Misère, misère.

source d'emmerdes

Pour moi l’affaire Cahuzac et ses suites sont comme un petit rayon de soleil qui réchauffe ce printemps froid et pluvieux.

C’est qu’elle débute d’une façon rigolote,  la moralisation de la vie politique !
A  commencer par ces fameuses « déclarations de patrimoine » dont on se demande comment le fait de demander aux gens  de faire des déclarations pourrait prévenir le fait que certains mentent en les faisant.

Et voilà que nos hommes et femmes politiques (et certains journalistes prenant le relais) en sont tous à concourir pour être celui qui aura la maison la plus petite et la moins chère, et la voiture la plus pourrie et la moins confortable.
Non seulement un  ricanement me vient aux lèvres lorsque l’on me parle de toutes ces propriétés de ministres si modestes (sans doute situées dans des hameaux perdus) , mais je les trouve tous un peu culotés.
Car s’ils  sont pauvres et donc n’ont  pas de comptes cachés, comme certains riches, comme Cahuzac, en quoi est-ce une preuve de vertu ?
Moi non plus je n’ai pas de compte en Suisse , mais le fait de ne pas avoir l’argent nécessaire pour  en ouvrir un ne me semble pas suffire à prouver mon honnêteté viscérale.
Car c’est une belle chose sans doute que de ne pas pêcher, mais encore faut-il avoir eu l’occasion de le faire et avoir sciemment choisit de s’abstenir, me semble-t-il.
Et pour le moment, ces « pauvres » politiciens me font penser à une femme extrêmement peu séduisante qui se vanterait de sa chasteté tout en nous expliquant  que jamais un seul mec ne lui a fait d’avances.
Non, la misère n’est pas un gage de mérite et les seuls qui pourraient être vraiment fiers de ne pas tricher sont les riches qui ont choisi de ne pas le faire.
Et encore….
Ceux là peuvent sans doute être fiers de leur patriotisme, mais certains qui dissimulent leur capital ont, si ce n’est des excuses, du moins des explications logiques à leur comportement.

Ainsi il me semble parfaitement compréhensible qu’une personne qui a  l’occasion de gagner un très beau paquet de pognon puisse avoir envie de  le planquer à l’abri du fisc ….SI cette personne considère que l’imposition en France est  trop importante ET/OU que le fric des impôts est mal employé, à être redistribué comme il l’est, en particulier aux diversités visibles, c’est à dire : SI  cette personne a des vraies opinions de droite.
Par contre,  je trouve très vilain que l’on puisse se faire élire sous une étiquette de gauche quand on est de droite, hein, monsieur Cahuzac,  très vilain, en tout cas ce n’est pas quelque chose que j’aurais fait.
Et puis, j’imagine que si j’avais été à sa place  avec un compte en Suisse planqué bien à l’abri du fisc, et bien, le poste de ministre du budget, je ne l’aurais pas accepté.
J’en suis même certaine : car il est de choses que l’on ne doit pas faire, si ce n’est par vertu, tout au moins par prudence.
Ainsi,  voyez vous,  si on me proposait le poste de ministre de l’orthographe chargé de la traque impitoyable des fautes, et bien, je dirais non merci, en prenant  éventuellement un petit air modeste.
Parce que je n’aurais pas envie de prendre le micro devant la France entière pour tancer vertement ceux qui n’accordent pas toujours bien les participes passés ou qui oublient les accents sur sûr…je trouverais ça gênant, sans compter qu’en m’installant sous un tel projecteur, il serait prévisible que l’on soit tenté de rechercher d’ anciennes institutrices pour témoigner de mes mauvaises notes en dictée (mais non, elles ne doivent  pas être toutes mortes ! Enfin !) , ou des témoignages de commentateurs qui ont eu l’occasion de me reprendre sur ce blog. Fo pas daiconné.

Pour en revenir aux généralités, lorsque quelqu’un est pauvre, vraiment pauvre, qu’il a un tout petit salaire et pas de patrimoine, en quoi peut-on conclure quoi que ce soit  sur sa moralité ? On ne sait rien sur ce pauvre, simplement qu’il n’est pas riche, et c’est tout.
Par contre,  si quelqu’un a un gros salaire, pas de patrimoine immobilier ni de grosse voiture , peu d’argent sur son compte en banque, et bien il me semble que l’on peut en déduire quelque  chose avec certitude :
Ce quelqu’un dépense son pognon AILLEURS que dans l’immobilier et les bagnoles et n’économise pas !!!! voilà ce que l’on peut conclure !
Donc :
Des vacances de rêve
Des pertes d’argent aux courses ou dans les casinos
Des dépenses importantes en restaurants, crus exceptionnels, vêtements de luxe, cocottes, montres…
Bref : du flambage !
Et tout ceci serait plus vertueux que de restaurer de belles bâtisses pour maintenir le patrimoine architectural de la France !
Et en plus il nous faudrait des flambeurs aux commandes du pays ? Allons donc !

Et puis, il n’y a pas que les maisons et les voitures qui font le riche, et s’il faut déballer, qu’ils déballent tout : salaires, émoluments, primes, services gratuits de l’état ou des collectivités dont ils bénéficient, et puis, tant que l’on y est, fortune de la famille, car certaines personnes  n’ont pas besoin d’investir dans une résidence secondaire …tout simplement parce qu’ils passent leurs vacances d’été dans celle de leurs parents sur la cote d’Azur et que grand père leur prête un chalet à Meribel en Février.

S’ils doivent déballer, qu’ils déballent. A fond !

Et puis, ensuite, et là ça pourrait être intéressant, bien plus intéressant, après s’être intéressé à la façon dont le ministre du budget chargé de la fraude fiscale a fraudé le fisc, et à la façon dont nos élus jettent le fric du mois par les fenêtres et en sont fiers, il faudra s’intéresser à la façon dont ceux qui nous forcent à la mixité sociale ne se mixtent pas socialement, à la façon dont ceux qui défendent l’affirmative action à la Française protègent leur propre progéniture de la concurrence de leurs petits protégés, à la façon dont ceux qui n’ont de cesse de nous conseiller le métissage culturel ou biologique préservent la pureté culturelle et biologique de leur petit groupe…
La « moralisation de la vie politique » ! Chiche !

Publicités

33 commentaires on “Misère, misère.”

  1. Mat dit :

    Imparable ! Vous vous surpassez, Dixie !

  2. Paic dit :

    Comment peut-on se gargariser à se point d’être si mauvais gestionnaires de ses propres affaires et prétendre avoir la capacité de gérer celles de millions de personnes ? Vraiment bluffant d’hypocrisie, cette partie de « qui perd gagne » à l’échelle du pays.

  3. Pangloss dit :

    Confondre sciemment (« je n’aime pas les riches », a-t-il dit) les riches avec les malhonnêtes en faisant peser systématiquement peser sur eux un soupçon est de la dangereuse démagogie. Un petit délinquant est malhonnête, il peut être pauvre. Un président de la République est riche, il se peut qu’il soit honnête.
    Obliger les élus à des déclarations de patrimoine publiques est encore plus démagogique et dangereux pour la classe politique et les honnêtes gens qui en font partie (il y en a), comme si être plus « riche » (définition SVP!) que son voisin dans l’hémicycle devient un gage de vertu. Ce pourrait être le signe d’une plus grande habileté, compétence ou -simplement- chance.
    Merci pour cet article bien argumenté.

    • dxdiag2 dit :

      Oui, c’est tout à fait démagogique et conduit les gens à amalgamer ceux qui ont de l’argent et surtout des biens, avec des tricheurs : pour des gens qui combattent les idées reçues et les amalgames c’est un peu fort !

  4. carine005 dit :

    Ca ne serait pas mal qu’il y eût (hum…) deux ministères distincts : celui du budget et des finances et un autre qui s’occuperait du Trésor et de la fraude fiscale.
    Deux trucs étanches.

    Mais non seulement ça n’existe pas séparément, mais en plus, c’est le contraire qui s’est opéré : on a fait la fusion des services des finances et de ceux du Trésor.
    Donc…

    Superbe jeu de mot avec la Quézac ^^

    Ton raisonnement est parfait : seuls les riches peuvent frauder. Et ils ne s’en privent pas.
    D’ailleurs, s’ils sont riches… (pas sur la tête, Robert !)
    Ce qui nous énerve effectivement, c’est le foutage de tête avec sa « traque de la fraude fiscale ». Faut pas exagérer quoi…

    Bon pour rigoler un peu, je vous remets ici ce que j’ai osé faire chez mon pote Hoplite :

    « Et Harlem Désir qui déclare 20 000 € de patrimoine ^^

    C’est à peine le prix de son dentier…
    Il porte tout son patrimoine sur lui, le garçon ! »

    J’ai mauvais fond !

    • dxdiag2 dit :

      J’adore l’image du billet ! Je le dis d’autant mieux que n’en suis pas l’auteur (e ?! ) mais que je l’ai trouvée sur gougueule.

      Je crois que le Desir a été le plus ridicule de toute la bande. Leur culot est sans limite !

  5. Jazzman dit :

    J’ai bien aimé l’accent sur sûr, il m’en faut peu, je suis quelqu’un de modeste, comme disait Carla Bruni.

  6. vryko dit :

    Je suis on ne peut plus d(‘accord avec eux. Si, si.

    Et je vais même beaucoup plus loin.

    Pour établir un sacerdoce républicain, mouvement du bien, du progrès, du vivre-ensemble de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, dans le cadre des « valeurs de la république » (Manu-l’intérieur si tu me lis…), je propose, avec, bien évidemment l’aval du Sénat, de la Chambre des députés et du Conseil constitutionnel (voyez mon fond vraiment républicain), qu’une loi soit instituée, disant clairement que tout élu, garant de la fierté républicaine, héros et hérault de ce mouvement humaniste, garant de la liberté, l’égalité et la fraternité (au cas où y’en a qui suivent pas : les Valeurs de la République),, donc tout élu, disais-je, ne soit pas payé pour remplir sa fonction, mais vive de dons librement donnés, comme l’affreux blog Fdesouche, car la république étant un régime ô combien populaire, comptez le nombre de gens que vous connaissez se disant républicains, libérés, égaux et fraternels, je sens que nos ministres pourront s’enrichir librement et justement.

    Bien évidemment, par mesure de mise en place pour couper l’herbe sous le pied de tout ces vilains réacs, il est indéniable que TOUS les comptes bancaires, en France et à l’étranger des candidats soient clos et l’argent redistribué aux pauvres et aux habitants des quartiers populaires.

    Une telle loi, monsieur Valls, madame Taubira, monsieur Hollande, messieurs Copé, Mélanchon, Woerth, mesdames Lagarde, Duflot, Belkacem, ect montrera à quel point vous êtes supérieur(e)s (dans les valeurs de la république) au vulgaire manant fachistoide.

    En plus, plus personne ne pourra alors hurler contre votre abnégation à cumuler des mandats, tel ce magnifique maire de Caen qu’est Ph. Duron.

    Tous ensemble dans le vivre ensemble, le changement maintenant devient possible !

    Vive la république !

    Vive le normal-socialisme !

  7. Aristide dit :

    Ils sont en train de se couvrir de ridicule, et nous avec puisqu’ils sont censés nous représenter.
    J’avoue que cela ne me fait même plus rire.
    Et le pire, c’est que ce genre d’affaire va donner encore plus de pouvoirs aux juges et aux journalistes, deux espèces au moins aussi nuisibles que nos politiques.
    Ah oui, vraiment, misère, misère…

    • dxdiag2 dit :

      Ça ne vous fait plus rire ?
      Pourtant la suite est également très drôle, voilà qu’ils projettent d’élargir le non cumul des mandats à certaines professions pour prévenir les conflits d’intérêt.
      Quand j’ai entendu ça j’ai tout de suite pensé aux fonctionnaires qui seraient peut-être tentés d’être favorables à tout ce qui favorise la fonction publique ( ah ah je suis serieuse) et juste à ce moment là Christophe Barbier l’a dit ! ( comme il avait parlé juste avant des gens qui n’ont rien parce qu’ils flambent je crois qu’il lit mon blog 😉 )

  8. Majeur dit :

    Au Maroc du temps d’Hassan II, un ministre invita le roi et tous ceux qui comptent dans le pays à une « pendaison de crémaillère », ou quelque chose d’équivalent mais avec les ustensiles locaux.
    La demeure était fastueuse.
    Le roi compris devant tant de luxe qu’il y avait un gros lézard de sable sous roche.
    « Il m’a beaucoup volé » pensa-t-il sans doute.
    Il demanda à son ministre combien lui avait couté cette magnifique villa.
    L’autre s’il en disait le prix exact avouerait ses détournements, il divisa le prix par deux.
    Le roi lui dit : je te l’achète. Et sur le champ il signa le chèque.
    Le roi, laissa-t-il la sauterie se poursuivre, je l’ignore, mais le champagne (ah ! ils n’en boivent pas…) à du soudain leur sembler tiède.

    Vous ne verriez pas d’un mauvais œil, n’est ce pas, qu’un roi du Maroc vienne mettre un peu d’ordre dans nos grands principes républicains?

  9. sylvestred19 dit :

    La énième tentative d’intox…la déclaration de patrimoine !

    Pour des gens habitués à vivre sur le dos du pays depuis toujours ( comme une troupe d’occupation !), cette déclaration de patrimoine détenue en France seulement (car tout ce qu’ils ont réussi à cacher ailleurs , n’apparaitra pas) est risible.
    Un tel peut bien déclarer posséder une modeste maison de campagne et une vieille voiture alors qu’il vit dans les palais de la république, roule dans des voitures neuves et mange de bon appétit aux meilleures tables, le tout gratuitement.
    Car la vrai richesse est celle que procure le statut de politicien avec tous les avantages en nature qui vont avec, d’où la concurrence déloyale pour y accéder, les serments rompus et les amitiés brisées.
    Les seuls à faire grise mine dans cette affaire sont qui n’ont pas encore eu la possibilité de délocaliser leur pelote ou bien qui ne l’ont plus.

    • dxdiag2 dit :

      Tout à fait! Il y a le patrimoine, et le train de vie qui sont deux choses différentes.
      Certains châtelains peinent pour entretenir leur toiture, alors que je connais des gens qui ne sont pas propriétaires mais bénéficient d’un confort considérable en terme de liquidités ou d’avantages gratuits.
      Et c’est bien entendu le cas de tous nos politiciens….

  10. sylvestred19 dit :

    Erratum: (…) cette affaire sont ceux qui…

  11. NevreMore dit :

    Il y en a qui ont un matrimoine sur-développé, est ce que çà compte ?.

    Je pense entre autres à Valérie et Cécile, mais pas au même endroit.

    PS :
    – pour Valérie, je pense bien sûr, vous vous en doutez bien, à ses lèvres immortalisées dans un furieux baiser qui suggère bien d’autres potentialités ;

    – pour Cécile, j’espère que personne n’est aussi contourné que moi pour penser la même chose (en fantasmant que le « Jean » devrait logiquement craquer là ou la pression est maximale)..

    • Majeur dit :

      Vos suggestions ne sont pas charitables pour qui doit se lever TRES tôt…

    • dxdiag2 dit :

      😆 « matrimoine surdéveloppé » ! ah celle là je la retiens !
      C’est marrant, mais pour Cecile je n’avais pas remarqué… et c’est mon mari qui m’en a fait la remarque….les hommes et les femmes ne doivent pas regarder aux mêmes endroits 😉

  12. grandpas dit :

    Allez , je parie une boite de chocolat que nos sinistres vont la course à celui qui sera le plus misérable, euh cela on le savait déjà mais le plus pauvre.

  13. NOURATIN dit :

    On a toujours dit que les Socialos ont le coeur à gauche et le portefeuille à droite, en cela Cahuzac est un bon socialo. Par suite, le politicard de gauche ne sait plus trop comment se différencier de son collègue dit « de droite » alors il met ses comptes à Singapour et le tour est joué.
    Amitiés.

    • dxdiag2 dit :

      😀 Le cœur à gauche et le portefeuille à droite ! excellent !
      Bonne idée aussi que les gauchistes planquent leur fric à Singapour et que les réacs le laissent en Suisse, qu’on puisse s’y retrouver.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s