Dans les retranchements.

Angry white cat

Angry white cat

– Eh, mais on fait la queue depuis une heure, vous n’avez pas à passer devant tout le monde.

– Raciste !

– Comment ça raciste ?

– Oui, vous dites ça parce que suis noir.

– Mais non, pas du tout c’est juste parce que

– Raciste !

– Mais je

– Raciste !

– Je me suis un peu renseignée sur votre religion et je dois dire que je trouve à la fois inquiétants  les textes sur lesquels elle repose et la façon dont les croyants semblent s’y référer à la lettre un peu partout dans le monde.

– Raciste !

– Mais pas du tout, je vous parle d’une religion et

– Raciste !

– Mais comment ça, raciste mais non mais je

– Vous dites ça parce que je suis arabe.

– Mais non, absolument pas, je n’ai rien contre les arabes en tant qu’arabes c’est juste que

– Oui oui oui, vous tenez des propos racistes et islamophobes parce que vous êtes un raciste colonisateur : vous faites comme si tous les arabes étaient musulmans.

– Mais non, justement j’ai bien précisé que je parlais de religion et que

– Raciste islamophe !

– C’est un peu inquiétant, pour les blancs, de constater que les blancs seront un jour minoritaires dans absolument tous les pays qui autrefois étaient blancs.

– Raciste !

– Mais non, j’ai juste un peu d’inquiétude pour nos enfants quand je vois que

– Raciste !

– Mais pas du tout, on a tout de même des raisons de

– Raciste et suprématiste blanc !

– Mais enfin ce n’est pas être suprématiste que de dire que

– Raciste et suprématiste blanc !

– D’accord d’accord, j’ai bien réfléchi à tout ce que vous m’avez dit.

Je n’ai qu’une conclusion à faire : bon allez, ça suffit, rentrez chez vous  et foutez nous la paix maintenant on n’en peut plus.

– Raciste !

– Oui, absolument ! Et je t’emmerde !

Publicités

44 commentaires on “Dans les retranchements.”

  1. leplouc dit :

    🙂

  2. carine005 dit :

    Vraiment mignon ce chat blanc tout trempé qui veut se faire aussi méchant que le gros en rose que tu aimes et que tu vaccines !
    On voit qu’il vaut mieux ne pas l’embêter !
    J’ai un truc dans ce genre, faut que je fouille ^^

    • carine005 dit :

      Dans les retranchements en attendant les tranchées ?

      Autre chute possible, mais pas très gentille :

      « Je n’ai qu’une conclusion à faire : bon allez, ça suffit, rentrez chez vous les noirs et les bougnoules et foutez nous la paix maintenant on n’en peut plus.

      – Oui oui bwana ! »

      Mais ça, c’est dans l’autre réalité picorable, hein 😉

    • dxdiag2 dit :

      Oui, tu vois, c’est un chat sympa, par nature, mais quand on le mouille il n’est pas content et ça se voit.

  3. Sylvestred19 dit :

    Vous voilà donc parvenue à la conclusion que cela n’est ni une question de moyens éducatifs, ni une question d’économie mais bien une question raciale, à savoir l’impossibilité pour deux races distinctes de partager pacifiquement le même espace vital.
    IL vaut mieux avoir un ennemi déclaré en face de soi plutôt qu’un faux ami dans son dos…
    Quand au totalitarisme islamique, on peut se demander s’il ne va pas rendre la position des politiciens et théoriciens gauchistes intenable.

    • dxdiag2 dit :

      J’en suis surtout arrivée à la conclusion que l’usage trop systématique du qualificatif « raciste » lui fait perdre progressivement toute sa valeur de joker.
      J’espère qu’un jour, un pas sera franchi, qu’il y aura un supermégadérapage bien contrôlé qui laissera les bien pensants bouche bée, et que tout s’enchainera comme dans un jeu de dominos.

      ps: oui je compte bien sur le fait que les traitres ne seront jamais assez traitres aux yeux de leurs copains muz…

  4. Sisyphe dit :

    – J’ai lu un livre, « La France, oran…
    – Raciste !
    -Je suis indigné…

  5. Pakounta dit :

    Comme je l’écrivais quelque part il y a quelque temps, il faut beaucoup de temps pour devenir raciste, ou au moins racialiste.
    Après, les choses sont très claires. Et on se sent beaucoup mieux, sorti de la confusion.
    Raciste, tout le monde l’est. C’est un fondement de la nature humaine, tribale et territoriale. Des pervers fous nous font rentrer ça dans la gorge, au point de faire de cette attitude profondément normale LE péché contre la raison, contre la sensibilité, contre l’humain.
    Enlevons l’opprobre qui pèse sur le racisme, et les bougnègres retourneront à leurs terres d’origine. On ne veut pas d’eux, c’est tout simple. Qu’ils aillent traficoter, qui leurs mosquées et leurs prosternations, qui leurs sagaies et danses en pagnes, on s’en fout grave. Dehors.
    Le christianisme d’abord, puis les « lumières », puis les philosophes et anthropologues (!) modernes ont tout dévoyé. L’entreprise arrive à son terme : il est plus que temps de relever la tête, d’être fiers, et d’envoyer chier tous les responsables, à commencer par les médias qui les relaient sans discontinuer… Le génocide des Blancs doit cesser, VITE.

    • dxdiag2 dit :

      En ce qui me concerne je n’ai même pas l’impression d’être une  » vraie » raciste (en tout cas à mes propres yeux)
      Comme vous je me désole du génocide des blancs, c’est surtout ça.
      Et puis, c’est vrai, tout ce que j’ai appris ces deux dernières années a changé mon point de vue sur les groupes humains. Mais est on vraiment raciste si on n’appréhende jamais l’individu en fonction de sa race, partant du principe qu’il n’est pas forcément représentatif de la moyenne de son groupe ?
      Par contre je reconnais, je revendique même, être une islamophobe fondamentaliste : Momo l’apostat de l’islam peut être mon ami, mais je considère que Kevin le converti à la religion des crottes de chameaux nous a déclaré la guerre.

      ps: truc rigolo avec mes gauchistes IRL. Je ne leur parle jamais d’histoires de QI mais parfois quand ils me disent qu’il faut craindre les chinois je leur répond que les asiatiques, je m’en fous bien, qu’ils nous envahissent après tout pourquoi pas….au moins ils sont moins cons.
      Et ça les fait rire à chaque fois, et jamais, pas une seule fois, l’un d’entre eux ne m’a demandé pourquoi je disais ça, qu’il ne comprenait pas…comme si dans le fond ils savaient.

      • Pakounta dit :

        « est on vraiment raciste si on n’appréhende jamais l’individu en fonction de sa race, partant du principe qu’il n’est pas forcément représentatif de la moyenne de son groupe ? »
        Bien sûr, un individu est rarement représentatif de la moyenne de son groupe. Mais on n’a pas affaire à des individus.S’il y avait en Occident un seul Noir, ou un seul musulman, pas de problème. La question, c’est que tout le monde se regroupe et agit, plus ou moins, mais plutôt plus que moins, par affinités, par couleurs, par cultures. Dans les écoles, dans les villes, partout, les Noirs sont avec des Noirs, les Arabes avec des Arabes, les Blancs cherchent à être avec des Blancs. Considérer comme « neutre » l’appartenance raciale d’un individu, s’il vous convient en tant que personne, c’est faire une erreur. Lui cherchera à aller vers les siens, et si vous laissez faire, il vous les imposera. Deux races ne peuvent pas cohabiter :Brésil, Afrique du sud, Zimbabwé, Soudan, et même Rwanda…
        Quant aux Asiatiques (d’extrême Orient, pas l’Inde, pas la Thaîlande, pas l’Indonésie, pas les Philippines…), ils sont statistiquement plus intelligents que les autres envahisseurs, mais ils n’ont jamais rien créé. Sans la force de propulsion des Blancs, la civilisation disparaîtra. Ils n’ont aucun goût pour l’émerveillement, pour la protection de la nature. Ils cherchent à assouvir leurs besoins, point final. Ils sont d’ailleurs en train de littéralement massacrer l’Afrique, sans un regard de pitié. Ce sera pareil pour nous.
        Deux races, quelles qu’elles soient, ne peuvent pas cohabiter.
        Et seule la race blanche est à l’origine d’une vraie civilisation, allant jusqu’à la tentative de compréhension du monde.

        • dxdiag2 dit :

          Oui, « on n’a pas affaire à des individus », cela est essentiel, car  » quand il y en a un ça va, c’est quand ils sont nombreux….. »
          On expérimente ça tous les jours : quand je trouve une fourmi dans la cuisine je la prend délicatement pour la remettre dans le jardin, mais si ça grouille je mets une boite empoisonnée près de la porte….et pareil pour les rongeurs…il m’est même arrivé de lancer des petits cailloux sur des chats, dont j’ai pourtant la passion, parce que le voisin avait laissé pulluler ces bestioles retournées à l’état quasi sauvage et qu’elles venaient chier des tonnes de crottes dans le gravier devant chez moi et chercher la bagarre à mon propre chat.

  6. Jazzman dit :

    Oui. Certes. Mais un peu sexiste quand même non ?
    Et les chattes, quand elles sont mouillées ?
    Elles ne sont pas contentes non plus ?

  7. Jazzman dit :

    Et j’oubliais: y a-t-il un rapport avec la danse de la pluie , bwana ?

  8. NOURATIN dit :

    Oui, finalement on en arrive tous à la même conclusion. Même feu Frêche y venait peu à peu.
    Seulement, il ne suffira pas de leur demander gentiment de rentrer chez eux…surtout que maintenant, chez eux, c’est ici. Le blanc minou n’a pas fini de râler. Jusqu’à ce qu’il en crève!
    Amitiés.

  9. Pangloss dit :

    Nos retranchements sont-ils si solides?

  10. Cretinus Alpestris dit :

    Elle est connue mais on ne s’en lasse pas :

  11. Charles Robert dit :

    Lorsque je suis acculé dans les cordes et que je ne peux plus en placer une, je repense à l’expression du visage et plus particulièrement au regard de Depardieu dans « La chèvre » quand s’exprime François Perrin (Pierre Richard) : Non pas le regard « T’es un connard, toi. Allez fout le camp, je suis fatigué. », non plutôt le regard amusé, émerveillé et dubitatif. C’est la botte de Robert.

  12. […] dessin vient en illustration au billet de Dixie, « Dans les retranchements ». Il me parait bien correspondre à ce […]

  13. NeverMore dit :

    Mon nom est BOND, Nauséa BOND.

    (Je retarde un peu, je sais)

  14. Voglio dit :

    Je ne sais pas si vous connaissez Pierre Mylestin. Moi je l’ai découvert par un de ses commentaires sur « Dreuz ».

    Intéressant bougre, très documenté sur l’islam et ses bienfaits :

    http://lesjeremiadesdemylestin.blogspot.fr/

  15. Boutros dit :

    Très chère Dixie
    Dès que j’entre dans votre joli troquet et que je vois la photo que vous y avez mise, je n’ai plus qu’une envie : en ressortir, malgré le charme de la tenancière.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s