Détricotage

tricot

Déconstruisez déconstruisez, qu’ils disaient.

Et nous les avons regardé déconstruire, le monde ancien.

Et nous les avons regardé construire, le monde nouveau.

Mais n’est ce pas en les regardant déconstruire que nous avons appris à le faire ?

« Il faut déconstruire » disaient-ils….et nous les avons pris au mot.

Car que faisons nous  dans les monde de la réacosphère si ce n’est déconstruire, détricoter sans fin la doxa qu’ils ont bâtie.

La religion du progressisme est fondée sur un certain nombre de dogmes, de croyances, qui forment  un tout, dans lequel tout est lié et qui, c’est là un point sans doute essentiel, ne peut souffrir aucun accroc.

Le bel ensemble ne peut se maintenir en place que s’il reste complet, que pas une couture, pas une maille ne lâche, car comme tout tricot, celui dans lequel les prêtres de l’empire du bien nous enferment  n’est solide que s’il reste parfaitement entier.

Leur construction nécessite qu’ils la  défendent sur tous les fronts, contre toute entaille, car dés qu’est fait le moindre accroc, à quelque endroit qu’il apparaisse, tout s’effiloche,   toutes les mailles se défont, et la disparition des unes entraine celle des autres.

Nos parcours nauséabonds sont diversifiés, car nous n’avons  commencé notre détricotage ni au même endroit, ni au même moment, ni même avec la même ardeur à faire des trous , mais ce qui  fait la solidité de l’ensemble, sa cohérence, son unité, en fait également la fragilité : que nous ayons commencé à  trouer d’un coté ou de l’autre, tout se défait dés que nous tirons sur un fil, et les déchirures créés par les uns rejoignent celles créés par les autres, de sorte qu’il ne reste bientôt devant les yeux du détricoteur de doxa que les haillons immettables de la religion du progrès.

Publicités

27 commentaires on “Détricotage”

  1. Jazzman dit :

    Votre prière a été entendue, ça a commencé à craquer aux aisselles (Stéphane). Ahem.

    • dxdiag2 dit :

      Pensez vous, au contraire, un héros mort devient presque intouchable.
      De plus, celui ci n’aura pas eu le temps de voir à quel point il s’était fourré le doigt dans l’œil jusqu’au coude et ça me désole qu’il soit parti si serein.

  2. René de Sévérac dit :

    Ma chère petite Dixie, (j’exagère peut-être ?)
    Je vous laisse rêver.
    La construction du nouveau monde idéologique, qu’ils nomment déconstruction (c’est à dire déconstruction du monde ancien) n’a aucune difficulté à résister à vos (nos) coups de griffe. Faire sauter ici ou là quelques mailles est sans effet sur le monde nouveau tant celui-ci dispose d’une structure forte (parce que non-structurée) et d’un clergé puissant doté d’outils performants (école, médias, …) et de prébendes (ils se sont attribué les ressources de l’Etat).
    Face à cela, nous nous faisons plaisir à jouer sur cette aire nommée Internet;
    mais c’est sans danger pour la « nouvelle bourgeoisie »!

    Mais c’est bon de rêver; « pourvu que ça dure » comme disait la mère de Napoléon.

    • dxdiag2 dit :

      Oh, mais je me suis mal fait comprendre (le pire pour un blogueur arglll) : ceci n’est pas un cri de victoire, du tout.
      Ce detricotage ne concerne que nous.
      Je veux seulement dire que lorsqu’on commence à prendre conscience d’un problème et donc d’un mensonge qui est fait sur un sujet quelconque , vient toujours un moment où l’on est prêt à s’interroger sur d’autres sujets : la bobine des mensonges est surprenante par sa longueur et par le nombre de sujets touchés.
      Le blogosphère nauséabonde est un chemin, quasi communautaire, qui nous mène grâce aux autres, d’une question à l’autre et nous pousse à remettre en question tout l’ensemble, tout le système, quand bien même nous n’étions au départ qu’agacés par la violence dans les cités ou par le nombre de mosquées qui se construisent, par exemple.
      Je pense que c’est pour cette raison que les bisounours sont si sourcilleux sur absolument tous les sujets car tous les sujets censurés sont liés les uns aux autres : ils doivent donc nous empêcher de faire le premier pas sur le chemin.

      • René de Sévérac dit :

        Mais non Dx, c’est donc moi qui me suis mal fait comprendre
        (mais ça ne porte pas à conséquence pour un non-blogueur maladroit).

  3. leplouc dit :

    J’aime votre réponse au pessimisme constructeur d’Aristide.

  4. carine005 dit :

    Après le Club des Tricoteuses en 89, voici celui des Détricoteurs (vive la parité, on accepte les messieurs).
    On avance ^^

    • dxdiag2 dit :

      Je ne sais pas si on avance, mais bon sang qu’est ce qu’on détricote…quand je pense qu’au début je n’étais que vaguement islamophobe, et encore avec les musulmans pas très moderés.
      je n’avais rien lu sur les races, très peu sur la guerre d’algérie, je n’étais pas contre l’union européenne…etc etc

  5. Aristide dit :

    Oui, détricotons, et offrons leur des doubitchous. Ca hâtera la mort de la bête.

  6. NOURATIN dit :

    Ah bravo! « Les haillons immettables de la religion du progrès »! Belle image!
    Bien sûr la nauséabonderie n’est pas près de s’épuiser dans son détricotage tous azimuts mais de l’autre côté la bien-pensance n’a que faire de s’habiller de guenilles, elle est déjà vêtue de ses certitudes indignables.
    Le mieux serait d’arroser le tout d’un peu d’essence et d’y foutre le feu…
    Amitiés.

    • dxdiag2 dit :

      Merci Nouratin. Le plus triste est qu’ il n’y a que nous qui voyons que le roi est…vêtu d’immondes haillons.
      ps : bravo pour vos prévisions italiennes !

  7. Obsédé Textuel dit :

    Destruction.
    Terre brûlée.
    Faire pire qu’eux et en plus avec leurs armes.
    Regardez en Italie, la destruction est à l’oeuvre.
    « Vaffanculo » !…….. = 25,5% des voix. Grillo les a pris à leur propre piège nihiliste. Résultat, un pays ingouvernable selon les recettes socialo-mondialistes.

    Ce slogan de campagne sans programme (« Allez vous faire enculer »), et le score qui en découle, représente le plus formidable pied de nez cette oligarchie qui a saccagé la démocratie depuis trop longtemps.
    Oh les Italiens s’en sortiront toujours. Surtout les conservateurs.
    Les gauchistes la plupart fonctionnaires ou assistés morfleront.
    Normal.
    Quel plaisir de voir l’affolement dans le regard des socialauds qui me connaissent lorsque j’approuve avec allégresse ce mouvement de destruction qu’ils ont eux mêmes mis en place.
    Eh oui, ils ont saccagé l’école, abruti la population, laminé les libertés… La conséquence, çà forme des citoyens « nouveaux ». Oh pas de ceux qu’ils auraient espérés non.
    Mais des désinvoltes, des adeptes du chaos, des humoristes désenchantés…puisque tout est foutu.
    Et les gauchiottes en sont désemparés car les communistes ont toujours eu besoin d’une société libérale et conservatrice pour vivre à ses crochets.
    Là, elle se dérobe.
    C’était pas prévu à leur programme.

  8. cavolebas dit :

    Détricoter d’accord mais qui va former les pelotes?

  9. Sisyphe dit :

    Dixie, vous êtes une mite railleuse !
    Et sympa le pull pour descendre les poubelles de l’Histoire, on y voit même l’aisselle, les selles,l’ Haisselle (chais même pus comment ça s’écrit).

  10. Sylvestred19 dit :

    Ce détricotage idéologique n’est possible que grâce à Internet, d’où la rage qu’éprouve les commissaires politiques des médias de ne pas avoir encore réussi à en prendre le contrôle pour le dénaturer en le vidant de toute sa substance afin de la remplacer par la propagande des vieilles ordures du système merdiatique.
    L’une d’entre elle déclarait il y a peu qu’Internet était la pire saloperie qui n’est jamais existé, un comble pour un fumiste qui a passé sa vie a fausser l’esprit des gens !
    Une autre de ces crevures, directeur d’un hebdo, voudrait pouvoir lire les courriels des internautes afin d’en censurer tout contenu non conforme à sa propre vision du monde !
    Les moins jeunes d’entre nous se souviennent de l’escroquerie que fut le minitel avec ses messageries roses 3615 Aline ou Ulla à 1ou 2 francs la minute, dont certaines appartenaient au même hebdo vieux-moralisateur.

    • dxdiag2 dit :

      Pour le moment internet est en effet notre seul moyen de réinformation : je serais catastrophée s’ils réussissent à tout censurer là aussi. J’espère que c’est techniquement impossible.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s