurez vous que ces gens là vont jusqu’à utiliser les médias de leur pays pour diffuser leurs messages d’extrême droite.
C’est incroyable !
Vous vous rendez compte!
Avoir le pouvoir ET se servir de la télé et de la radio pour faire passer sa propre propagande ostraciser ceux qui ne sont pas de votre avis, les censurer ! C’est quasiment du jamais vu depuis Hitler, non ?

C’en était trop ! J’ai été bouquiner au lit.

Publicités

56 commentaires on “On ne se méfie jamais assez des boches et des hongrois.”

  1.  » nous avons été envahis par quelques dizaines de milliers (non non pas des millions) de soldats allemands ».
    Vous êtes modeste. Il s’agirait plutôt de quelques centaines de milliers : voir http://siteedc.edechambost.net/Paxton/Annexe_effectifs.htm

  2. Fulmicoach dit :

    Sans compter que nos nouveaux amis n’ont même pas un Wagner ou un Bartok à partager avec nous

  3. dxdiag2 dit :

    N’oubliez pas d’aller voir le nouveau blog collectif , plein de potes à moi, et à VOUS.

    http://www.scoop.it/t/temps-de-reaction

  4. Obsédé Textuel dit :

    Dixie:  » je fais des sudokus en même temps »

    Aaarrrgg…. C’est pas un peu fini d’écrire des cochonneries ???
    Y a des lecteurs sensibles qui passent par ici.
    😦

  5. fredi m. dit :

    Ah que j’aime votre ironie, Dixie !
    Vous avez le don de me faire rire sur des sujets qui pourtant ne s’y prêtent guère.

  6. Robert Marchenoir dit :

    Je vois une pub pour le sel Cérébos en arrière-plan. Je suis navré de constater que Cérébos a vendu du sel aux Allemands, et que je fais la cuisine avec un produit qui rappelle les HLPSDNH. D’ailleurs, le site de Cérébos m’apprend que cette société, bien françouése à la création en 1902, appartient désormais aux Boches.

    Comme quoi, Hitler était un précurseur de la mondialisation ultra-libérale qui désindustrialise nos villes et nos campagnes.

    Finalement, c’est peut-être pas la faute des Juifs.

    • Aristide dit :

      Quoi, Cérébos est aux mains des schleuhs??
      Déjà, depuis que je sais que Groquick est Suisse je ne bois plus que de la chicorée le matin.
      Et maintenant je vais être obligé de manger sans sel.
      Chienne de vie!

      • Cretinus Alpestris dit :

        Aristide, pour votre culture générale, cela fait exactement 23 ans que la mascotte officielle jaune sympathique et rondouillarde n’est plus « Groquik » : elle a été remplacée par « Quicky » en 1990.

        Je pense qu’il était important de le souligner.

        Pendant qu’on y est, « Ovomaltine » se somme « Ovaltine » dans les pays anglophones, suite à une faute d’orthographe commise au moment de remplir le formulaire britannique d’enregistrement de marque.

        Et on ne reviendra pas sur l’Emment(h)al, Robert nous lit très certainement.

        • Aristide dit :

          Vous avez raison, il était important de rétablir la vérité au sujet de ce monument de la culture suisse que le monde vous envie.
          Mais que voulez-vous, j’ai gardé mon âme d’enfant…
          Et puis « Quicky » ça sonne presque pornographique, lorsque vous connaissez l’argot américain.
          Pour une boisson destinée aux mômes c’est un choix un peu malheureux, vous avouerez.

          • Cretinus Alpestris dit :

            Ouais, m’étonnerait pas qu’à l’époque, ils aient mandaté la boite de pub de Thierry Ardisson.

            Déjà rien que le slogan :

            « Nesquick, on en a une énorme envie ! »

            Même « Groquik » ressemble physiquement à DSK atteint d’une jaunisse, mais en plus sympa, bien-sûr… finalement remplacé par un… lapin.

            C’est quand-même glauque, tout ça.

        • Pakounta dit :

          Emment(h)al, c’est un cousin de Néandert(h)al ?

          • Cretinus Alpestris dit :

            Hé oui, pour ceux qui n’auraient pas suivi cette saga trépidante du « h » allemand disparu sur le blog du Pélicastre :

            Par un heureux hasard, le toponyme Neandertal signifie « vallée de l’homme nouveau ». En effet le nom de Neander a été donné à cette vallée (en allemand tal, anciennement thal) en l’honneur de Joachim Neumann (1650–1680), appelé aussi Joachim Neander, car, suivant un usage familial datant de son grand-père et très courant à l’époque, il avait traduit en grec ancien son patronyme allemand, qui signifie littéralement « homme nouveau ». Ce pasteur et compositeur, auteur de cantiques religieux encore populaires dans le protestantisme allemand, aimait chercher son inspiration dans cette vallée, jadis idyllique.

            Comme, à l’époque, le nom de la vallée s’écrivait encore Neanderthal, l’homme qui y fut découvert reçut le nom latin d’Homo neanderthalensis. Ultérieurement une réforme orthographique de l’allemand a supprimé les h superflus, mais, les règles de la nomenclature interdisant de revenir sur les formes latines, on a continué à écrire Homo neanderthalensis. La graphie française la plus correcte et la plus courante, proposée par Henri Vallois en 1952, est Homme de Néandertal, même si l’on trouve parfois Homme de Neandertal, Homme de Néanderthal ou Homme de Neanderthal.

            En anglais, la forme ancienne Neanderthal est encore très répandue, ce qui peut induire pour la séquence thal une prononciation incorrecte du nom allemand originel.

    • dxdiag2 dit :

      « Finalement, c’est peut-être pas la faute des Juifs. »
      Ah mais moi je suis persuadée qu’il y a plusieurs coupables. Je ne suis pas antisémite, je suis misanthrope : j’en ai après TOUT le monde. 😀

  7. Cretinus Alpestris dit :

    Je crois pourtant me souvenir qu’à l’époque déjà, une certaine gauche appelait à collaborer avec l’occupant.

    Il suffit de lire des articles de l’Humanité ou d’observer les affiches du PCF, datant des HLPSDNH.

    Jusqu’à ce qu’Adolf rompe le pacte germano-soviétique, évidemment.

    De nos jours, peut-être devrions-nous attendre que les exportateurs de pétrole du Moyen-Orient cessent de nous livrer pour revoir semblable phénomène ?

    • Le portulan te ment dit :

      Dr Müller, dynamiteur de pipe-line, sortez de ce corps !

    • carine005 dit :

      Cette certaine gauche ne sait que collaborer avec l’occupant, quel qu’il soit.
      Ca lui simplifie la vie…
      « Vous voulez entrer chez moi, me piquer mes meubles, vider mes comptes ? D’accord, attendez, je vous ouvre. Et j’interdis à quiconque de se mettre en travers. »

    • vryko dit :

      D’ailleurs ne dites pas que Maurice Papon travaillait vers Bordeaux, tenu par Adrien Marquet, fervent socialiste (n’allez surtout pas voir ses actions pendant la guerre, ce serait faire une comparaison nauséabonde) et que ledit Papon se servait, comme René Bousquet, grand homme réputé pour être républicain, (ça y est, j’ai commis un dérapage) du fichier national créé par un mouvement de type frontal et populaire dans les années 30 paraît-il…

      Surtout PAS D’A-MAL-GA-MES !!!

      Parlons plutôt de cet immonde fasciste que fut Paul Dungler, ce qui n’est pas étonnant vu ses racines alsaciennes donc proches des Allemands.

      Sinon, pour faire baisser les importations de pétrole, attention, n’achetez pas une Zoé ou une Twizzy c’est Renault, le vilain qui a collaboré. (d’ailleurs, électrique ça revient aux méchantes forces d’extrême droite qui se servaient de la gégene pour martyriser nos amis du FLN et du PCA).

    • dxdiag2 dit :

      « 
      Je crois pourtant me souvenir qu’à l’époque déjà, une certaine gauche appelait à collaborer avec l’occupant.
       »
      Bizarrement, figurez vous qu’ils n’en ont pas parlé dans le reportage ( un oubli ?)
      Par contre on y a entendu un allemand très malin qui expliquait qu’il était très malin…car il avait compris très tôt, lui, qu’ Hitler était très très méchant. Un allemand communiste…un gentil donc…
      P* de télé !

  8. lapin malade dit :

    Dixie , vous en êtes à un stade ou nous allons devoir vous exorciser afin de faire sortir la bête immonde qui est en vous avec son ventre toujours fécond et tralala et tralala .Que vous critiquiez le grand remplacement c’est une chose , mais aller en plus faire le parallèle avec les heures les plus sombres , là , c’en est trop

  9. Pangloss dit :

    On ne peut comparer une occupation après une défaite et une invasion sans combat. En revanche on peut comparer deux collaborations.

  10. carine005 dit :

    « Avoir le pouvoir ET se servir de la télé et de la radio pour faire passer sa propre propagande ostraciser ceux qui ne sont pas de votre avis, les censurer !  »
    Ah ces Hongrois !
    C’est pas chez nous qu’on verrait ça !
    Quand à l’invasion, je vais pas te refaire le coup des Inconnus avec le bon envahisseur et le mauvais envahisseur.
    Surtout que ça n’a rien à voir, les uns n’étant pas égaux aux autres, contrairement à leurs chasseurs.

  11. Sylvestred19 dit :

    Cela faisais au moins un mois que la télevision publique ne nous avais plus parlé des HLPSDNH; hier soir cette grave injustice, que dis-je, ce deni de mémoire a été réparé.
    Je n’ai pas regardé cette émission , il ya longtemps que je ne regarde plus les émissions du « service public » mais j’imagine qu’ils ont parlé de tout sauf de pourquoi les allemands nous ont envahi en 1940.
    Les allemands nous ont envahis en 1940 PARCE QUE C’EST LA FRANCE QUI A DÉCLARÉ LA GUERRE A L’ALLEMAGNE en 1939, de manière illégale d’ailleur puisque le parlement français n’a pas été consulté pour l’entrée en guerre, contrairement à ce que prévoyait la constitution.
    C’est le gouvernement socialiste de Léon Blum qui a décidé seul de jeter la France contre l’Allemagne pour faire plaisir aux anglo-américains qui voulait abattre l’Allemagne une bonne fois pour toute avec la menace qu’elle représentait pour l’impérialisme de ces deux pays.
    Comme l’a si bien expliqué Churchill en 1936 : nous ferons la guerre à l’Allemagne qu’elle dirigée par Hilter ou par un jésuite, l’ennemi c’est la force vitale du peuple allemand.

    • vryko dit :

      Moui, enfin si vous lisez Mein Kampf, dont l’auteur fut élu par les Allemands, il était clairement dit qu’il allait nous tirer dessus. En revanche, on aurait mieux fait d’être réellement impérialistes dès 1923 et non droits de l’hommistes républicains.

      Quant à Blum il a été « lâchement soulagé » après les accords de Munich et Chamberlain faisait des bisous-bisous à Adolf…

      Attention à ne pas, par réaction, se mettre du côté des Allemands qui, je le répète avaient choisit celui qui voulait la guerre contre nous.

      Et c’est l’extrême droite française, avec Corvignolles, l’AF, le PSF et la Cagoule (entre autres) qui, avant de résister, voulaient déjà faire la peau aux Allemands en accélérant le réarmement de la France, prévoyant déjà la suite..

      Au passage, avant de se « mettre » avec Dodolf H., un certain Mussolini projetait de faire s’agenouiller les Allemands, aidé de la France. Qui a refusé une alliance avec lui au nom de son gouvernement ? Un glorieux résistant au fascisme : Marcel Déat.

      • Sylvestred19 dit :

        Que l’Allemagne posséde une part de responsabilité dans le déclenchement de la seconde guerre mondiale est un fait indéniable; à partir du moment ou Hilter a sorti l’Allemagne du système monétaire basé sur l’étalon l’or et refusait d’y revenir, à la grande fureur des usuriers new-yorkais, la guerre avec les impérialistes anglo-américains devenait inévitable et la France n’a rien eu à gagner à les suivre dans cette guerre; c’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé puisqu’elle est ressortie exangue du conflit en 1945 et a perdu son empire colonnial dans la foulée.
        Empire qui lui avait couté si cher à construire au détriment de la métropole, le pays réel.

        Il est vrai que les premiers résistants venaient de l’extrème droite, comme jadis, comme aujourd’hui, comme toujours.

    • Cretinus Alpestris dit :

      On oublie aussi qu’historiquement les USA n’ont pas déclaré la guerre à l’Allemagne.

      C’est Adolf qui en a pris la décision, sans doute pour que le Japon fasse à son tour de même avec la Russie, créant ainsi un second front.

      Manque de pot, les Japonais n’ont pas suivi.

      • vryko dit :

        D’ailleurs on oublie toujours que vous, les Suisses, avez fait preuve d’intolérance en refusant que votre espace aérien ne soit pas respecté par les Allemands. Et vous le leur avaient aussi prouvé que leur Luftwaffe elle était mignonne, mais avec les même machines vous faisiez plus mal qu’eux.

        C’est franchement un manque de respect de la diversité aéronautique !

        • Cretinus Alpestris dit :

          Et pour être totalement honnête, l’aviation et la DCA suisse tirait tout aussi bien sur les avions de l’Axe que sur ceux des Alliés (qui pensaient qu’il était plus court de passer au dessus de ce petit pays pour aller bombarder l’Allemagne).

          C’est aussi cela le concept d’indépendance et de neutralité, qui n’est pas encore bien compris par tout le monde… surtout à notre époque.

          • Robert Marchenoir dit :

            Le concept d’indépendance et de neutralité n’est plus vraiment compris par les Suisses non plus, ces jours-ci.

            > Entrée à l’ONU.
            > Capitulation sans combat devant les Etats-Unis.
            > Complaisance envers les ultimatums (les ultimata ?) de l’UE.

            C’était mieux avant.

  12. Mash dit :

    Hier le Père docu de france3 Louis Laforge(une chance phonétique que ce soit un homme)nous a promené dans un Paris sublimé:de l’avenue Montaigne à Saint-Germain des prés,via la plaine Monceau,le palais de la mutualité et un ancien bâtiment haussmannien relooké pagode,à la rencontre des fantômes de Josephine Baker,Louis Jouvet et quelques tribuns pré-socialistes.Nous croisâmes aussi quelques vivants attirés par le rayonnement(encore un peu)du lieu:un artiste-pâtissier au patronyme polonais,un musicien japonais,un étudiant australien sensible à la beauté architecturale,une serveuse d’origine portugaise aux 2 magots,le petit fils d’un marchant d’art chinois portant,miracle du métissage, un nom provençal ou italien et aux manières urbaines.Un retour dans le Paris du jeune Pakounta en culottes courtes,un beau reportage lénifiant qui laisse à l’esprit une douloureuse nostalgie.Bravo au réalisateur qui,par le choix de ses prises de vues,a si bien réussi a maquiller la pénible réalité,à moins que,la »crise »aidant,ce ne soit qu’une anticipation magique…

    • Robert Marchenoir dit :

      Le Père docu…

      Mékilékon…

      Nous croisâmes aussi quelques vivants attirés par le rayonnement (encore un peu) du lieu:un artiste-pâtissier au patronyme polonais,un musicien japonais,un étudiant australien sensible à la beauté architecturale,une serveuse d’origine portugaise aux 2 magots,le petit fils d’un marchant d’art chinois…

      Ils ont loupé la boulangère japonaise qui s’est fait violer au Champ-de-Mars sur le chemin de son travail par un SDF bulgare.

    • dxdiag2 dit :

      Un Paris d’aujourd’hui sans bougnègres…sans trucage ! cépapopo cépapossib !
      Je ne vois pas comment on peut faire une seule photo de la capitale sans en avoir sur la pellicule.

  13. Mash dit :

    Hello Bobby(clin d’œil à Joséphine Baker qui apparait dans le doc avec une »coquetterie »dans le regard)
    vous qui paraissez être un père spicasse,vous semble-t-il plus grave en cette saison de croire ou père Noël ou au père docu?

    • Robert Marchenoir dit :

      Je préférerais qu’on se passe de la Mère Noël, tant qu’à faire…

      • Mash dit :

        Vous avez raison Robert,les femmes à barbe…

        • Robert Marchenoir dit :

          C’est curieux, on dirait que la peur de l’islam (donc l’islamophobie, hahaha…) a gagné la course contre le féminisme, dans l’éradication du père Noël. On vire les pères Noël des écoles pour faire plaisir aux musulmans, mais Nachatte Ballot-Velkacem n’a pas encore exigé un quota de mères Noël pour atteindre la parité…

          Je trouve que les féministes manquent de couilles, sur ce coup-là. Si je peux m’exprimer ainsi.

          • Mash dit :

            Notez mon cher qu’il existe un syndrome dit du testicule féminisant,qui à défaut d’être le chainon manquant,pourrait constituer un apport ou un renfort non négligeable à la cause féministe.De plus il est injacceptable que tout(e) un(e) chacun(e) ne puisse bénéficier d’un programme d’entrainement à la natation de haut niveau comme le prodiguait l’ex-RDA,ceci et totalement injuste et mériterait que l’on »saisisse » Nachatte.

          • Cretinus Alpestris dit :

            Arrêtez de parler ainsi de Nachatte, Gato va rappliquer…

  14. Hanoho dit :

    Desapprendre ce dont on nous a bourre le crane, un reflexe salutaire ! On devrait toujours garder cette naivete desarmante qui recelle en son sein bien plus de verite que toute la merde mediatique. Tout est dit et en tirant sur le fil, on peut aller loin…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s