Où je fais (encore) ma mali-ne.

voyance

 

Aujourd’hui ce sera spécial Mali.

Je n’y connais rien ? Et alors !

Je n’y ai jamais mis les pieds ( et ai bien l’intention de ne jamais le faire ) ? Qu’importe !

Pourquoi cela m’empêcherait-il d’en parler alors que l’on demande l’avis de n’importe qui sur n’importe quel sujet dans la plupart des émissions télévisées, que des sportifs de haut niveau (ou des humoristes) semi-neuneus sont interrogés sur les questions les plus graves, ou que, pire encore, on promeut dans les médias, et  sur des sujets importants, l’opinion  d’un tas de gens qui ont un intérêt particulier à ce qu’une option soit prise plutôt qu’une autre, en les parant du titre d’expert ou de spécialiste alors même que leur spécialité consiste justement à avoir cet intérêt particulier à ce que l’opinion publique aille dans un sens plutôt que dans l’autre.

Je ne connais donc rien au sujet, je l’avoue, mais je compte bien dans cette affaire utiliser mon absence de toute connaissance précise pour éviter d’être noyée dans les détails et pour, étant condamnée à n’en comprendre, au mieux,  que les lignes les plus simplistes et les plus évidentes, avoir comme l’on dit, une vision « très générale » de la chose.

Donc, cette affaire du Mali, disais-je, me semble bien répondre à la définition que je me faisais récemment des fameux  » événements intercurrents », attendus, et bien que  les conséquences en soient difficilement prévisibles, je ne vois pas au nom de quoi je devrais me priver de jouer les « madame Irma » , façon mon couillon, bien entendu.

(Je pourrai de plus, telle une gauchiste, faire disparaitre ce billet, dans le cas, improbable, où je me serai fourrée le doigt dans l’œil jusqu’au coude 😉 )

Donc :

Il me semble bien que l’on tient là, un de ces malheurs que j’appelais à regret de mes vœux, seul à même de nous aider à sortir de la pourriture lente qui serait notre façon la plus incurable de souffrir.

Nous voici entrés en guerre, déclarée et officielle, contre une partie de l’islam, loin, là bas, chez les africains, et pour une fois que l’ennemi est nommé, quand bien même on tente visiblement de le nommer le moins possible, je ne voudrais pas bouder mon plaisir à la vue de cette irruption d’un peu de réel dans nos journaux télévisés.

Déjà, alors que pendant les quelques premières heures on a bien vu  qu’une consigne avait été donnée aux politiques de ne parler que de terroristes ou de « criminels terroristes » et d’éviter toute référence à l’islam, on constatait dès aujourd’hui que le mot islamiste commençait néanmoins à être utilisé, y compris sur France culture, pour parler des gens que nos militaires combattent.

Je parie donc que ce sujet guerrier, inévitable dorénavant à chaque moment d’information, mettant sur le tapis les formes les plus remarquables de la musulmanose, entrainera que nos élites le veuillent ou non, des dérapages, des vexations musulmaniques, des crises aigües d’amalgamite, des discussions, des mises au point, débouchant sur l’importation ici du conflit de la bas.

Cette façon dont les musulmans modérés dénoncent toujours le doigt qui dénonce les non modérés, évidente à petite échelle, ne peut à mon avis que se décliner prochainement d’une manière bien plus générale, et si quelqu’un comme Copé peut s’excuser pour un petit pain au chocolat, on voit mal comment un pays entier irait s’excuser de dénoncer les exactions des fondamentalistes qui doivent, j’imagine, arracher aussi des pains au chocolat au Mali, au nom du texte qui sert de référence à « nos » musulmans gentils du CFCM et autre UOIF.

La menace terroriste sur l’hexagone est déjà officielle et on peut souhaiter bon courage à la DCRI car, si pour le moment la plupart des français imaginent que seuls de rares Maliens peuvent nous nuire, il suffit de fouiller un peu quelques forums musulmans pour constater que l’ennemi est français comme vous et moi mais  juste un peu moins, et qu’il peut bien avoir n’importe quelle origine, que seule l’intensité de sa musulmanose a la moindre importance.

Dès les premières heures de l’intervention militaire française, alors que le consensus semblait être en sa faveur, j’ai trouvé sur le net, quelque jolis échantillons de « français » qui commençaient déjà à se plaindre que le gouvernement allait utiliser leurs impôts pour tuer des frères et qu’il était scandaleux que l’occident soutienne de mauvais musulmans (lents et patients) contre les bons, les vrais, les sérieux, ceux qui suivent au plus près le Coran ( les plus pressés, donc).

Les plus jolis morceaux ont disparu, probablement censurés après qu’ils aient été découverts par Riposte Laïque mais ils réapparaîtront, je le prédis.

J’attends ainsi avec impatience la première manifestation bruyante qui rendra ces propos inquiétants bien plus publics et rendra inévitable la révélation à presque tous que l’ennemi est bien à l’intérieur, et qu’on l’y a fait entrer.

Il ne me semble pas exclu d’ailleurs que parmi nos troupes envoyées au Mali, un soldat français musulman, s’apercevant qu’il tire du « mauvais coté », nous réserve un de ces actes de traitrise dont l’islam s’est fait une sorte de spécialité.

Quoi qu’il en soit, partant du principe que tout conflit officiel avec l’islam « fondamentaliste » ne peut que nuire au principe de dissimulation qui est notre principal ennemi médiatique, je me réjouis (avec horreur) que l’on soit passé au stade supérieur de la maladie, celui où la fièvre est telle que l’on ne peut tout simplement plus dire que le malade est encore assez bien portant.

Je ne prévois donc pas que l’on soit sauvés, loin de là, mais que l’on soit bien forcés d’examiner un peu plus le patient me semble inévitable, et cela est déjà quelque chose.

 

 

ps: amusant ce matin sur FC, un spécialiste expliquait qu’une des faiblesses du Mali était qu’il était constitué d’ethnies artificiellement réunies dans une pseudo nation, et donc structurellement incapables de réellement s’entendre autour d’un projet commun.

Personne ne lui a demandé pourquoi une telle nation multiculturelle (bien, ça ) incapable de former tout projet nationaliste (très bien, ça ) n’était pas au contraire enrichie par sa diversité. (hein, pourquoi ?)

 

http://ripostelaique.com/des-musulmans-francais-opposes-aux-armees-de-la-france-au-mali.html

 

http://www.islametinfo.fr/2013/01/11/mali-ingerence-occidentale-et-premieres-attaques-contre-les-combattants-touaregs/

 

http://www.facebook.com/ContreUneInterventionOccidentaleAuNordMali

 

http://www.mejliss.com/2013/01/11/lop-ration-militaire-fran-aise-au-mali ( CENSURE)

 

Publicités

45 commentaires on “Où je fais (encore) ma mali-ne.”

  1. lechenu dit :

    Une armée de gens qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer l’avenir des gentils musulmans dans un pays, ça me dit quelque chose. Alors même qu’ils ne sont pas attaqués et avec mes impôts aussi, tiens ! C’est donc juste l’extension d’une affaire déjà bien engagée.

    • dxdiag2 dit :

      Hum, pour une fois, je crois qu’on a effectivement des intérêts géostratégiques dans la région ( ce serait d’ailleurs assez honorable que nos gouvernants nous en parlent un peu plus ouvertement, ça changerait).
      Mais bon, je ne vais pas m’improviser tacticienne en chef… je me contente de me réjouir que les événements obligent les médias à aborder au quotidien des sujets susceptibles de déraper, voire plus.
      Quel que soit le bout par lequel on prend cette affaire, ça ne peut pas être bon pour les musulmeux d’cheux nous.

      • lechenu dit :

        Méprise, pardon. Je ne suis pas non plus tacticien ni rien, je voulais faire de l’humour – raté – en parlant de la France, tout simplement. Et d’une armée composée de politiques, de journalistes, d’enfoirés (pardon) de tout poil qui volent dans ma poche de quoi assurer l’existence de mes ennemis et leur installation à ma porte. Mais comme eux sont vraiment gentils, eh bien finalement l’ennemi c’est moi. Et c’est bien nous qu’on attaque ici, vous en savez sans doute quelque chose.

  2. realist dit :

    Je pense qu’il y a un thème qui devrait être développé et « martelé » avec insistance:
    Il n’y a PAS de Français Musulmans, ni d’Allemands, ni d’Italiens, ni de Britanniques, etc, etc…
    Un citoyen doit respecter l’autorité de l’Etat dont il a la nationalité, comme un « bon » Musulman doit respecter le Coran et que le Coran ne reconnait AUCUNE autorité séculière, on est Citoyen OU Musulman mais jamais les deux!!!

  3. Majeur dit :

    Dixie vous êtes VRAIMENT la plus forte!
    Vous êtes la seule à lire l’avenir dans une boule d’escalier!

    Pas mal le collier de femme girafle!
    Monsieur à un grand peigne?

    PS: Vous lisez dans les astre. C’est mali-cieux.

    (j’ouvre la boite à calembours)

    • Majeur dit :

      les astres… (désastres!)

    • dxdiag2 dit :

      😀 Oui, bon, allez…c’est ce que j’ai trouvé sur gougueule qui était encore le moins éloigné de mon « genre » de tronche.
      Vous avez raison pour la boule d’escalier 😆

      • Lebuchard dit :

        Une blonde de type caucasien habillée comme une gitane avec un turban à la Houria Bouteldja et un collier façon birmane comme la très justement remarquée Majeur… y a pas à dire Dixie, vous donnez dans le multiculti le plus frappant !!!…. cela ne vous ressemble pas ! 😉
        Si votre de « genre » de tronche est proche de celui-ci, monsieur Dixie a bien de la chance ! si je puis me permettre…

        Le plus étrange dans cette histoire, c’est de savoir comment les gouvernants occidentaux arrivent à discerner les gentils islamistes (Libye, Egypte, Tunisie…) des méchants (Mali, Afghanistan, Iran,…).
        Je serais curieux de connaître leurs critères de discrimination…

  4. nana dit :

    Vous aurez sans doute remarqué que plus le temps passe, plus nos journaleux ( et journaleuses ) ont du mal avec le vocabulaire…Il y a des lustres, ils parlaient d’islam puis est venu l’islamisme et maintenant, voici l’islamisme radical…ils sont pitoyables…à mesure qu’ils trouvent de nouveaux mots, ils édulcorent les précédents…quelqu’un aurait-il la bonté de leur expliquer une fois pour toute que tout ça, c’est bonnet-blanc et blanc bonnet.
    Quant à votre spécialiste sur FC, transposer ses propos à « chez nous » le ferait s’étrangler d’horreur…

    • dxdiag2 dit :

      Ils seront rattrapés par les réalités qu’ils cachent derrière les mots.
      Déjà, pour commencer, ça a tenu 48 heure leur façon de ne pas citer l’islamisme et de parler uniquement de criminels. Et pas plus tard que tout à l’heure j’entendais un spécialiste de la lutte antiterroriste expliquer le mot takkia, si connu des nauséabonds, sur une station de radio France, pour que les auditeurs comprennent que le boulot de dépistage était bien difficile.

  5. Paul-Emic dit :

    j’adore votre post-scriptum.

  6. Pangloss dit :

    Puisqu’on est dans les prédictions (prévisions), j’attends avec impatience que des musulmans modérés relayés par des « humanitaires », des « droits de l’hommistes » et les journalistes habituels nous parlent de « victimes civiles » tout en regrettant que nos soldats risquent leur vie et pour certains la perdent pour livrer une guerre de religion au profit des multinationales occidentales.

    • dxdiag2 dit :

      Ah mais, dés qu’on va parler des victimes civiles, inévitables, ça va pleurnicher sur tous les plateaux de télé, et ceux qui étaient pour la guerre vont faire mine de découvrir que ça consiste aussi et surtout à tuer des gens.

  7. Aristide dit :

    Excellent texte et post-scriptum encore meilleur.
    Vous avez déjà songé à faire des post-scriptum sans texte? 😀
    Sinon j’aimerais bien savoir ce que l’avenir me réserve. Croyez-vous que je vais être augmenté cette année? Que je vais enfin pouvoir conclure avec la sublime créature du bureau d’à côté? enfin tout ça quoi.
    J’attends vos prévisions avec impatience. Merci d’avance.

    • dxdiag2 dit :

      Merci Aristide. Puisque votre avis s’ajoute à celui de Paul Emic, il faut que je songe à me reconvertir dans le billet court, coupe militaire carrément (ou bien l’échantillon d’article, pourquoi pas ?). 😉

      ps: Vous serez augmenté, je le vois…s’il y a une bonne croissance 😆
      Quelle déception vous m’infligez avec cette histoire de « sublime créature », moi qui vous imaginais en père de famille modèle. 🙄

      • Aristide dit :

        Mais enfin Dixie, tout ça c’était juste histoire de causer.
        Vous savez bien que dans la vraie vie j’habite dans un château renaissance avec une très grande bibliothèque et que je vis de mes rentes. Sinon, comment pourrais-je écrire mes billets de blog, hein, je vous le demande?

        • dxdiag2 dit :

          Ah la la, je vous aurai bien fait rire avec cette histoire de château…n’empêche, c’est hyper chic, et ça vous allait bien.

          • Aristide dit :

            Disons que c’est devenu une sorte de private joke, un peu comme l’Amiral et ses koalas.
            C’est signe que vous avez des lecteurs anciens et fidèles, vous devriez vous sentir flattée il me semble. 🙂

            PS : le plus drôle serait si j’habitais vraiment dans un château, non? Après tout, il n’y a pas de raison que ce genre de truc soit réservé à Renaud Camus.

          • dxdiag2 dit :

            Flattée ? mais je le suis….et j’adore vos petites taquineries, vous le savez.
            ps: ça lui va bien, aussi, à R Camus. 😉

  8. NOURATIN dit :

    Vous avez mille fois raison, cette affaire ne peut que contribuer significativement à clarifier les choses. Le moment viendra où les gendegôche n’arriveront plus à assumer leurs contradictions. Espérons quand même que ça ne nous coûte pas trop cher.
    Amitiés.

  9. carine005 dit :

    Je suis en retard de lecture, copine !
    Je vois tout ça demain.
    Tu es en pleine forme ^^

    • dxdiag2 dit :

      Oui, tu ne m’a pas passé ta bronchite 😉
      Tu va mieux ?

      • carine005 dit :

        Merci , c’est pas encore guéri !
        Cet après-midi, je me suis payé une méga quinte de toux genre asthmatik en plein magasin. Ô joie ! Heureusement, j’étais déjà à la caisse. La caissière a fait son boulot à toute allure, croyant que j’allais crever sur son tapis roulant ^^.
        Ca sentait le sapin !
        Pis j’ai pas beaucoup de temps ! Faut que je réponde à Robert 😆

        • dxdiag2 dit :

          Ma pauvre ! J’espère que tu en a profité pour tousser sur le rayon halal : les microbes nous sauveront peut-être comme dans un vieux film de science fiction dont le titre m’échappe.

          ps: Sacré Robert !
          On dirait que ton blog le rend fou 🙂

  10. ricoxy dit :

    ► « Il y a des lustres, ils parlaient d’islam puis est venu l’islamisme et maintenant, voici l’islamisme radical… »

    Moi, pas comprendre. Chrétien –> christianisme ; protestant –> protestantisme ; Bouddha –> bouddhisme ; Tao –> taoïsme ; Confucius –> confucianisme ; shinto –> shintoïsme. Alors islam –> islamisme, modéré ou immodéré (y’a pas de modérateur chez eux). Un point c’est tout. Pourquoi faire dans la dentelle (de Malines) ?

    • Pakounta dit :

      Ben non, c’est là le problème. Parce que la vraie relation c’est Mahomet -> islam. Et dans les vieux dicos, les pratiquants de l’islam étaient les islamistes ou musulmans (je sais pas pourquoi ce mot à la con, peut-être une allitération sur islam ?). Au début, d’ailleurs, c’était tout simplement des mahométans. Pourquoi mahométans et pas mahométistes, je sais pas.
      C’est une ruse récente. Il n’y a jamais eu autre chose que desmahométans = musulmans = islamistes. Qui professent plus ou moins ouvertement un système stupide et meurtrier, évidemment discriminatoire. Pour les « meneurs » de ce système, il n’y a pas de modérés ou radicaux.

      • Ricoxy dit :

        ► Pakounta : « les islamistes ou musulmans (je sais pas pourquoi ce mot à la con, peut-être une allitération sur islam ?). »

        musulman : en arabe : moslem, soumis [à Dieu et à Mahomet], augmenté de la finale persane an (a long) [étymologie proposée par Littré].

        Développement par le C.N.R.T.L. : Emprunt soit directement, soit par l’intermédiaire du turc müslüman, sing. « musulman », au persan musulmān ou muslimān, plur. «musulmans», lui-même emprunt à l’arabe muslim « musulman » avec adjonction de la terminaison persane -ān, marque du pluriel des noms d’êtres animés. L’arabe muslim est le participe actif du verbe aslama « se confier, se soumettre, se résigner (à la volonté de Dieu) », dont le nom d’action est islām (v. islam).

        Hé oui, tous ces gens-là se soumettent. Une religion sado-maso ???

        • Pakounta dit :

          Merci !
          Le « an » est donc persan, et par conséquent on s’en fout. Chez nous, London s’appelle Londres, on n’est pas obligé de parler étranger quand on parle de l’étranger.
          Il faudrait donc désigner ces malades mentaux d’un nom prononçable comme islameux, -ique ou -iste, et pareil pour musulmeux. Ou innover en les appelant allahites. Ou aller droit à l’étymologie en les traitant de « consoumis », leur religion devenant la consoumission.
          Ca rendrait les choses plus claires.

    • dxdiag2 dit :

      C’est pour ça que je conseille l’utilisation de néologismes du type  » musulmeux » musulmique » quitte à s’y perdre dans les terminologies, autant créer la notre.

      • carine005 dit :

        On est passé de musulmans à musulmans intégristes, puis fondamentalistes, puis islamistes et maintenant djihadistes.
        Mais toussa, c’est la même chose, ils prônent tous la guerre sainte par la violence et la ruse, mensonge compris. Et l’élimination de tout ce qui n’est pas musulman.
        Alors la manoeuvre de Poitiers de ce week-end dernier, c’est très fort !

      • Ricoxy dit :

        ► C’est pour ça que je conseille l’utilisation de néologismes du type » musulmeux » musulmique »

        Oui, bien trouvé, car l’acide musulmique (Mu3 O4 H2) est très corrosif.

        • Pakounta dit :

          C’est comme nitreux-nitrique, sulfureux-sulfurique : on utiliserait musulmeux, l’acide faible, pour les modérés (simples cons baveux) et musulmique, l’acide fort, pour les enragés (cons baveux de rage).

        • dxdiag2 dit :

          Mu3 O4 H2 😆
          Un humain ne peut tolérer que du musulmum 30 CH, et encore…

          • Pakounta dit :

            Aaaah oui, mais non, cépapareil. A 30 CH, c’est de l’homéopathie scientifique et la molécule islameuse fait donc l’effet contraire, elle guérit le pays de la musulmanose (similia similibus curantur) !
            30 CH (dilution à 10 puissance moins 60, ils sont fous, ces homéopathes !) ça doit faire à peu près une rognure d’ongle musulman dans la population française.
            Et, effectivement, à cette dose d’acide musulmique, le pays est – curieusement, j’avoue, moi qui ne crois pas à l’homéopathose – guéri, totalement guéri, de l’infection musulmanosique.
            A quoi ça tient, quand même !

  11. Ricoxy dit :

    ► « Chez nous, London s’appelle Londres, on n’est pas obligé de parler étranger quand on parle de l’étranger. »

    Je suis en train de mettre au point un « Dictionnaire de l’étranger facile pour les Français », une pasquinade où je relève tous les mots ou expressions ayant un sens « normal » en telle ou telle langue, mais dont le résultat est comique, scabreux, loufoque ou ollé-ollé en français. Exemples : krott = taupe en russe, salo = lard en russe, salope = robe de chambre en russe, chamo = désert en chinois, canaille = « ma femme » en japonais, aïe = aimer en chinois, tchin-tchin = zézette en japonais etc. etc. etc.

    J’avoue que, pour mouslim, je ne vois pas de rapprochement, mis à part mousseline …

  12. Ricoxy dit :

    Merci pour les encouragements ; mais je procède toujours de la même façon que pour mon « fictionnaire » : recueillir des matériaux.

    Et en « beaking news » (flash info), cet nouvelle : « Algérie : l’armée a donné l’assaut. 34 otages et 15 ravisseurs auraient péri suite aux bombardements de l’armée algérienne ». Surdoués, nos amis Algériens (qu’ils soient bénis au nom d’Allah). Deux fois plus d’otages tués que d’islamistes ? Mais c’est peut-être une intox …

  13. blh dit :

    Pour que les presses, écrite ou parlée, se sentent obligées de distinguer le contenu ethnique du Mali est bien une preuve que la vérité peut atteindre les imbéciles, nécessaires ou non. Un monsieur, africaniste bien connu, sachant manier autant le crayon que le poing, l’avait déjà remarqué depuis des dizaines d’années. En ajoutant que le nord et le sud de cet ex-Soudan s’étripaient régulièrement non pas pour imposer leur couleur de peau, mais par commodités de conversations de part et d’autre du grand fleuve; un peu, même beaucoup, ce qu’il s »était passé en Indo french pur porc, et au Rwanda – indo et Rwanda, c’est surtout une de mes conclusions, le médecin maudit en ayant dit quelques mots aussi sur le sud et nord indochinois – Il est bon de lire le dernier livre de Lugan, à tout le moins son blog., où en substance il pose l’éternelle question après les guerres: qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

    Notre géné en chef, Rantanplan, a déclaré qu’en mars, tout serait fini, les militaires regagneraient ainsi leurs bivouacs habituels. A moins qu’ils ne les envoyasse en Syrie combattre ces musulmans, ou musulmans intégristes, ou fondamentalistes, ou islamistes ou djihadistes., on ne sait plus trop, qui veulent instaurer dans cette région…quoi, au fait ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s