Plus c’est gros, plus c’est rigolo.

S’il est fréquent d’avoir envie de ricaner en écoutant ou en lisant  des bien pensants, il est tout de même un peu plus rare qu’ils puissent déclencher chez nous un véritable fou rire.

D’autant, vous l’aurez remarqué, que l’humour de nos jours ne se  trouve pour ainsi dire qu’à droite, les gauchistes en tous genres ressassant sans cesse les mêmes rengaines éculées ( j’en ai entendu un sur France inter qui a monté tout un sketch à base de plaisanterie sur ce brave  Joseph qui s’était bien fait rouler ah ah ah  le jour où sa Marie enceinte avait trouvé une sacrée  » excuse » pour expliquer son gros bidon….et le public de s’esclaffer, pliés de rire, un peu  comme si on leur  avait dit comment vas tu yau de poële)

Bref, hier j’ai lu, pour une fois, quelque chose qui ressemble enfin  à un VRAI gag.

La préfecture des Yvelines distribue depuis quelques jours un guide pratique destiné aux parents d’élèves du val Fourré.
Jusqu’ici rien de drôle.
Ce carnet, mis au point par des zimmigrés ( Naïma M’Faddel) pour des zimmigrés, est un guide pratique destiné à aider les familles ne maitrisant pas les rouages du système scolaire.
Jusqu’ici tout va bien.
On écoute donc madame M’Faddel, qui décline avec un peu plus de détails les objectifs de son projet, et là, on arrive enfin à  la blague, à la petite histoire qui n’a l’air de rien mais qui par l’habileté de sa chute inattendue surprend en déclenchant l’hilarité.

« Le maître mot, c’est le pragmatisme. Il ne faut pas se voiler la face, il existe parfois dans ces quartiers une méconnaissance du système éducatif »

….. (oui, d’accord, très bien, y-a des problèmes, faut pas se voiler,  ok, on attend, on attend)….et  là, PAF :
« Il ne faut pas se voiler la face : Dans certaines familles,  l’école est sacralisée :
des parents ignorent par exemple qu’ils ont la possibilité de rencontrer les instituteurs en cas de problème ».

Enorme non ?

 

 

illustration : http://rhone-alpes.france3.fr/2012/10/11/la-martiniere-duchere-au-lendemain-de-l-agression-d-un-prof-119475.html