Halal LM

Des gens qui sont censés être  « comme nous » mais font tout d’une façon différente, sont-ils tout à fait comme nous ?

C’est la question que je me pose  en découvrant que les musulmans, européens, comme vous et moi, mais développant de plus en plus ce qui ressemble bien à un trouble obsessionnel qui les conduit à passer tout leur temps à séparer le pur de l’impur, ont obtenu une fois de plus que l’on réponde à leurs demandes délirantes.
Non contents de manger halal, de se brosser les dents halal, de s’habiller halal, de faire des fêtes halal, de placer halalement leurs économies et de petits morceaux de moquettes, voilà que des musulmans ont réclamé et obtenu que  des logements sociaux , aux Pays-Bas, soient rénovés en tenant compte de leurs symptômes les plus névrotiques.
Des logements halals ont donc vu le jour à Amsterdam.
Croyez vous que toutes les fenêtres soient orientées du coté de la Mecque ?
Croyez vous que le digicode soit programmé en fonction des sourates ?
Croyez vous qu’un detecteur élecronique antikouffar ait été placé près de leur entrée ?
Que nenni ! Ces logements sont en tous points comparables aux nôtres…si ce n’est que la disposition des pièces permet que ces messieurs ne croisent pour ainsi dire jamais ces dames.

A lire ces caractéristiques, le mal-pensant  ne pourra s’empêcher de penser qu’il serait en effet bénéfique que les messieurs musulmaniaques et leurs dames restent absolument et totalement  éloignés les uns des autres… jusqu’à extinction de l’espèce malade ! On peut rêver.

En attendant, on pourrait leur conseiller, puisqu’ils sont un certain nombre à rouler en voitures halals c’est à dire équipées de GPS leur indiquant en permanence la direction de la Mecque, de suivre sans arrêt le sens de la flèche, de ne jamais, sous aucun prétexte, s’en détourner et de rouler rouler rouler…jusqu’au bout du voyage.

Mais bien entendu, mes propositions aimables, permettant à tous ces gens dont le mode de vie prouve en permanence qu’ils ne sont décidemment pas chez nous dans leur milieu « naturel », de rejoindre leurs jolies contrées, ne seront pas suivies d’effet.
Car comment pourraient-ils avoir envie de partir alors qu’on leur propose si gentiment de musulmer comme-la-bas, mais ici, où la soupe est plus généreusement distribuée.
Et comment pourrait-on cesser de leur proposer aussi « gentiment » du halal à toutes les  « sauces » alors qu’ils constituent une si belle niche de consommation, je vous le demande ?
Vous ne voulez tout de même pas vous mettre en travers de la reprise de la croissance, hein, bande de vilains nauséabonds ?

Publicités