Souchithon

endangered species

Mais enfin madame ne faites pas comme si tout était de la faute des immigrés ! .

C’est, en résumé, la réponse qui a été faite, et refaite, par Manuel Valls  à madame Lepen qui se permettait hier soir dans une émission télévisée de lui demander  pourquoi il ne mettait pas de frein à la politique d’immigration amorcée par ses prédécesseurs.

Où sont les emplois qu’on pourra leur donner, où sont les logements qu’on pourra leur fournir, et avec quel argent pourrons nous les soigner et éduquer leurs enfants, alors que la France n’arrive déjà pas à donner du travail à tous ses ressortissants ni à  loger correctement tout le monde ?

Telle était à peu près la problématique que posait Marine Lepen, pendant que monsieur Valls, incapable visiblement d’apporter une réponse précise à une question qui l’était, tentait de repousser les questions en attaquant de biais.

Ce ne sont pas les immigrés qui sont responsables de la crise.
Vous ne pensez qu’à ça, il y a bien d’autres sujets.
Tels étaient les pseudo arguments utilisés par le ministre.
(Le jour où les sportifs utiliseront ces « règles » du débat, on verra des tennismen sortir une balle de leur poche pour la lancer à leur adversaire tout en faisant mine d’ignorer celle qui vient d’arriver de leur coté du filet.)

Cette attitude qui consiste à toujours nous dire qu’avec nos histoires d’immigration (et d’islam) nous utilisons un bouc émissaire, qu’il y a bien d’autres sujets d’inquiétude à avoir, que nous sommes un peu  « dérangés » de nous consacrer autant à cette problématique m’agace au plus au point ( on s’en doutait).
Mais, bon sang, qui aurait l’idée de s’adresser à une association de lutte contre les myopathies pour les accuser de ne pas parler assez du diabète ?
Imaginerait-on qu’on leur réponde que ce ne sont pas les maladies neuro-musculaires qui sont responsables de tous les décès et de tous les handicaps, et qu’ils n’ont DONC pas à embêter tout le monde avec leurs petites obsessions.

Les immigrés ne sont pas responsables de tous les problèmes ? Mais bien entendu ! Quand avons nous prétendu le contraire ?
D’autres sujets sont importants ? ! Et quand bien même ? N’avons nous pas le droit d’estimer qu’ en ce qui nous concerne, c’est LE sujet principal ?

N’avons nous pas le droit de penser, en tant qu’indigènes,  que le sujet le plus préoccupant pour la France est qu’on en remplace les habitants, que c’est le changement le plus inquiétant, pour nous, car plus définitif que tout autre changement ?

Nous, souchiens de souche et souchiens d’adoption (étrangers francisés qui font partie de la famille parce qu’eux et nous l’avons voulu) : en quoi notre SOUCHITHON est-il illégitime ?
Nous nous préoccupons de nous mêmes : et bien quoi ?

Les militants gays et lesbiennes ne se préoccupent-ils pas de l’avenir des  gays et lesbiennes ( et semblent souvent moins  intéressés par le  devenir des ours polaires ).
Les associations noires ne sont-elles pas obsédées par le bien être  des noirs  ( et pas plus intéressées que cela dans la défense de l’identité des Inuits)

Comment ose t-on nous reprocher de défendre notre « bout de gras »?

D’autant que nous ne demandons qu’à être autorisés à le faire et, contrairement aux autres nous n’exigeons pas que notre souchithon nous vaille un prix Nobel de camaraderie pour avoir défendu nos propres intérêts.

Car le fait est que tout ceux qui se défendent eux mêmes, et dont on pourrait dire qu’ils sont « batailleurs », « dynamiques », voire « courageux » semblent toujours considérés comme admirables également du point de vue moral, par je ne sais quel retournement du sens commun.

Ils défendent leurs  intérêts : c’est bien légitime, mais en quoi est ce que cela prouve  qu’ils sont profondément bons ?
Qui dit que tel noir qui défend les noirs ne serait pas un « gros beauf raciste » s’il n’était pas noir ?
Qui dit que tel gayprideur qui défend les droits des homosexuels ne serait pas homophobe s’il était attiré par les femmes ?
Qui dit que tel juif si actif dans la lutte contre l’antisémitisme n’aurait pas un autre point de vue s’il était goy ?
Qui dit que tel franco-maghrébin s’intéresserait tant aux banlieues si ses « frères » en oumma habitaient tous en centre ville ?
Tous ces gens seraient soi disant « moralement supérieurs »…. par l’ardeur de leur combat à défendre leur propre cause !
On les félicite d’être si autocentrés, c’est tout de même un comble.

On les montre en exemple alors qu’ils agissent  en lobbys  et nous ne serions  mêmes pas autorisés à parler de notre survie et de celle de nos enfants !

Et bien, nous le faisons quand même, et ne sommes pas prêts d’arrêter.

Notre  souchithon défend le droit du souchien à continuer d’exister et à maintenir son milieu dans l’état qu’il souhaite pour lui même .

Publicités

58 commentaires on “Souchithon”

  1. Cretinus Alpestris dit :

    Une fois de plus, très bon billet à haute teneur pédagogique: les gauchos vont encore s’emmêler les sabots dans leur Pampa idéologique.

    A noter qu’on ne reprochera jamais à un Vert de défendre l’écologie vu qu’il ne le fait pas vraiment.

    Tout comme on ne reprochera pas à un rouge de défendre les ouvriers vu qu’il ne le fait pas vraiment.

    Et comme on ne reprochera pas à un rose de défendre le « social » vu qu’il ne le fait pas vraiment.

    On peut donc comprendre que cela énerve Valls de voir quelqu’un qui défend vraiment ses valeurs dans un débat. Cela a l’air de le déboussoler, le pauvre. D’où son exaspération et ses contradictions flagrantes : « l’immigration enrichissante qu’il faut limiter » ou « les clandestins compatriotes (?) ».

    Complètement buggé, le Valls, il était, hier soir.

    • dxdiag2 dit :

      L’immigration enrichissante qu’il faut limiter : excellent !
      Oui, j’ai bien entendu aussi les compatriotes sans papiers : personne n’a relevé, bon sang !

  2. Didier Goux dit :

    Ça ne peut pas marcher, votre souchithon, et voici pourquoi :

    Le principe de n’importe quel “…thon” c’est de donner pour les autres. Par exemple, dands le myopathothon, ce sont les gens en bonne santé qui donnent de l’argent afin qu’on puisse prolonger la vie des petits myopathes, voire les guérir. Donc, partant, de ce principe, un souchithon devrait être financé par les divers et les sensibles.

    Vous croyez qu’ils donneront beaucoup ?

    • dxdiag2 dit :

      😆
      Oh purée, mais vous allez arrêter de me casser la baraque !
      Le fric, on s’en fou (on n’est pas des gauchistes, n’est ce pas ^^), c’est le principe SEUL qui compte.
      Bon allez, disons « souchi-pride » et n’en parlons plus. (mais bon, mon souchithon collait mieux à l’actualité)

    • Franz dit :

      Mais si, mais si, ils peuvent donner. Le nombre de maghrébins que j’ai entendu dire « on est venu pour être en France, et ici ça ressemble de plus en plus au bled, y a trop d’immigrés » est conséquent.
      Ils se rendent compte (pour certains d’entre eux, au moins) que ce qui les a attiré ici risque de disparaître très vite s’il y a trop de gens « comme eux ».
      Après encore faudrait-ils qu’il aillent jusqu’à donner pour les « céfrans ». Ce qui n’est pas gagné vu qu’ils nous détestent presqu’autant qu’ils se méprisent entre eux, ce qui n’est pas peu dire.

  3. Barbara dit :

    Evidemment Didier, vu comme vous présentez les choses… Une petite erreur cependant. Dans le téléthon on donne, non pour soigner les enfants, mais pour savoir reconnaître ceux qui sont atteints suffisamment tôt pour les avorter avant qu’ils ne naissent. Ou pour trier les embryons et ne réimplanter que ceux qui ne sont pas malades.

  4. Aristide dit :

    Elle aurait peut-être dû lui répondre : « mais enfin, ne faites pas comme si jamais rien ne pouvait être la faute des immigrés! ».
    Sinon Didier a raison : souchithon ça ne va pas. En plus (en plus) ça sonne terriblement mal. Moi j’y entends « sushi-thon », et j’ai l’impression d’être dans un restaurant japonais.
    Restons français que diable.

    • dxdiag2 dit :

      Oui, et c’est bien dommage qu’elle ne soit pas mieux conseillée : quelques répliques comme celle que vous proposez feraient un très bel effet.

      PS : laissez moi tous tranquilles avec MON « souchithon » 👿 C’est moche, peut être, mais j’en ai l’exclusivité ( en plus ) sans compter que la japonophobie n’a pas sa place sur ce blog. Non mais ! desfois ! non mais j’vous jure ceux là alors !

  5. Mash dit :

    Manuel Valls ,un empirique qui a su tirer bénéfice en son temps d’une inscription en fac d’histoire à Tolbiac(dont tous les biographes ignorent le niveau de diplôme obtenu:peut-être un DEUG?)et d’une adhésion au syndicat étudiant UNEF-ID,pour faire une carrière politique.
    Ce qui prouve avant l’heure que les »emplois d’avenir »pouvaient déjà permettre de s’extraire de la misère sans avoir la moindre compétence.Cet homme exceptionnel est aussi polyglotte: »Parfaitement trilingue français, catalan et espagnol » indique sa biographie.
    Quand on n’a que l’amour comme chantait l’autre…

    • Mash dit :

      l’amour de la politique.
      Adéu Manuel,bon viatge,segueixi per aquest mateix carrer per anar a Matignon..

    • dxdiag2 dit :

      Du coup j’ai regardé un peu la bio de notre beau ministre : et en effet, j’ai cru comprendre qu’alors qu’il était plus ou moins inscrit à la fac, il avait reçu comme un message, une sorte d’appel « divin » qui lui demandait de tout sacrifier pour se mettre au service des autres en politique. Il n’ a même pas eu le temps de bosser.
      Que c’est beau !

  6. Pangloss dit :

    Marine Le Pen a besoin de peaufiner encore son argumentaire et sa rhétorique. Conseillez-lui la lecture de votre blog.

    • Mash dit :

      Excellente idée: envoyer le lien du blog à Marine qui s’en charge?Vous Panglos?

    • dxdiag2 dit :

      Je trouve qu’elle s’en tire tout de même assez bien.
      Comme nana, son coté « Mélanchon » m’ennuie un peu, mais sur le reste elle réussit à faire passer son message tout en restant dans les limites de ce qui est toléré ( elle joue à l’extrême bord du terrain ce n’est pas facile).

  7. nana dit :

    Si l’immigration de masse n’est pas la seule responsable de la m…. actuelle, la poursuivre ne peut qu’aggraver les problèmes, la question économique n’étant pas la plus préoccupante…
    « Qui dit que tel noir qui défend les noirs ne serait pas un « gros beauf raciste » s’il n’était pas noir ? », là, Dixie, vous êtes victime du « formatage » ! Même noir qui défend les noirs, il peut être « un gros beauf raciste !!!
    Marine Le Pen est crédible lorsqu’elle parle d’immigration et de respect de notre identité, par contre en économie, elle est autant « à la ramasse » que Mélanchon et pour moi, c’est un handicap lourd…

  8. NOURATIN dit :

    Bravo! Vive le Souchithon, c’est génial, ça, surtout qu’accessoirement ça pourrait aussi intéresser les Japonais.
    Vous avez mille fois raison de souligner que pour nous, le plus important, l’essentiel, c’est notre survie. Ca tombe sous le sens mais évidemment, le sens, dans ce pays et même
    dans tout l’Occident, nous l’avons perdu. Et quand on a perdu le sens, on a du mal à savoir
    où l’on va, ça s’explique tout ça…
    Il serait temps, en effet, de le retrouver, le sens…alors, vive le souchithon!
    Amitiés.

  9. Obsédé Textuel dit :

    La Grosse Arnaque !!

    Un autre regard sur le Rump (le cul en anglais), ce qui va très bien avec fion (Fillon son responsable)
    Ah que c’est très futé !!

    – Savez vous que le nom de domaine « rassemblement-ump.fr » a été acheté dix jours après le second tour de la présidentielle, soit le 16 mai 2012 ?

    – Savez vous que le groupe parlementaire soit disant « indépendant » de Fillon est d’une part affilié à l’UMP ; et d’autre part, ce qui peut surprendre, autorisé à utiliser le mot UMP par la direction du parti ?

    Le droit d’utiliser le mot UMP appartient légalement au parti depuis 2002.

    Et personne ne peut utiliser le mot UMP sans l’accord de la direction nationale de l’UMP.
    Du coup Copé garde toujours le contrôle du pognon du Rump.

    http://www.dreuz.info/2012/12/ce-qui-se-passe-vraiment-cote-r-ump-et-ump/

    Une vraie-fausse scission indigne et dégueulasse destinée à leurrer les militants.
    Faites circuler cette info

  10. shalkface dit :

    Merci pour ce billet, chère Dixie, je le prendrais presque comme la réponse au grand moment de solitude que j’ai connu le week-end dernier et que j’évocais dans mon dernier comm !

    Du coup, je l’ai fait suivre à l’un de mes amis bisounours ! Car son obstination bisounourstique n’a d’égale que son obstination à m’aimer malgré ma nauséabonderie !

    Je souligne également votre don de la métaphore, avec les myopathes vs le diabète… J’en m’en délecterai toujours !

    Encore merci, et vive le Souchithon !

    • dxdiag2 dit :

      Merci à vous Shalkface : nous remonter un tout petit peu le moral (à commencer par le mien ) est un de mes principaux buts. Savoir que j’y réussis parfois modestement est ma plus grande satisfaction.

  11. grandpas dit :

    Mais puisqu’on vous dit que tout ce bordel, c’est la faute à notre passé car nos ancêtres ont pillé l’Afrique, ont vendu des noirs, etc,etc…..

    Quant à Souchiton, non cela me fait penser à la bouffe que les chinois vendent dans las boites à suschis et puis le thon est en voie de disparition. Si seulement les gentils immigrés pouvaient l’être aussi.

    • dxdiag2 dit :

      « Cela me fait penser à la bouffe que les chinois vendent dans las boites à suschis »
      Bon, d’accord mais justement, ça a un petit coté « anodin », »exotique  » , voire « gentillet » qui ne rappelle PAS les HLPSDH. 😉
      Je pense qu’il faut qu’on utilise les méthodes de nos ennemis.

  12. marie neihouser dit :

    Bonjour dixie,

    doctorante en science politique à l’Université Montpellier I (laboratoire CEPEL CNRS), je réalise une thèse sur la blogosphère.
    En acceptant de répondre à ce questionnaire (temps estimé : 15 min), vous apportez une aide précieuse à mes recherches.
    Vos réponses seront traitées de façon confidentielle.

    En vous remerciant,

    Voici le lien vers le questionnaire :

    https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dHZZSVdhWGxzZjZMbmluTXVWVkFGV0E6MQ#gid=0

    Cordialement,

  13. G.Mevennais dit :

    Attention Dixie, j’ai lu ce truc là (marie neihouser) ça fait déjà un bon moment (je ne me rappelle plus chez qui, mais ça ne me semble pas « net » c’est le moins que l’on puisse dire, la prudence s’impose.
    Amitiés. Gilles

    • dxdiag2 dit :

      Hum, ça fait deux fois déjà qu’elle m’écrit et la pauvrette laisse des mails un peu partout…je parie qu’elle a une surreprésentation des bisounours dans son échantillon.
      je me tâte pour lui répondre.

      • Chavo dit :

        Me souviens, en effet, qu’elle vous avait déjà écrit en septembre.
        Me souviens également vous avoir alors prévenu que j’avais répondu à votre place:

        « Z’inquiétez pas Dixie, j’ai répondu à votre place. Voilà quelques temps que je vous lis et crois vous avoir un petit peu cerné. Donc vous êtes un homme de sexe inconnu, z’avez quatorze ans, êtes cosmonaute, résidez en Guadeloupe mais aimez pourtant l’atmosphère des villes, êtes militante au parti pris, vos loisirs consistent à dynamiter des aqueducs (ab) ou dresser des gnous dans des plaines humides; question religion, vous croyez aux dinosaures et avez trente deux enfants kurdes et un poisson rouge. Jcrois qu’on est ok. »

        C’était pour de semblant, hein; je ne me serais jamais permis.
        Me souviens pourtant d’un blogueur, racontant avoir répondu à la place d’un gros frisé.
        Vous savez, celui (le frisé) qui avait trouvé le temps de mordre du jarret helvète (chez DG), entre le picon et la bière…

        Voila, voila (smiley sifflotant).

        • dxdiag2 dit :

          😆 Chavo ….normalement elle aurait donc du ne pas revenir et cocher ma case.

          Tout bien réfléchi je ne vais pas prendre le risque d’accepter de répondre à un petit questionnaire pour qu’on me demande
          ensuite de laisser entrer plus que un foot dans le door….

  14. Majeur dit :

    Je me souviens d’avoir proposé aux accoudés de votre comptoir, épatés comme moi par la pertinence de vos réflexions et sans que pour autant un breuvage en exacerba la compréhension, de faire connaitre votre site à, disais-je, un parti politique ami.
    Je me réjouis que l’idée ait fait son chemin. Mais une fois le coude baissé, faudrait se remonter les manches.

    D’ailleurs, j’ai connu un prêtre proche du père …

  15. Charles Robert dit :

    Je ne viens pas de lire un texte, je viens d’entendre un discours, et l’acoustique, l’acoustique d’une grande salle, que dis-je une immense salle pleine à craquer, votre voix et ses silences, ses silences. C’était fort.
    Je vais me rincer le gosier.

  16. Majeur dit :

    Que faire?
    Comment faire?
    Pour ma part je vais faire un courrier anonyme (oui, c’est petit bras!) et joindre un ou deux textes de Dixie au FN de mon département et de ceux autour.

    Anonyme, parce que je ne suis pas militant et ne souhaite pas être le destinataire de courriers ni de flyers. Je ne me prive pas pour autant d’en reprendre des analyses sans en brandir l’oriflamme.

  17. Le portulan te ment dit :

    J’aime beaucoup votre souchiton, chère Dixie, enfin le principe, parce que quand je prononce le nom de la cause, j’entends « sous-giton ». Je ne sais si passer du moins que chien à moins que giton est comparable à la dégringolade de Charybde en Scylla, mais j’en frissonne de l’échine.
    En écoutant tout à l’heure Mme Davant déplorer le manque de générosité de 2012 pour le téléthon, je me suis rappelé quelques cours de secourisme et notamment le premier amendement : « La protection du sauveteur
    Cette protection est la plus importante, elle est primordiale. Il s’agit pour le sauveteur de se protéger lui-même. Un sauveteur (ou secouriste) ne doit à aucun moment mettre sa vie en danger, même pour sauver une autre personne. Il ne faut pas oublier qu’un secouriste blessé n’est plus un secouriste mais une victime. »
    C’est aussi à peu de choses près ce que René Cassin faisait dire l’autre soir à MLP. 😎

    • Mash dit :

      Pour aller dans le même(bon)sens,lorsque l’on se trouve sur les lieux d’un accident il faut sécuriser la zone afin d’éviter le sur-accident,cet élément de base fait totalement défaut.

    • dxdiag2 dit :

      Ah Portulan, du moment qu’on aime le principe, peu importe le nom qu’on lui donne.
      On pourra toujours ouvrir un concours.
      Je vois d’ici une grande campagne d’affichage :
       » Trouvons Un Nom Au Souchithon »

  18. Barbara dit :

    Encore une fois un billet génial. Il n’y a que le terme souchithon qui me froisse (mais s’en soucie-t-on ?). Il faudrait trouver un terme-choc, un mot explicite mais cependant harmonieux, dynamisant… Je sais, je suis hyper-exigeante.

    • dxdiag2 dit :

      Merci Barbara.
      êtes vous au moins d’accord pour la campagne d’affichage que je propose à Portulan ?

      • Barbara dit :

        Oh mais à 100%. Ce sera l’occasion de trouver LE nom qu’il mérite.

        • dxdiag2 dit :

          Je compte sur vous Barbara.
          En attendant, merci d’avoir mis un commentaire sur mon vieux blog. J’ai découvert que s’il est abandonné trop longtemps sans nouveaux coms des publicités très laides apparaissent un peu partout ! Et en plus elles clignotent ! C’est d’un goût !

      • Le portulan te ment dit :

        Je me glisse ici pour répondre à mon tour ! 😉
        Déjà, en Temps 1, nous pourrions avoir un teasing en 4×3 sur la prééminence des mots-valises, comme téléthon, dans le néo-vocable français (une centaine dans tous les corps et typographies, sans liens sémantique apparent, hors la valise).
        En Temps 2, nous pourrions (annonces-presse dans Télérama, Le Monde et les Inrocks) dériver sur le concept du mot-cercueil, alternative historique composé sur le même modèle à charnière, mais qui fonctionnerait comme un piège à loup pour celui qui le prononce.
        Des exemples du type « raciste » « fasciste », tels que le montre la taulière de l’arène qui se retournent finalement contre les petits malins qui pensaient hypnotiser à jamais les nauséabonds.
        Le Temps 3 (oui, ça ressemble beaucoup à un sketch des inconnus) afficherait sur des culs de bus une mère de famille au regard doux qui percerait d’entre la fente de sa burkoune (c’est l’hiver, le bikini est remplacé par la doudoune) et qui inviterait la cible à participer au choix du nom de la cause de la souche.

        Du bouillonnement induit par une telle grande cause nationale sortirait triomphalliquement un truc comme le Marasouch’, qui outre le fait de valiser avec le mara de thon, offre la perspective du vis-à-vis avec son antagoniste le marabout (de l’arabe morabit, « moine-soldat » situé aux avant-postes dans la lutte contre les infidèles (http://fr.wiktionary.org/wiki/marabout).

        • dxdiag2 dit :

          Vous me faites bien rire Portulan ( et le sketch des inconnus m’était totalement inconnu) …mais tout ça ne nous dit pas par quel mot on doit remplacer le souchithon qui déplait tant .

  19. Hanoho dit :

    La mauvaise fois de Valls est si patente, il a si peu de choses a dire que je me demande quelle est la part d’audimat qu’il a convaincu… certainement la majorite

    • dxdiag2 dit :

      Et bien dis moi, lorsque tu viens faire un tour ici, ça n’est pas pour rien ! Je trouve quatre coms d’un coup ! Merci Hanoho.
      Les grands esprits se rencontrent, je pensais à t’écrire un mail pour savoir où en étaient tes projets.
      Du coup je le fais de suite.

  20. LOUANCHI dit :

    HARKIS REVOLTE 1975 : lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s