Les produits frais, gross malheur.

petits pois

Scoop ce matin sur Egora, revue médicale en ligne :
Dans la catégorie  « histoire », Une ancienne « gouteuse »  dévoile l’enfer… et le régime du Führer.

C’est avec un sentiment d’épouvante que j’ai donc découvert aujourd’hui même, que le gars Adolph et moi même partagions des goûts alimentaires presque identiques :
« tout était végétarien, uniquement des produits frais, des asperges aux petits pois en passant par des poivrons, du riz, mais aussi des salades. »

Doux jésus ! Quelle horreur!
J’étais effondrée.
Surtout au sujet des petits pois ! Car non seulement j’aime les cuisiner frais, au beurre, mais j’adore en plus les écosser…ma nauséabonderie est sans limites.
Je me posais alors un instant la question  : et si les gauchistes qui m’accusent d’être d’extrême droite, quasiment néonazie, avaient raison ?
Tous ces points communs avec Hitler, cette attirance pour les poivrons…
Et si j’étais une sorte de danger pour la démocratie ?
Devais je me rendre de moi même au ministère de l’intérieur qui me surveille mais ne m’a pas encore fait arrêter ?
Devais je faire les démarches pour  qu’on veuille bien me mette hors d’état de nuire, comme certains délirants qui lors d’un éclair de lucidité demandent parfois eux mêmes qu’on les hospitalise.

La question était posée.

Mais, alors que je paniquais presque, la suite de la lecture de l’article me rendit, oh joie, ma sérénité.
Dieu soit loué, j’apprenais avec un soulagement extrême que le monstre à moustache était antitabac et n’appréciait pas une bonne bouteille, ce qui nous rendait au moins sur deux points, différents.
Bien que ne fumant plus je tiens encore des preuves, j’ai des témoins, que j’ai clopé comme un pompier….et que lorsque j’ai renoncé à enfumer mes poumons, ce fut pour mieux découvrir le Bordeaux et autres vins AOC.

Et puis, ajouta une petite voix dans ma tête : ne t’inquiètes pas trop, ma pauvre Dixie,  AH était islamophile…

J’ai ainsi pu poursuivre assez gaiement le cours de mon après midi qui avait dérapé en mode Godwin.

Mon moral eut même était parfait s’il n’avait été assombri par  la pensée obsédante de la goûteuse  dont la vie avait été transformée en enfer :
« Chaque jour, nous devions toutes goûter la nourriture entre 11h et midi », témoigne-t-elle. Les SS attendaient une heure afin de voir si un éventuel poison agissait dans les organismes. Une fois ce délai écoulé, le repas était servi au Führer.

Quelle horreur ! Et en plus toutes les goûteuses sont mortes.
Empoisonnées ?
Euh,  non, tuées par les cocos !

Heureusement, on ne verra plus jamais ça :
Les journalistes sont formels : le goûteur d’Obama, lui cépapareil, il est heureux….il est même « sympathique », c’est dire.

Je parie même qu’en plus, Obama n’aime pas les petits pois, ce brave homme.

Publicités

38 commentaires on “Les produits frais, gross malheur.”

  1. Pangloss dit :

    Pour confirmer cette nauséabonderie légumièrequi fait des amateurs de petits pois des petits Hitler, il faudrait pratiquer l’expérience inverse et voir la réaction de Mélenchon devant une assiette d’extra-fins.

    • dxdiag2 dit :

      Nan ça marche pas : les gens gentils (les degauche) n’ont pas de compte à rendre, ils font ce qu’ils veulent, ils disent ce qu’ils veulent, ils mangent ce qu’ils veulent… puisqu’ils sont de gauche il n’ont plus rien à prouver. Ils sont absous.

  2. Jazzman dit :

    Et le goûteur de DSK, vous croyez qu’il s’amuse…?

  3. Pakounta dit :

    Ah les p’tits pois, les p’tits pois…
    Ca a baigné mon enfance (j’étais déjà un peu attardé)

  4. Obsédé Textuel dit :

    « Les SS attendaient une heure…/… Une fois ce délai écoulé, le repas était servi au Führer. »

    Il n’a pas du souvent se régaler d’un bon soufflé.

    Rappelons que le parti nazi c’était un parti de GAUCHE, inscrit à l’Internationale Socialiste.

    • Jazzman dit :

      Et le soir on lui réchauffait les restes de midi puisqu’il n’y avait qu’une scéance de goûtage.
      Ou alors café complet (pain – fromage), j’aime bien notez, mais tout de même, dictateur c’est moins glamour que ce qu’on en dit.

      • dxdiag2 dit :

        Ah ah ah oui , ils auraient pu mettre ça aussi dans l’article, ça n’aurait pas déparé :
        Le cauchemar de la goûteuse était à son comble le soir lorsqu’ on lui réchauffait les restes de midi ….

  5. NOURATIN dit :

    J’ignorais qu’Adolf fût végétarien mais je savais qu’entre lui et l’Islam ça fonctionnait à bloc.
    Donc, en effet, soyez rassurée, vous ne serez pas inquiétée sur ce coup là.
    Je ne crois pas non plus qu’il y ait lieu de trop se soucier de la santé du goûteur de l’ami Barack-Hussein, vu que ce dernier, tout le monde l’aime, c’est connu, même les cocos. Alors!
    Vous pouvez donc continuer tranquillement à écosser vos petits pois, cela vous sera certainement pardonné.
    Amitiés.

  6. Jazzman dit :

    Nouratin qui omet de placer que chez les communistes les petits pois sont rouges, non décidément je crois qu’il va falloir que j’écrive à Roselyne Bachelot ou à Ségolène Royal pour qu’elle lui coupe les vivres maintenant qu’elle a un escarpin dans la banque.

  7. Boby Blanquette dit :

    Suffit de parler du fureure et v’là toute la fine fleur de l’antisémitisme frôncé qui pointe sa sale gueule !! MONDE DE MERDE !!!

  8. grandpas dit :

    Lors d’un repas chez des gens biens donc de gauche, je fus invité(eux aussi font des conneries) parmi les convives, il y avait des végétariens et des végétaliens (fascistes herbivores), ils me regardaient avec dédain car je le régalais d’une entre-côtes bien persillée, sentant leurs airs réprobateurs et les regards lourds de menace, je leurs ai posé la question bête et idiote:

    « -Pourquoi cette haine? »

    « Vous mangez un animal mort et nous somme végétariens! »

    Réponse du nauséabond que j’ étais déjà:  » Végétariens comme Adolf Hilter! »

    Silence de mort après cette réponse chez les bonnes gens.

    Les petits pois , c’est vachement bon avec du foi de veau légèrement rosé.

    • dxdiag2 dit :

      C’est bien de se servir des méthodes de l’ennemi : bravo Grandpas !

    • Obsédé Textuel dit :

      « – Réponse du nauséabond que j’ étais déjà: » Végétariens comme Adolf Hilter! »

      🙂 🙂 🙂
      Celle là, elle est excellente !
      Vous leur avez servi un bon mesclun bien assaisonné au vitriol.
      Je ne supporte pas leur air supérieur au seul motif de leur particularité alimentaire (ce serait plutôt une carence culturelle), et rien de tel que de leur distribuer ce genre de grosses baffes en public pour leur apprendre le respect mutuel.

  9. ricoxy dit :

    ► « Chaque jour, nous devions toutes goûter la nourriture entre 11h et midi », témoigne-t-elle. Les SS attendaient une heure afin de voir si un éventuel poison agissait dans les organismes. Une fois ce délai écoulé, le repas était servi au Führer. »

    Pas très malins, le Führer et ses sbires. Les amanites phalloïdes, ainsi que d’autres amanites (citrines, par exemple), contiennent une « amanito-toxine », qui agit avec beaucoup de retard. On meurt vingt-quatre à quarante-huit heures après les avoir absorbées. C’est évidemment trop tard pour porter secours. Si j’avais dû empoisonner le Führer, je l’aurais fait avec un innocent plat de champignons.

    • dxdiag2 dit :

      😀 !!! Quel dommage Ricoxy que vous n’ayez pas pu le faire !
      D’une on aurait été débarrassés d’un très vilain dictateur
      De deux on serait un peu moins dans la merde si la bien pensance n’avait pas le moustachu à nous servir à toutes les sauces. (vous me direz, ils auraient trouvé autre chose…)

  10. Barbara dit :

    Les produits frais, un grand malheur ?
    Je pense bien ! Imaginez : une ménagère avertie est fort capable de reconnaître un morceau de viande de boeuf d’un morceau de viande de cheval quand il s’agit de produits frais et non congelés. Comment voulez-vous faire du commerce (comprendre : se remplir les poches) dans ces conditions ?
    Il m’arrivait (rarement) de faire des infidélités à mon boucher et d’acheter un plat tout préparé en grande surface. Plus jamais !

    • Obsédé Textuel dit :

      Ces Français qui achètent ces saletés ont une grande part de responsabilité dans cette histoire que vous évoquez.
      Depuis que l’industrie agro-alimentaire et la grande distribution existent, leurs histoires sont régulièrement ponctuées de fraudes et de contaminations diverses.
      Chacun de nous sait que pour augmenter les profits, il faut baisser le prix de revient. Négocier à la baisse a ses limites.
      Si on veut poursuivre alors il leur faut attaquer la qualité de leur produit final en trichant et en noyant le tout sous les conservateurs longue durée, les exhausteurs de goût, les arômes artificiels, une pub tonitruante, le tout sous une sauce foutreuse à souhait.
      N’achetez pas !
      Ou bien ayez l’oeil critique.

      • dxdiag2 dit :

        Merci pour la vidéo OT : c’est pire que ce que je pensais…
        En tout cas, c’est impossible de tricher avec les poivrons, les pois et les asperges, ouf.

        • Obsédé Textuel dit :

          Humm… En êtes vous si sure ?
          Vous souvenez vous des fabuleuses fraises du Gualdalquivir…. à la dioxine ?

          Vous êtes-vous posé la question par quel miracle on arrive à produire fruits et légumes à un tel volume jusqu’à innonder tous les hangars de la distribution industrielle ? Car même au Maroc il fait froid l’hiver; surtout dans les plaines de la région de Fès où sont concentrées les sites agricoles.
          Et les gens des villes élevés en batterie à coup de pub trouvent normal d’acheter des tomates oranges et sans goût.

          • dxdiag2 dit :

            Je sais bien OT, mais ils ne peuvent pas ôter le pourri des poivrons et nous les refourguer au rayon légumes frais…c’est à peu près la seule chose qu’ils ne peuvent pas faire

        • Jazzman dit :

          Franchement, voir le pourri finir en merguez pour la diversitude, c’était presque supportable.

    • dxdiag2 dit :

      Oui, j’espère qu’avec cette histoire de fraude les consommateurs vont bouder la grande distribution.
      Ce sont aussi ces grands groupes qui ont intérêt à ce que la vague migratoire s’intensifie pour que le tiers monde vienne bourrer des caddies payés en grande partie avec l’argent du contribuable et remplir les poches des multinationales. (c’est ma petite théorie du complot 😉 )

  11. shalkface dit :

    « Je me posais alors un instant la question : et si les gauchistes qui m’accusent d’être d’extrême droite, quasiment néonazie, avaient raison ? »

    Attention à cet amalgame classique créé par les gauchistes ! AH n’a jamais été d’extrême droite ! C’est une contre-vérité créée après la 2nde guerre ! Mussolini était socialiste, et Hitler National-socialiste. Tous deux étaient donc des gauchistes de la pire espèce !

    Ceux qui vous taxent d’extrême-droite-isme vous dessolidarisent sans même s’en rendre compte de ces véritables nauséabonds ! Vous devriez donc goûter avec bonheur, voire avec jubilation, à cette douce ironie !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s