Chahada chahadi, deux versions de versets.

convertible

Tel les canapés du même type, un certain nombre de gens appartiennent à la catégorie des convertibles.

 

Les uns, sont très gentils : ce sont les convertis chahada et Le Monde nous les présente très gentiment dans un article sympa.

Ayant prononcé  quelques mots brefs (le chahada) pour témoigner qu’il n’y a qu’un dieukala et que momo est à la fête (enfin quelque chose d’approchant que je me garderai bien de prononcer et même d’écrire de crainte que la magie-noire ne fasse son effet), le français ex-athée ex-catho ex-juif devient musulman converti. Et pis c’est tout.

« Une religion où il est facile d’entrer », nous dit-on, sans rien préciser sur la façon dont éventuellement l’on en sort, et qui fera, sans doute, l’objet d’un autre article du Monde. (moi, j’attends en tout cas)

La conversion est donc aisée, mais reste ensuite au converti la difficile épreuve d’avoir à faire face aux clichés.

Et ces clichés qui ont la vie  dure, rendent bien dure la vie du converti, si l’on en croit les quelques exemples éprouvants donnés par Le Monde.

C’est ainsi que la  mère catholique d’Abdel n’a tout simplement rien dit en apprenant sa conversion !

De cette absence de joie apparente et de ce silence on déduira facilement qu’elle amalgamait terrorisme et islam ! Les idées invraisemblables qui peuvent passer  dans la tête des mères silencieuses sont effrayantes.

C’est ainsi que le père de Baptiste a cru qu’il ne mangerait plus de porc !

Il croyait sans doute que lorsque l’on se convertit à une religion qui interdit d’en manger, on n’en mange plus ! Les simplifications dont peuvent faire preuve les pères un peu naïfs sont étonnantes.

C’est ainsi que la mère de Bilal a eu les larmes aux yeux !

Elle croyait sans doute désolant que son fils ait attrapé la musulmanose alors qu’elle aurait pu (dû ?) s’en réjouir.

Les idées que les gens peuvent se faire sur les maladies mentales sont écœurantes…

 

 

Mais laissons là ces charmants convertis chahada pour nous intéresser à un tout autre genre de convertis : Des pas gentils, et qui, eux, inquiètent un tout petit peu Le Monde qui nous les présente dans un article sympa, mais inquiet, mais sympa, mais inquiet.

S’agissant de gens convertibles qui ont choisi l’option   « se convertir à l’islam radical »(sic)  ( 3° religion de France ?) on ne saurait imaginer qu’ils se soient contentés de répéter les paroles du chahada, dont je répète pour ceux qui n’auraient pas suivi qu’il s’agit d’une conversion aimable à une religion tout à fait convenable dont les convertis ont à faire face à des clichés et des mères pleurnicheuses.

On imagine aisément qu’il faut, pour se convertir à l’islamradical prononcer une formule différente de celle par laquelle on se convertit à l’islam tout court, forcément,  et que je propose donc d’appeler chahadi.

Du  converti chahadi, on ne saura pas grand chose, en lisant Le Monde . En tout cas ni la formule de conversion si particulière, ni les redoutables difficultés à faire face à d’éventuelles mères muettes ou larmoyantes,  mais on déduira tout de même de l’article que le converti chahadi est susceptible de complicité de terrorisme, ce qui lui vaudra, éventuellement, quelques heures de garde à vue pendant lesquelles il n’est même pas certain qu’il n’ait pas à faire face à des chichés en plus d’avoir à faire face à des condés. Tout peu se voir je vous assure.

On apprendra également en lisant le Monde que le converti chahadi est susceptible de faire partie, par exemple, de la mouvance salafiste toulousaine.

Une mouvance, tiens donc ? mais de quoi donc ?

De chahadis, pardi !

Et il en faut combien, des chahadis,  pour faire une mouvance ?

 

On ne le dit pas.

Mais pensons tout de même que seul un esprit chagrin pourrait les confondre avec les  chahadas, ce dont, je suis certaine, se garderont bien les lecteurs de ce blog.

 

Finissons donc pas un moyen mnémotechnique blaguoforme permettant d’éviter à jamais les amalgames :

Quelle est la différence entre un convertible ?

Il a les deux sourates pareilles, surtout la coranique.

 

Publicités

42 commentaires on “Chahada chahadi, deux versions de versets.”

  1. NOURATIN dit :

    Dieu merci vous êtes là pour nous traduire « Le Monde » en langage accessible au commun des mortels même pas bien-pensants.
    C’est d’autant plus nécessaires que les personnes en question se révèlent de plus en plus nombreuses. S’agissant de « l’immense majorité » (forcément) les Chahadas, le minimum consiste à ne pas les prendre pour des Chahadis.
    Quant à la croissance de leurs effectifs, évidemment, on suppose qu’il convient de s’en réjouir,
    tout ce qui accroît la diversité étant bon à prendre.
    Surtout quand il s’agit de Chahada…
    Amitiés.

    • dxdiag2 dit :

      Ah oui, Cher Nouratin, puisque Le Monde a décidé de faire de la pédagogie, voire de l’éducation au lieu d’ information… je me sens autorisée à en faire aussi, de la « pédagogie ». 😀
      Ah ben y a pas d’raison, quoi !
      Par contre il me semble qu’ils ont un peu renoncé à nous dire carrément que la diversité nous enrichissait, j’ai l’impression qu’ils sont un peu passés à l’étape suivante :
      -On ne peut rien faire.
      -Ils ne sont pas TOUS si affreux.
      -Essayons de les amadouer au point où on en est.

  2. grandpas dit :

    Le Monde, c’est le Pif Gadget des intellectuels de gauche mais je me demande ce qu’il prend aux réactionnaires de lire le Monde ou d’écouter France Inter ou Culture, il faut un sacré courage que je n’ai pas, bravo Dixie.

  3. Charles Robert dit :

    Les chahadas sont au coran que les hadiths, c’est pour les chahadis. C’est un Imam qui me l’hadith.

  4. carine005 dit :

    Moi je vois pas où est le problème.
    Chahadi, chahada
    obladi, oblada
    chahadi ch’que cha a pu quoi ! Et ils peuvent peu. Sauf contre le peuple élu, parce quand c’est nous, ça ne compte pas. On compte pour du beurre, nous.
    Pourquoi se faire du souci ? Saint Normal veille sur nous et les islamistes chahadi, il sait les pourfendre. Au Mali.
    Comment ça ici c’est une autre affaire ? Mais on peut vivre la main dans la main avec eux, la preuve en Syrie.
    Non, t’inquiète pas copine, tout baigne.

    • dxdiag2 dit :

      Tu crois que ce sont des chahadis au Mali ?
      Penses tu, ça doit être encore une catégorie très différente… qui n’a rien à voir avec le reste, qui lui même…..etc etc
      Peut-être des chahados ? Des mecs convertis, oui, mais à l’islamradicalissime….on voit bien toute la différence, là encore.

  5. lapin malade dit :

    Le tout c’est de ne pas se tromper dans les proportions . En europe on doit avoir une part de chahadas largement supérieure aux chahadis ce qui permet de ne rien faire contre ces derniers , alors qu’en afrique les chahadis devenant trop nombreux par rapport aux chahadas il nous faut les détruire (les chahadis , pas les chahadas). Faute de les detruire , nous prendrons soin de les confiner dans des montagnes , loin des puits de pétroles et des mines d’uranium dont ils semblent friands .

    • dxdiag2 dit :

      Et si on imagine que les chahadas pourraient se transformer en chahadis…je ne vous dit pas la complication qu’il y aurait à maintenir des proportions raisonnables. Heureusement il n’en est rien ^^

  6. Le portulan te ment dit :

    « Leurs rapports étaient plus simples, moins tendus. Elle a compris au moment du ramadan. « Tu as changé, je ne suis pas bête, tu t’es fait musulman. »
    Moi je dis, cette mère a tout compris : des rapports moins tendus et la certitude d’être moins bête pour elle, si ton fils se fait pas muzz, faut en adopter un d’urgence.
    Une amende pourrait même être prévue pour les familles qui auraient une place vacante (moins de trois enfants) et qui ne la pourvoiraient pas.

  7. Pangloss dit :

    Youkaïdi ou youkaïda, ce sont tous des boy-scouts. Pour les chahadi et les chahada, c’est pareil. La voyelle finale ne change pas grand chose.

    • dxdiag2 dit :

      Oh, mais je suis certaine qu’il y a des boy-scouts modérés et d’autres, bien moins nombreux qui ont une vision assez fondamentaliste du scoutisme. On ne va tout de même pas tout confondre, n’est ce pas.

  8. Sisyphe dit :

    Quand on est vertible on est vaincu.

  9. nana dit :

    Excellent comme d’hab !
    Jusqu’à quand vont-ils nous enfumer avec « les uns n’ont rien à voir avec les autres » ?
    J’aime assez votre question « troisième religion de France ? »
    Nos « journalistes auraient sans doute bien du mal à répondre sans moult circonvolutions finissant par traiter celui qui veut savoir d’islamophobe lui rappelant…ETC…

    • dxdiag2 dit :

      Merci Nana.
      Et le pire est que cette nouvelle formule ridicule  » se convertir à l’islamradical » est utilisée de plus en plus fréquemment.

      • vryko dit :

        A toujours sortir dans ce cas : « Ouais, donc il/elle devient musulman(ne) ».

        Ne serait-ce que pour voir les réactions indignées et/ou la gêne des bobos, surtout quand on décrit les 3 domaines : Dar Al Suhl/Dar Al Kafir//Dar Al Harb// Dar Al Islam et demander à quel domaine en sont les modérés et auquel en sont les « islamoradicaux »…

        J’admets : C’est un coup bas, en dessous de la sourate, mais c’est rigolo de voir les réactions des tolérants humanistes…

  10. Sylvestred19 dit :

    Je n’ai pas très bien compris la différence entre Chahada et Chahadi, toutefois il ne vous est pas nécessaire de me réexpliquer vu que je m’en fous complètement.

    Par contre, j’ai bien compris de quel bord venait les nouveaux convertis, du même bord que ceux qui dans les années trente nous disaient que l’URSS était le paradis des ouvriers et paysans au moment même ou ceux-ci étaient dépossédés de leur terre, affamés, déportés et finalement exterminés en masse par les commissaires politiques de Staline pendant que leurs « camarades intellectuels » en France prenaient la carte du parti.
    Aujourd’hui leurs héritiers idéologiques nous racontent la même fable sur l’islam religion de paix et d’amour pendant que , plus proche de nous que l’URSS de Staline, les islamistes massacrent et enchaînent les sociétés.

    • Majeur dit :

      Explications pour ceux qui s’en foutent:
      C’est une seule et même page, il y a un recto et un verso,
      ben là, on veut nous le mettre recta dans le verso!

      Notre bon Maître O.T voudra bien me pardonner mon manque de délicatesse, bien qu’il nous ait appris que dans ce domaine, souvent, il faut être gaillard!

    • dxdiag2 dit :

      « …exterminés en masse par les commissaires politiques de Staline pendant que leurs « camarades intellectuels » en France prenaient la carte du parti. »
      Tellement juste !!!
      Et ce sont les mêmes qui nous diront  » plus jamais ça » à tout propos en évoquant le nazisme. Ils m’ecoeurent !

      • vryko dit :

        A vous de leur rappeler que les 2 livres de chevet d’Himmler, selon Schellenberg, étaient Mein Kampf et Al Koran, qu’Hitler disait lui même vouloir être le bras armé de l’islam et que Mussolini claireonnait sa volonté d’être le glaive de l’islam. Et qu’en revanche, Churchill ou De Gaulle ne pouvait pas supporter cette religion.

        Concluez par « Choisis ton camp camarade : la collaboration avec les Nazis ou la Résistance avec les Gaullistes et Churchill !!! »

        Bon, avant, il est préférable de faire un brin de sport, au cas où…

  11. Obsédé Textuel dit :

    Héééé oui… (soupir)
    Maintenant la Saint Valentin est devenue un plan cul.
    http://mcetv.fr/mon-mag-high-tech/0402-bang-your-friends-trouver-facilement-un-plan-cul-dans-sa-liste-damis-facebook

    • dxdiag2 dit :

      J’ai cru comprendre que la grosse astuce c’est que la personne d’en face ne voit pas qu’on a flashé sur elle ( ou lui) sauf si c’est réciproque.
      Joli coup marketing.

  12. Barbara dit :

    Pour répondre à la question de Dixie : comment sort-on de cette religion ?
    Eh bien, théoriquement, il est interdit d’en sortir. Autant il est facile de quitter une autre religion, même si c’est parfois un peu difficile (généralement votre famille, vos amis en font partie, s’ils se mettent à vous éviter ou se montrent distant, c’est assez inconfortable), autant il est interdit de quitter l’islam. Règlementairement, on vous tiendra enfermé trois jours, pendant lesquels on tâchera de vous amener à résipiscence, en cas d’échec, vous serez égorgé. Il y a des variantes modernistes : vous tirer dessus ou vous précipiter à bas d’un immeuble, mais celles-là ne sont pas dans le coran. Beaucoup de musulmans ne sont pas d’accord, mais s’ils le disent, ils se feront traiter de renégats, avec les risques que cela comporte, pour eux et pour leurs proches. C’est comme le système soviétique : si la menace de mort directe ne suffisait pas à museler, on utilisait la menace indirecte : ce n’est pas toi mais ta femme/ ton enfant / ton père que l’on tuera.

  13. Boutros dit :

    Le problème, ce sera quand il sera interdit de ne pas y entrer.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s