Extremedroitocentriste

Que voulez vous que je fasse de ça ! pour commencer je suis Ghandi avec les rongeurs et Hitler avec les araignées.

Figurez vous qu’un groupe de nauséabonds, avec lesquels je bavarde en parallèle avec les discussions de blogs a proposé que chacun définisse en quelques mots ses positions idéologiques au sens large du terme.
Alors que plusieurs se sont  lancés et ont visiblement trouvé l’exercice assez simple, j’ai complètement bloqué sur ce sujet.
L’obligation de résumer en quelques mots quelles sont mes convictions m’a obligée à regarder la réalité en face et à admettre qu’en fait je n’en ai pour ainsi dire aucune.
Tout simplement.

Devant l’image presque inquiétante du flou absolu qui se présente devant moi lorsque je tente en vain de trouver quelque consistance au flux d’idées qui traversent mon esprit, il était nécessaire tout de même d’essayer de faire le point.
Apres avoir réalisé avec une certaine horreur que c’était tout simplement le « bordel » dans ma petite tête, il a bien fallu que j’essaie de mettre un peu d’ordre dans ce fatras.

J’en suis donc arrivée à la conclusion suivante et j’ai le plaisir de vous présenter le résultat après rangement :

Agnostique sur à peu près tous les sujets : je ne suis certaine de rien, si ce n’est que l’invasion de nos contrées par les « autres » est quelque chose de très très mauvais pour nous et qu’il faudrait faire quelque chose.
Si j’en suis bien certaine ce n’est pas tant que j’ai la haine viscérale de l’autre, mais qu’il me semble impossible qu’un pays rempli d’autres ne ressemble pas bientôt aux pays des autres, pays qui me plaisent moins (voire beaucoup moins) que le mien.
Voilà, c’est tout.

Le reste m’est un peu égal. Le reste m’intéresse mais sur les autres sujets je n’ai pas d’opinion définitive et il ne me semble pas urgentissime d’en avoir.

Ainsi, puisque mon simple refus de l’invasion me vaut de porter l’étiquette d ‘extrême droite, qu’il en soit ainsi, cela  m’est bien égal, mais il me semble que le peu de convictions absolues que j’ai dans bien des domaines me fait mériter amplement le joli terme de  « centriste » .
C’est pourquoi j’ai  décidé de me vanter dorénavant d’être extrêmedroitocentriste.
Ma ligne politique est donc la suivante :

TOUT ce qui peut aller dans le sens opposé des progressistes ayant décidé de nous dissoudre est bon à prendre.
En cas d’incendie ne comptez pas sur moi pour chercher des poux dans la tête de tous ceux qui arrivent avec un seau d’eau à la main.

Je suis donc prête à m’allier avec des démocrates, des royalistes, des cathos modérés ou fondamentalistes, des libéraux, des bouffeurs de curé, des FN, d’anciens gauchistes, des gens de droite depuis 1952, des gens complètement xénophobes et d’autres très bienveillants mais non suicidaires,  quelques apostats de l’islam, quelques noirs sympas, Zemmour, d’autres juifs, quelques antisémites, des cocos (non, pas eux, tout de même pas), des anglais,  n’importe qui, je ne suis pas contrariante,  pourvu qu’on veuille essayer d’empêcher la tiermondisation de la France.

Ce n’est pas une ligne politique remarquable (ni même sans doute très cohérente) mais je vous ferai remarquer qu’elle a le mérite d’être une ligne de « rassemblement » ;).

Publicités